AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2702156517
Éditeur : Calmann-Lévy (05/04/2017)
  Existe en édition audio
Résumé :
Bosch ira-t-il jusquà l'impensable ?
Harry Bosch, retraité du LAPD malgré lui, tente de tuer le temps en remontant une vieille Harley lorsque Mickey Haller, son demi-frère avocat de la défense, lui demande de l'aide. Il ne voit en effet que Bosch pour l'aider à innocenter Da Ouan Foster, un ex-membre de gang accusé d'avoir battu à mort la directrice adjointe des services municipaux de West Hollywood. Même si la preuve est accablante, Haller en est sûr, son cl... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (42) Voir plus Ajouter une critique
Tostaky61
  14 avril 2017
Voilà, je referme à l'instant le tout dernier Michael Connelly.
Un de plus.
Et ce n'est pas avec celui-ci que s'arrêtera mon engouement pour cet auteur dont je possède tous les opus...
Une fois de plus, donc, Connelly a su me happer, me captiver de la première à la dernière page. Bien sûr j'entends déjà mes détracteurs, "Tu n'es pas objectif puisque fan", Eh bien je me moque de ses beaux parleurs.
Oui, Oui, Ouiiiii j'en veux encore.
Bon, mon vieux Tostaky, faudrait voir à calmer cet enthousiasme débordant et plutôt donner l'envie à tes chers amis lecteurs, amateurs du genre, de se précipiter chez leur cher libraire pour se procurer le Graal...
Jusqu'à l'impensable. Harry Bosch, le célèbre flic du maître Michael, poussé à la retraite, entreprend de se lancer dans la mécanique. Son demi-frère, l'avocat Mickey Haller décide de le recruter comme enquêteur pour pallier la blessure, suite à un accident de la route, de son titulaire à ce poste, Cisco.
Son client, accusé d'un viol suivi de meurtre, et alors que toutes les preuves sont contre lui, clame son innocence et crie au coup monté. Haller en est persuadé, Bosch reste à convaincre car il y a un sacré problème. Harry franchira-t-il la ligne jaune ? Trahira-t-il ses convictions ? Un flic ne doit jamais passer du côté de la défense, c'est une règle.
Cruel dilemme, donc.
Certainement une des affaires les plus complexes que Bosch ait eut à résoudre sous la plume de Connelly.
Il devra trouver la vérité, une fois de plus au péril de sa vie, en ayant conscience que ses choix peuvent lui attirer quelques inimitiés, d'ailleurs, ses ennemis pourraient bien en tirer parti....
Une fois de plus avec Michael Connelly, un vrai polar à la hauteur de l'attente des fans du genre et de l'écrivain.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          354
bilodoh
  24 octobre 2017
Le Connelly le 2017, avec un Harry Bosch qui se demande s'il ira jusqu'à l'impensable.

Rassurez-vous, il ne basculera pas du côté des criminels : l'impensable pour Harry Bosch, c'est de travailler pour un avocat de la défense et c'est ce que lui demande son demi-frère Mickey Haller. L'impensable, ce sont peut-être aussi ces crimes dont on accuse peut-être un innocent alors que des coupables en liberté pourraient continuer de tuer.

Bosch a été poussé à la retraite et il s'ennuie un peu. Malgré le dilemme moral qu'il éprouve à rejoindre le camp des défenseurs, il ne pourra pas résister bien longtemps à mettre son nez dans l'enquête pour nous offrir un excellent polar.

Le talent de Connely, ce n'est pas de nous bouleverser ou de changer notre vision du monde, mais de nous tenir captifs devant ses pages qu'on ne peut s'empêcher de tourner. On ne voit pas le temps passer lorsqu'on suit les aventures de ses héros, on oublie le présent. Une qualité de distraction parfois bien utile!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
ladesiderienne
  30 novembre 2017
Bosch est-il prêt à basculer du côté obscur de la force ? Sollicité par son demi-frère, l'avocat de le défense Mickey Haller, va-t-il accepter de l'aider à faire libérer un homme accusé d'un meurtre atroce, lui qui au sein du LAPD a toujours défendu les intérêts contraires ? Il est vrai que depuis sa mise à la retraite imposée, la réparation de sa vieille Harley ne lui procure pas beaucoup d'adrénaline et puis, il peut toujours se dire que plutôt que de travailler pour la libération d'un supposé innocent (Haller est sûr que son client a été victime d'un coup monté), il va œuvrer pour l'arrestation du vrai coupable.
Comme vous l'aurez deviné, on retrouve ensemble dans cet opus les deux héros récurrents de Michael Connelly. Contrairement à ses ouvrages lus récemment ("Le verdict du plomb" et "Les Dieux du verdict) où Bosch apparaissait en guest star, ici, ils se partagent équitablement la vedette. Chacun des deux va agir là où il est le meilleur, Harry dans l'enquête et Mickey dans la plaidoirie. C'est un pur plaisir que de les voir travailler ensemble car ils ont peu de points communs (à part quelques gènes paternels et le fait d'avoir une fille du même âge). J'ai beaucoup aimé les remords de conscience de notre ex-inspecteur qui a du mal à accepter le fait de travailler pour la défense d'un accusé, remords rapidement étouffés par l'excitation de se replonger dans les vieux dossiers de la police. Comme d'habitude, Michael Connelly fait dans le détail : tout est minutieusement calibré et c'est un tout petit indice qui va servir de fil conducteur à l'histoire. L'auteur a su faire évoluer ses personnages avec le temps, ce qui les rend d'autant plus attachants. Et c'est toujours aussi excitant de découvrir avec eux la face cachée de Los Angeles, loin de l'image de carte postale auquel on est habitué.
Cette lecture se clôturera par un 15/20 car si je devais faire un petit reproche, ce serait le manque de suspense. Dès le début on connait le fin mot de l'histoire mais il faut accepter qu'avec Michael Connelly, ce sont les preuves qui comptent et que l'on va rechercher, celles qui seront capables d'ébranler une justice américaine qui a déjà statué sur le sort d'un homme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Sylviegeo
  27 juin 2017
Oui c'est une recette. Mais quelle recette! C'est une recette que j'aime, que je redemande parce que je suis gourmande. Encore ici, avec "Jusqu'à l'impensable", Michael Connelly et Bosch ont su me rassasier.
Un Bosch à la retraite qui s'ennuie.
Un Bosch qui verra sa fille partir étudier et qui appréhende le vide de la maison.
Un Bosch qui se voit offrir par son frère, avocat de la défense, une enquête sur une de ses affaires de meurtre.
Un Bosch assis du côté de la défense des criminels. Impensable ! Vraiment ? Mais toujours et malgré tous, un Bosch qui cherchera la vérité, qui n'admettra pas que des criminels soient libres. Ici, une vérité difficile à trouver dans cette affaire compliquée et impliquant des personnages cupides et pervers.
Après 23 romans avec Bosch, je salue l'audace de Connelly qui aura su nous faire vieillir avec son héros auquel on s'est grandement attaché au fil du temps. 25 ans à vivre avec Bosch et ses années de services au LAPD, ce n'est pas rien ! Saurons-nous quitter Bosch ? Celui-ci n'est pas malade, c'est un sexagénaire qui se porte bien, encore bien droit et solide. Saura-til profiter de sa retraite, de son temps libre , de sa moto? Disons-nous qu'à travers les procès de Michey Haller et les rondes de nuit de la nouvelle détective , Renée Ballard, Michaël Connelly saura bien trouver le moyen de nous servir encore un peu de Bosch pour le dessert.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Killing79
  05 mai 2017
Michael Connelly fait partie de mes auteurs de polars préférés. de temps en temps, j'aime me plonger dans une de ses intrigues qui sont toujours bien construites. Quant à Harry Bosh, depuis notre première rencontre, je me suis obligé à suivre ses enquêtes dans l'ordre. J'ai tenu durant cinq romans mais je n'ai pas pu résister à la tentation de la nouveauté. J'ai craqué sur la dernière en date « Jusqu'à ‘impensable » qui a su me convaincre grâce à la présence de Mickey Haller.
En parallèle de l'histoire policière, l'auteur sait, dans chaque nouvel acte, faire évoluer ses protagonistes au fil du temps. Ce qui permet aux lecteurs de bien les connaître et d'être en empathie avec eux. Harry Bosh et les autres personnages ont bien sûr vieilli depuis la dernière fois où je les ai laissés. J'ai donc découvert des informations sur leurs vies et des progressions dans leurs relations. Néanmoins ces changements ne desservent pas la bonne compréhension de l'histoire et l'efficacité de cet opus, qui peut se lire indépendamment.
L'énigme est dans la même veine que d'autres épisodes précédents. le scénario est sous contrôle du début à la fin. Tous les éléments s'emboitent parfaitement et tous sont importants. Sans jamais tomber dans la surenchère de violence, d'action ou de rebondissements, l'auteur arrive à nous accrocher aux événements grâce à sa maitrise du récit. Je ne suis donc jamais ennuyé jusqu'au dénouement, qui repose sur de petits détails et qui ne se dévoile que vers la fin des hostilités.
Il m'est de plus en plus difficile de réaliser des chroniques sur les oeuvres de Michael Connelly tant la qualité ne fait jamais défaut. Il excelle toujours, autant dans son écriture que dans sa narration. Sans être étourdissante, cette 20ème enquête d'Harry Bosch est un polar sobre et réussi, mais est-il vraiment nécessaire de le préciser !
Lien : https://leslivresdek79.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200

critiques presse (1)
LaPresse   01 juin 2017
Une enquête minutieuse des plus passionnante, car tout le mystère repose sur un seul indice. Alors que les cadavres s'accumulent, que sa vie est menacée, Bosch va s'obstiner à démêler tous les fils de cette affaire pleine de risques dont le dénouement sera sanglant!
Lire la critique sur le site : LaPresse
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
ladesiderienneladesiderienne   30 novembre 2017
- (...) Ce dont j'ai besoin , c'est d'un enquêteur qui a de l'expérience en matière criminelle. Si mon client tombe pour meurtre, je me le reprocherai jusqu'à la fin de mes jours, Harry. Les clients innocents, ça laisse des cicatrices, si tu vois ce que je veux dire.
Bosch le fixa longuement.
- Je suis déjà sur un truc, finit-il par lâcher.
- Tu veux dire... tu es déjà sur une affaire ?
- Non, je restaure une moto.
- Ah non, toi aussi ?!
- Une Harley de 1950, comme celle de Lee Marvin dans "L’Équipée sauvage". Je l'ai héritée d'un type de la police que je connaissais y a longtemps. Y a vingt ans de ça, il a mis dans son testament que c'était à moi qu'elle reviendrait et il s'est jeté d'une falaise dans l'Oregon. Je la garde dans un coin depuis ce temps-là.
- Elle y est depuis un bon moment, non ? lui renvoya Haller en écartant l'objection d'un revers de la main. Elle peut encore attendre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
ladesiderienneladesiderienne   24 novembre 2017
Il se rendit compte alors que le numéro du Times qu'il avait étalé sur la table était ancien et qu'il avait voulu le garder. On y trouvait un grand classique de la politique. Quelques années plus tôt, dans les dernières heures de son mandat, le gouverneur avait usé de son autorité en matière de droit de clémence pour réduire la condamnation d'un assassin, ledit assassin se trouvant être le fils d'un copain député dudit gouverneur. (...)
Bosch avait eu envie de vomir en la lisant, mais pas au point de recycler le numéro du journal. Il l'avait gardé afin de pouvoir le lire et relire, et ne rien oublier du fonctionnement réel du système judiciaire. Avant de se présenter à ce poste, le gouverneur avait été acteur de cinéma et joué des rôles de héros plus grands que nature - d'hommes prêts à se sacrifier pour de justes causes. Il étai maintenant de retour à Hollywood, où il essayait de redevenir une star. Bosch avait, lui, décidé, de ne plus jamais voir aucun de ses films - même à la télé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
bilodohbilodoh   24 octobre 2017
— Tesla, reprit Marko. Un grand homme qui venait de ma ville natale.

— Quoi, la voiture? C’est sa société?

— Non, il a travaillé avec Edison pour faire électricité. Longtemps de ça. Le nom de la voiture, c’est à cause de lui.

(Calmann-Lévy, p. 259)
Commenter  J’apprécie          150
rkhettaouirkhettaoui   06 avril 2017
Il en avait préparé pendant plus de vingt ans à l’intention des avocats qui allaient défendre les individus, hommes et femmes, qu’il avait arrêtés pour meurtre. Il connaissait toutes les astuces pour enfumer et lancer la défense sur de mauvaises pistes. Il aurait pu rédiger un manuel sur l’art et la manière de transformer l’échange obligatoire des pièces entre les parties en véritable cauchemar pour les défenseurs. À l’époque, il corrigeait de façon routinière, et sans rime ni raison, des mots dans les rapports et ôtait de temps en temps la cartouche de toner dans la photocopieuse de la salle des inspecteurs pour que des pages entières du dossier qu’il allait transmettre soient si pâles qu’il était quasi impossible de les lire, à tout le moins de les déchiffrer sans attraper la migraine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
bilodohbilodoh   13 octobre 2017
Cette affaire semblait souligner ce que savent beaucoup d’inspecteurs travaillant sur les homicides — expliquer la folie est impossible.

(Calmann-Lévy, p. 153)
Commenter  J’apprécie          170
Videos de Michael Connelly (26) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michael Connelly
La nouvelle enquête de Harry Bosch, personnage culte créé par Michael Connelly, parait en librairie le 5 avril 2017. Michael Connelly lui-même lance la parution du roman.
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Michael CONNELLY : les titres avec Harry Bosch

Quand Harry se souvient des tunnels du Vietnam...

LE DEGOUT DE L'OEUF EN GELEE
LES EGOUTS DE SAÏGON
LES EGOUTS DE LOS ANGELES
LOS ANGELES ECHO

11 questions
199 lecteurs ont répondu
Thème : Michael ConnellyCréer un quiz sur ce livre
. .