AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782702156520
448 pages
Éditeur : Calmann-Lévy (28/03/2018)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 3.9/5 (sur 258 notes)
Résumé :
À présent inspecteur de réserve au San Fernando Police Department, Harry Bosch est un jour contacté par un magnat de l’industrie aéronautique qui, sentant sa mort approcher, souhaite savoir s’il a un héritier. Dans sa jeunesse, le vieil homme a dû quitter sa petite amie sous la pression de sa famille. Aurait-elle eu un enfant de lui ? Cette question n’étant pas du goût du conseil d’administration avide de se partager le gâteau, Bosch est vite menacé. Pour corser le ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (74) Voir plus Ajouter une critique
nameless
  28 octobre 2019
Une fois n'est pas coutume, je vais faire très bref, afin de ne pas gâcher le plaisir de la découverte des futurs lecteurs, et me contenter de saluer encore le tour de force de Michaël Connelly, qui remet en selle, pour mon plus grand plaisir, Harry Bosch, retraité, puis réintégré, puis poussé vers la sortie. Harry intente d'ailleurs une action en justice contre le LAPD pour l'avoir illégalement forcé à prendre sa retraite. Pour l'heure, il traite quelques affaires privées et bénéficie encore de tous les réseaux et outils de la police puisqu'il a accepté un emploi non rémunéré au commissariat de San Fernando qui souffre cruellement des coupes sombres budgétaires et des restrictions de personnel. Il n'arrive pas à raccrocher les gants Harry, parce que dans son monde intérieur une mission est gravée.

Deux enquêtes en un seul roman, voilà le généreux cadeau offert à son lectorat par l'auteur ; je me suis collé un scotch sur la bouche pour ne rien en dire. Il suffit de savoir qu'à force de travailler sur des affaires non résolues, Harry est devenu expert du voyage dans le temps, qu'il sait comment se plonger dans le passé pour y retrouver les traces de personnes évaporées. J'ajoute que Sur un mauvais adieu, dont le magnifique sens du titre est livré dans les dernières pages, est un épisode particulièrement émouvant puisqu'il oblige Harry à se remémorer les années qu'il a passées au Vietnam, où il a combattu au cours de deux engagements. Le prologue qui décrit une scène quotidienne du bourbier, en moins de trois pages, concis, imagé et percutant, rappelle que si Michaël Connelly a reçu le prix Pulitzer, ce n'est pas pour rien.

Et comme toujours, Harry protège et sert tout le monde ou personne ; combat le racisme, ici plus particulièrement contre les latinos et surtout latinas ; s'élève contre l'homophobie, ici plus particulièrement contre une jeune collègue ; exprime avec force son dégoût de la guerre ; rappelle la difficile condition des femmes dans les années 60. J'espère n'en avoir pas trop dit. Harry, je t'ai déjà posé une question à laquelle tu n'as pas répondu. Je te la pose donc pour la seconde fois : veux-tu m'épouser ? En attendant ta réponse, à bientôt...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5814
Tostaky61
  01 avril 2018
Vous voulez retrouver le vrai goût du polar ?
Alors, c'est Sur un mauvais adieu qu'il vous faut.
Du grand Connelly.
Son policier fétiche Hyeronimus "Harry" Bosch, a la retraite du LAPD, enquêteur privé à ses heures et accessoirement flic bénévole de réserve au San Fernando PD, se voit confier, par un milliardaire, une mission secrète qui s'avérera périlleuse. Parallèlement, il se lance sur la piste d'un violeur en série qui nargue les forces de police à ses trousses, en laissant délibérément son ADN sur les lieux de ses forfaits.
Une fois de plus, donc, j'ai retrouvé la saveur d'un bon vieux polar comme le maître Michael sait en produire régulièrement.
Énième roman avec Bosch qui croise à nouveau le chemin de son avocat de demi-frère Mickey Haller.
Il n'y a rien à rajouter, juste à encourager les amateurs du genre à se jeter sur ce nouvel opus.
Moi, éternel impatient, j'attends déjà le suivant, mais.... que c'est long un an...
Commenter  J’apprécie          560
Caliban
  05 mai 2018
Livre reçu par la poste hier midi, attaqué hier soir et terminé ce midi (434 pages quand même ), c'est dire à quel point ce dernier opus de Michael-Connelly est addictif . Je ne me joindrai pas à la meute des résumeurs de contenu et autres briseurs de rêve, j'ai déja dit à quel point cet exercice dit "du résumé" me semble être la négation d'une vraie critique . qu'il me suffise de dire qu'ici le camarade Hieronymus (dit Harry ) Bosch travaille avec son frère (demi !) , a deux affaires sur les bras et nous emmène au bout du récit sans que nous ayons le temps de reprendre notre souffle . Ce n'est pas de la grande littérature, c'est du polar mais du meilleur et tellement prenant que j'ai même regretté de devoir dormir (un peu ) avant d'en terminer le lecture ce matin ! Je le recommande sans réserves aux amateurs et afficionados de Connelly ( Michael ...parce que l'autre me laisse plutôt froid ! ) . Je vais m'attaquer ,incessamment sous peu ( ! ) au précédent que j'ai loupé : "Juqu'à l'impensable " .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5210
bilodoh
  10 septembre 2018
Un mauvais adieu? Serait-ce le Xième adieu de Harry Bosch à la police?
Mais non, il a encore repris du service. Il travaille bénévolement pour la police d'une petite ville de la région. (Les policiers n'y sont sûrement pas syndiqués!…)

Un polar avec le suspens habituel à Connely, un véritable « page-turner ». En plus des éternels questionnements de Bosch sur son travail, on assiste ici à une double intrigue : d'une part la succession d'un richissime vieillard et d'autre part, une affaire de violeur en série.
Cela n'empêche pas l'auteur de toucher quelques sujets sensibles. Si les questions d'héritage sont des problèmes qu'on retrouve partout, d'autres thèmes sont plus spécifiques aux Américains : la guerre au Vietnam dont Bosch porte encore les cicatrices ainsi que l'intégration des « latinos » avec même la mention du « mur » qui ne pourra pas empêcher l'immigration.

Un polar californien qui tient ses promesses, les amateurs de Bosch seront ravis!
Commenter  J’apprécie          382
ladesiderienne
  29 mai 2018
Quel plaisir de retrouver Harry Bosch en compagnie de son demi-frère, l'avocat de la défense Mickey Haller. Même si ce dernier ne joue qu'un petit rôle, il est quand même le seul lien familial d'Harry, en plus de sa fille. De plus c'est vraiment le spécialiste dans l'art de déjouer les pièges de la justice, ce qui peut toujours servir à notre ex-inspecteur qui se joue parfois un peu de la loi.
Depuis qu'il a été forcé de prendre sa retraite au LAPD, pour occuper son temps libre, Harry est bénévole au service des "Cold Cases" de la police de la petite bourgade de San Fernando. Il va être amené à coopérer avec ses collègues pour identifier un violeur en série. Mais en même temps il poursuit une enquête privée après la sollicitation d'un riche et vieil industriel. Sentant sa fin venir, Whitney Vance a fait appel à Harry Bosch pour retrouver l'enfant qu'il avait eu avec un amour jeunesse que sa famille avait rejeté, afin de faire de lui son héritier. Mais cette recherche en paternité ne plait pas aux membres du conseil d'administration de la société. Très rapidement, Bosch se sent suivi dans ses déplacements.
J'ai toujours adoré le style de Michael Connelly, précis, sobre et efficace. Avec lui on en apprend beaucoup sur le fonctionnement de la police et de la justice américaine. Il a bien su faire vieillir son héros Harry Bosch, même si je regrette un peu sa fougue des premières enquêtes. Il est évident que le fait de s'occuper des affaires classées ne génère pas beaucoup d'adrénaline. Heureusement dans "Sur un mauvais adieu", il va se mêler de l'enquête sur un violeur en série, ce qui apporte action et suspense pour mon plus grand plaisir. L'auteur nous offre deux dénouements surprenants. J'ai aimé aussi que les évènements rencontrés provoquent une nouvelle confrontation de notre inspecteur avec ses tristes souvenirs de la guerre du Vietnam, cela m'a rappelé ses aventures dans "Les égouts de Los Angeles". Autre bon point : pas de politicard véreux dans l'histoire comme dans "Mariachi Plaza" qui m'avait déçue. C'est juste dommage que la relation de Bosch avec sa fille ne joue pas un rôle plus important.
Au final, un 18/20 pour cet excellent polar à l'américaine. A quand le suivant ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          312


critiques presse (2)
LeDevoir   06 août 2018
Michael Connelly pourrait presque avoir écrit cette histoire en faisant autre chose tellement ses deux personnages principaux ont pris leur vitesse de croisière avec le temps. L’intrigue est palpitante, bien menée, le rythme est exceptionnellement rendu par le traducteur, mais on est bien loin du Poète, d’Echo Park ou des Égouts de Los Angeles…
Lire la critique sur le site : LeDevoir
LeFigaro   27 avril 2018
Pas de retraite pour Harry Bosch, le héros de Michael Connelly, qui travaille sur deux enquêtes délicates en même temps.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Citations et extraits (36) Voir plus Ajouter une citation
namelessnameless   27 octobre 2019
Bosch avait servi comme fantassin [au Vietnam], mais savait que dans toutes les branches de l'armée, les biens de tout soldat tué au combat étaient désinfectés avant d'être renvoyés à la famille endeuillée. Afin de ne pas la gêner ou ajouter à sa douleur, tous les livres et revues montrant des femmes nues étaient écartés, de même que toute photo de Vietnamienne ou Philippine, toute drogue ou attirail propre à sa consommation et, bien sûr, tout journal personnel relatant des mouvements de troupe, des missions tactiques, voire des crimes de guerre. Pour finir, ce qui était renvoyé n'étaient que des vêtements et quelques objets personnels.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
namelessnameless   27 octobre 2019
Arrivé à Westwood, il sortit par la bretelle de Wilshire Boulevard et gagna le Los Angeles National Cemetary. Sur près de 47 hectares, celui-ci abrite des tombes de soldats de toutes les guerres et campagnes américaines, de la guerre de Sécession à celle d'Afghanistan. Des milliers de pierres de marbre blanc s'y dressent en d'impeccables rangées qui disent la précision militaire et le gâchis de la guerre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
umezzuumezzu   30 juin 2018
En roulant, il repensa à ce qu'il venait de dire à Bella sur l'ADN du flic. C'était quelque chose à quoi il croyait profondément. Il savait que dans son monde intérieur il y avait une mission gravée dans un langage secret et que tels les dessins gravés sur le mur d'une grotte ancienne, cette mission lui donnait sens et direction. Elle ne pouvait pas être altérée et serait toujours là pour le guider jusqu'au juste chemin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
ladesiderienneladesiderienne   26 mai 2018
Certains politiciens pouvaient bien parler d'élever des murs et de changer les lois pour empêcher les gens d'entrer aux États-Unis, au bout du compte, tout cela n'était que symboles. Pas plus que les jetées en pierre à l'entrée du port, ni l'une ni l'autre de ces mesures ne pourraient endiguer le flot des immigrants. Rien n'arrête la marée née de l'espoir et du désir.
Commenter  J’apprécie          140
ladesiderienneladesiderienne   23 mai 2018
La propriété de Whitney Vance se trouvait dans San Rafael Avenue, près du Country Club d'Annandale. Le quartier respirait la fortune bien établie. Les demeures et les domaines y étaient de ceux qu'on se passe de génération en génération et tient bien à l'abri derrière des murs de pierre et des grilles en fer forgé. On était à cent lieues d'un Hollywood Hills où atterrit l'argent fraîchement gagné et où les riches laissent leurs poubelles sur le trottoir toute une semaine. Il n'y avait aucun panneau "A vendre" en vue. Pour y acquérir quoi que ce soit, il fallait connaître quelqu'un, voire être du même sang.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70

Videos de Michael Connelly (45) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michael Connelly
"Nuit sombre et sacrée" de Michael Connelly lu par Jacques Chaussepied . Parution le 8 juillet en numérique et le 12 août en CD.
Pour en savoir plus : https://www.audiolib.fr/livre-audio/nuit-sombre-et-sacree-9791035402211
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Michael CONNELLY : les titres avec Harry Bosch

Quand Harry se souvient des tunnels du Vietnam...

LE DEGOUT DE L'OEUF EN GELEE
LES EGOUTS DE SAÏGON
LES EGOUTS DE LOS ANGELES
LOS ANGELES ECHO

11 questions
262 lecteurs ont répondu
Thème : Michael ConnellyCréer un quiz sur ce livre

.. ..