AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Alain Defossé (Traducteur)
ISBN : 2020551322
Éditeur : Seuil (02/04/2004)

Note moyenne : 3.47/5 (sur 80 notes)
Résumé :
John Powers doit faire face à la perte de sa somptueuse épouse Lulu, lassée de sa jalousie pathologique et des pulsions homicides qui en découlent. Brian et Dotty Morgan, installés dans une caravane garée dans l'allée de leurs ex-voisins, Howard et Elisabeth, apprennent à vivre dans le dénuement le plus absolu - ce qui n'empêche pas Dotty de conspirer pour s'approprier la petite Dawn, le bébé dont Melody, sa mère, ne s'occupe guère.

L'hiver se révèle ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
thedoc
  12 mai 2015
"N'oublie pas mes petits souliers" est la suite de "Vacances anglaises" où l'on retrouve tous les personnages du premier opus, cette fois-ci durant la période des fêtes de fin d'année. Chacun se débat toujours avec ses problèmes et petits secrets. Pour Noël, Howard, chef d'entreprise bourgeois, et sa femme Elizabeth, accro au shopping, décident d'inviter tous leurs amis chez eux. Cette réunion va être l'occasion de retrouver Melody et son bébé Dawn, Dotty et son mari Brian, déprimé et suicidaire ou encore la belle Lulu qui a décidé de divorcer de son jaloux de mari John. Voici encore une fin d'année bien remplie pour chacun d'eux, ponctuée de péripéties et d'histoires d'amour et d'adultère.
Pour ceux qui ont lu « Vacances anglaises », on retrouve dans cette suite tout le style de Joseph Connolly. Un mélange détonant de vaudeville et d'étude des moeurs de la société anglaise. C'est toujours drôle et grinçant, avec des personnages névrosés aux vies absurdes. Bien sûr, l'effet de surprise n'est plus le même que dans les « Vacances anglaises » et ce qui avait pu être drôle dans ce dernier, ne l'est plus avec « N'oublie pas mes petits souliers ». C'est souvent le cas pour les suites, une impression de « moins bien »… Pour autant, le style alerte et piquant est toujours présent et permet de passer un bon moment de lecture. du burlesque, du sexe et de la dérision : avis aux amateurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
moussk12
  07 mai 2016
N'oublie pas mes petits souliers est un des rares livres que j'abandonne.
Pourtant, la quatrième de couverture m'avait attirée : une satire de la société contemporaine. Je me suis dit "oh, je vais bien rigoler". Et c'est vrai que tout est amené pour en faire un condensé. Un groupe d'amis se retrouve lors d'un repas et on découvre leur vie : histoire d'amour ou histoire de mec, déboires, choix, relation amicale ou faussée, boulot ou pas de boulot, enfants, alcoolisme, histoire ratée ou réussie. La vie quoi ! Et j'avais trouvé original le fait d'entrecouper tous ces dialogues par les pensées spontanées de chacun après chaque mot prononcé. Parole, pensée, parole, pensée. Et puis, tout çà m'a très vite lassée. Je n'y ai plus trouvé aucun intérêt. Et en sachant que j'en avais encore pour 400 pages...
Désolée pour les inconditionnels de Joseph Connolly, mais pour une premier livre lu de cet auteur, je n'ai pas envie de renouveler l'expérience.
Commenter  J’apprécie          30
Miss9
  17 février 2019
Excellent ! Cette suite est tout aussi drôle, tout aussi méchante. Les mêmes situations vues de plusieurs points de vues différents, chaque personnage ayant un style et une manière de voir les choses qui lui sont propres. Seul bémol, le fait que les nouveaux personnages soient moins bien travaillés. En tout cas, personne n'est vraiment heureux dans ce groupe-là, mais tous tentent de sauver les apparences, au moins pour Noël. Autant croire aux miracles…La fin du livre est vraiment bien vue.
Commenter  J’apprécie          00
Gwordia
  01 mai 2012
A mi-chemin de la chicklitt et des Chroniques de San Francisco d'Armistead Maupin, les ouvrages présentés ci-après sont ce que j'appelle des bouquins d'été : légers, drôles, déconcertants. Tous agréables à lire, il n'est en revanche pas nécessaire - sauf addiction au style - de se coltiner les trois tomes étant donné que Joseph Connolly est un écrivain de qualité doublé d'un business man. Je m'explique : des personnages stéréotypés, des trames mélodrama-comiques, des lieux communs cocasses, un style redondant... l'auteur a trouvé le filon et l'exploite clairement jusqu'à plus soif. Mais pourquoi s'en priver ? Ca fonctionne tellement bien !
Lien : http://gwordia.hautetfort.co..
Commenter  J’apprécie          20
GB
  01 mars 2017
beaucoup de personnages reliés entre eux. on se demande ou l,histoire s'en va et, vers la fin tous le fils se démêlent. Bonne lecture de vacances. Auteur humoristique.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
ladesiderienneladesiderienne   01 janvier 2013
Je suis en train de perdre toute sensation. J'ai frappé des pieds, tout à l'heure, pour obliger mon sang à se souvenir qu'il est là pour circuler, mais cette bizarre impression de ne rien sentir a très vite fait place à une horrible douleur sourde dans tout mon corps, et je ne suis pas pressé de recommencer. Pourquoi Carol ne peut-elle jamais être à l'heure ? Je sais que les femmes sont bien connues pour ça - évidemment, je sais bien. Simplement, si elle pouvait, ce ne serait pas plus mal. Je veux dire - je ne la critique pas, ni rien, parce que je l'aime, comme vous le savez, de tout mon, euh - enfin de tout ce que j'ai. Corps et âme, c'est ça. Mais simplement, ce serait sympa, quand il fait un froid pareil, que pour une fois, dix heures veuille dire dix heures, et non pas - oh là là c'est pas vrai, il est presque la demie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
GBGB   01 mars 2017
Je serais vraiment désireux de rencontrer une personne, disait le questionnaire, et là il fallait cocher des cases indiquant si la personne était Célibataire, Divorcée, Veuve et Séparée; donc Norman avait tout coché, regrettant que l'on ne propose pas également Mariée, car, très franchement, il n'y avait aucune catégorie, mis à part Morte et Enterrée, qu'il souhaitât exclure. (p. 198)
Commenter  J’apprécie          20
thedocthedoc   12 mai 2015
Si Dieu est aussi bon qu’on le prétend, pourquoi laisse-t-il son misérable univers se saloper sans arrêt – pendant que, le cul posé sur son nuage, il regarde sa créature se crever le train à nettoyer ce foutoir ? C’est d’ailleurs peut-être pour ça que seul le paradis reste toujours blanc (il n’est pas fou).
Commenter  J’apprécie          20
moussk12moussk12   07 mai 2016
La boisson aiguise et souligne tout ce que je fais. C'est-à-dire peu de chose, et de moins en moins.
Commenter  J’apprécie          20
NikozNikoz   10 juin 2017
- Mais ton livre, ton roman, c'est quoi le contenu?
- Environ 17 pages.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Joseph Connolly (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Joseph Connolly
Joseph Connolly - England's lane .Joseph Connolly vous présente son ouvrage "England's lane" aux éditions Flammarion. Traduit de l'anglais par Alain Defossé. http://www.mollat.com/livres/joseph-connolly-england-lane-9782081290211.html Notes de Musique : "England Without Rain" by Talk Less, Say More (http://recordsonribs.com/artists/talklesssaymore/)
autres livres classés : satireVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
14877 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre