AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782258163133
496 pages
Éditeur : Les Presses De La Cite (09/04/2020)

Note moyenne : 3.72/5 (sur 18 notes)
Résumé :
Plus jamais vous ne douterez que les fantômes existent…

Charlie Parker, le privé tourmenté revenu d’entre les morts, est chargé par Edgar Ross, un agent du FBI, de retrouver Jaycob Eklund, un autre détective manquant à l’appel. L’homme enquêtait de façon discrète sur une série de meurtres sauvages et de disparitions s’étalant sur plus d’un siècle, tous associés à des événements surnaturels. Flanqué de ses deux inséparables acolytes, Louis et Angel, Pa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
Zazaboum
  24 septembre 2020
Depuis le temps que je voulais lire John Connolly c'est enfin fait ! Sauf que... j'ai commencé par le dernier des enquêtes de Charlie Parker, le 16ème ! Yaplukalirelesprécédents 😎
Même s'il peut se lire indépendamment des précédents, il y a quand même des faits qui se sont déroulés et qui ont leur importance, donc j'ai bien regretté !
Ce livre est très sombre, il mélange gros bras, mafieux et fantômes maudits ! L'association ne sombre pas dans le ridicule et j'ai trouvé que l'enquête tenait la route.
Facile à lire, il m'a rapidement happé dans ses tours et détours et j'aime bien Parker et ses comparses peu recommandables ! Charlie Parker ne perd pas son côté humain de père aimant mais... la lecture des précédents m'a fait défaut !
#LePactedelétrange #NetGalleyFrance #pressesdelacite
CHALLENGE MAUVAIS GENRE 2020
Commenter  J’apprécie          269
Cath_perrin
  17 août 2020
Le détective privé Jaycob Eklung a disparu. Ross demande à Charly Parker de le retrouver sans daigner lui expliquer pourquoi ni sur quoi le détective travaillait.
Ils ne sont pas les seuls à s'intéresser à cette disparition, Mère et son fils Philip aimeraient aussi savoir ce qui lui est arrivé.
Le livre se lit facilement, il est plaisant sans être fascinant. J'ai trouvé une scène du début éprouvante (meurtre et fantastique), pour le reste, je n'ai pas tout compris du pacte ni des motivations des méchants.
Les personnages sont nombreux et il est parfois difficile de s'y retrouver.
Néanmoins, j'ai aimé le personnage de Charly Parker, déchiré entre son rôle de père et celui de détective.
Le mélange policier/fantastique, plutôt inhabituel, est très réussi.

Lien : https://dequoilire.com/le-pa..
Commenter  J’apprécie          280
bagus35
  21 août 2020
Merci à NetGalley et aux éditions Presses de la Cité de m'avoir permis la lecture de ce bon polar.
Charlie Parker est chargé par le FBI de retrouver Jaycob Eklund ,un détective ,qui enquêtait sur des meurtres et des disparitions pouvant être liés à une étrange secte ,les Frères , qui sévirait depuis le dix-neuvième siècle.La fouille de la maison du détective va lui livrer de nombreuses pistes mais aussi lui attirer de nouveaux ennemis.Un bon polar.
Commenter  J’apprécie          200
Sharon
  06 juillet 2020
Je n'ai lu que le premier tome des aventures du privé au nom de jazzman, et nous voici déjà au quinzième tome de ces enquêtes. Si beaucoup de choses ont changé dans sa vie, il reste un très bon enquêteur, prompt à prendre des risques pour mener à bien ses missions.
Dans cette enquête, Charlie Parker est engagé pour retrouver un autre détective privé – si même eux disparaissent, on n'est pas rendu. Jaycob Eklund, depuis son divorce, était à fond dans ses enquêtes, semblant véritablement faire preuve d'empathie envers ses clients. Il était cependant porté vers le surnaturel, ayant des croyances que peu partagent. Il ne faudra pas énormément de temps pour que Parker et les siens ne découvrent les pistes qu'Eklund suivait. Il faut dire que Charlie Parker a une certaine expérience du surnaturel, et que sa vie personnelle est assez complexe. Parfois, il ne suffit pas de faire de son mieux, de faire toujours ce que l'on juge bien pour que sa vie familiale soit sereine. Parker est séparé de Rachel, la mère de Sam, sa seconde fille. Celle-ci a été enlevée lors d'une précédente enquête, et son kidnappeur est mort avant d'avoir pu la brutaliser. Rachel veut tout faire pour protéger sa fille (logique) et, comme elle tient le métier de Parker pour responsable de ce qui est arrivé à Sam, elle prend une décision lourde de conséquence pour Parker, mais aussi pour Sam.
Cette partie est déjà fortement angoissante. Mais la partie surnaturelle l'est encore plus. Parker, comme Eklund avant lui, a mis au jour l'existence de ce que je qualifierai de « confrérie ». Celle-ci a été fondée cent cinquante ans plus tôt, et elle aurait dû ne pas, ne plus exister. Elle existait par la violence, elle continua par la violence. Je manque de qualificatif pour décrire les membres de cette « famille » : ils n'ont aucune notion du bien et du mal, aucune empathie, sauf pour eux-mêmes (et encore), aucune sensibilité. Ils sont capables de se fondre dans la masse – un siècle et demi pour perfectionner leur stratégie d'intégration. Nous épousons leur point de vue dans certains chapitres et, pour moi, l'horreur fut vraiment à son comble, parce que l'on sait que rien ne les arrêtera, que personne n'est lucide, personne ne se lève pour dire que certains membres de la famille (pour ne pas dire tous) sont des sociopathes, voire des psychopathes en puissance. Je n'ai pu m'empêcher aussi de les trouver naïfs. Si, si – l'on peut être violents, cruels, dépourvus d'empathie et naïfs.
Charlie Parker, Louis, Angel, ne le sont pas, quels que soient les personnes à qui ils s'adressent. Ce n'est pas que rien ne peut les surprendre, c'est plutôt qu'ils connaissent déjà largement jusqu'où l'homme peut aller dans le domaine de la noirceur, de l'horreur.
Et il y a des fantômes. L'une d'entre elles m'est déjà connu, non sous sa forme fantomatique, mais lorsqu'elle était encore vivante. Elle est un personnage positif, en dépit de ce qu'elle a enduré de son vivant. Pour la majorité d'entre eux, j'ai surtout eu l'envie de les renvoyer d'où ils venaient, peu importe si eux aussi protègent les leurs.
Le pacte de l'étrange, sombre, dérangeant, m'a donné envie de me replonger dans les enquêtes de Charlie Parker.
Lien : https://deslivresetsharon.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Matilda2b
  03 août 2020
Deux ans après "le temps des tourments", "le pacte de l'étrange" est la quinzième aventure de Charlie Parker. Notre privé de l'occulte, accompagné du couple de tueurs Angel et Louis, est chargé par l'agent Ross du FBI de retrouver un enquêteur privé du nom de Jacob Eklund. Charlie sent bien que Ross ne lui dit pas tout, mais il est obligé de mener l'enquête. Il découvre qu'Eklund faisait des recherches sur une mystérieuse organisation les "Frères", liés à des disparitions et tueries depuis plus d'un siècle. Ces derniers ont des intérêts occultes à leurs activités criminelles, et sont prêts au pire pour protéger leurs secrets...
peu de temps après, Parker est approché par l'inquiétante Mère, veuve du mafieux Caspar Webb. Elle aussi sait que jacob Eklund a disparu, et souhaite également qu'on le retrouve.
Dans ce livre, Parker est également confronté à des difficultés personnelles. Son ex femme Rachel souhaite que leur fille Sam voie une psychologue. la fillette n'a montré que peu d'émotions suite à son enlèvement (fin du "temps des tourments") et Rachel commence à trouver que les activités de Charlie mettent leur fille en danger. Elle n'a pas encore saisi que Sam est loin d'être une petite fille ordinaire...Sam a des facultés hors normes, comme celle de dialoguer avec sa demi-soeur Jennifer qui est un fantôme.
Angel et Louis connaissent aussi quelques difficultés.
je partage certains avis déjà publiés concernant ce livre, sur la lenteur de l'intrigue, un côté un peu languide dans le déroulement des évènements
comme souvent, Connolly prend son temps pour présenter les forces en présence, décrire longuement leurs motivations, et il n'est pas pressé de dénouer les fils de l'intrigue, tout simplement parce que ce n'est pas le seul but des aventures de Charlie Parker.
le rôle de Sam dans la vie de son père s'affirme, et ses capacités également.
Elle et sa soeur sont là pour Charlie, qui est destiné a jouer un rôle bien plus important dans le monde de l'occulte que sa simple fonction de détective.
Si on aime ces livres, c'est pour le fragile équilibre instauré entre le surnaturel et l'aspect policier.
Ici, tout n'est pas parfaitement agencé, l'auteur aime les longues descriptions, et parfois est plus elliptique alors qu'on s'attendrait à des explications. Ses enquêtes nous réservent encore bien des mystères.
le ton volontiers drôle et sarcastique des personnages dans les situations qu'ils vivent, que ce soit Charlie ou Angel et Louis (rendre un couple de tueurs aussi attachant n'est pas le moindre des talent de l'auteur) contribue à l'intérêt de ces livres, dont le charme étrange emporte l'adhésion cette fois encore.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
LeSoir   16 septembre 2020
Mêlant plus que jamais polar et fantastique, John Connolly entraîne son héros, le détective Charlie Parker, dans une traque entre mafieux, tueurs et âmes errantes.

Lire la critique sur le site : LeSoir
Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
bagus35bagus35   15 août 2020
La femme qui se tenait devant lui était un peu plus petite que lui mais presque deux fois plus large. À sa chevelure entièrement grise coupée au carré elle avait ajouté des extensions qui lui pendaient sur les épaules et sur le dos, semblables aux pattes d’un crustacé mort. Dessous, la tête était minuscule, la peau blême, les yeux lourdement maquillés pour qu’ils ne se perdent pas tout à fait à cause des orbites trop profondes dans lesquelles ils étaient enchâssés et des poches violacées qui les soulignaient. La bouche était une mince entaille rouge et le menton servait de cheville aux plis de chair molle qui descendaient en gradins jusqu’au cou pour être avalés par sa robe noire. Curieusement, son visage était émacié, de même que ses bras, qui dépassaient de ses manches telles des brindilles, et ses mollets, visibles sous l’ourlet du vêtement. Ses pieds, dont la pointure ne pouvait excéder celle d’une fillette, se cachaient dans des pantoufles de velours noir. Seul le torse était énorme, son ampleur soulignée par les contours de la robe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
bagus35bagus35   09 août 2020
Bien que glacé, l’air manquait de clarté. Une légère brume flottait au-dessus des trottoirs, entourant les réverbères de halos semblables à des auréoles de saints et transformant la forêt de gratte-ciel en paysage de rêve. On avait l’impression de voir double, comme si les rues et les bâtiments de la ville avaient été imparfaitement superposés à une précédente image d’eux-mêmes, et que cette version sombre transparaissait maintenant, permettant aux gens d’aujourd’hui de frôler ceux du passé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
PillyPilly   29 juin 2020
- Nous ne pouvons pas laisser ces gens se balader dans le monde sans que quiconque s'oppose à eux. Ce sont des prédateurs. S'ils ne trouvent pas de quoi se nourrir dans un endroit, ils vont ailleurs, et ils continueront à causer des souffrances jusqu'à ce qu'on les arrête. Nous aurons beau cacher nos enfants, fermer nos portes à double tour, ils s'en prendront simplement à des proies plus faciles.
- Mais Sam est votre enfant....
- Ils sont tous les enfants de quelqu'un.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
bagus35bagus35   19 août 2020
— Je lui donnerai le bonjour de votre part.
— Pincez-lui plutôt gentiment la joue.
— Vraiment ?
— Vraiment. Au moins, vous aurez une bonne histoire à raconter sur la façon dont vous aurez perdu votre main.
Commenter  J’apprécie          50
LectureChroniqueLectureChronique   10 juillet 2020
May descendit lentement l'escalier, le marteau à la main. Elle voyait de la condensation sur les murs. Ça ne tenait pas debout. Comment la température avait-elle pu baisser aussi rapidement ? Autre bizarrerie, elle n'avait pas froid. La maison faisait peut-être concurrence à l'Arctique sur le plan de la température, pourtant May, elle, n'avait pas froid. Comment était-ce possible ?
Commenter  J’apprécie          20

Videos de John Connolly (30) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de John Connolly
John Connolly discusses his new book on Stan Laurel
autres livres classés : littérature irlandaiseVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz de la Saint-Patrick

Qui est Saint-Patrick?

Le saint patron de l’Irlande
Le saint-patron des brasseurs

8 questions
152 lecteurs ont répondu
Thèmes : fêtes , irlandais , irlande , bière , barCréer un quiz sur ce livre

.. ..