AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Locusta migratoria : la révélation (8)

Coccinelle2
Coccinelle2   20 novembre 2010
Tout ceci est tellement fantastique que le danger me paraît improbable, tout est presque magique. (page 18)
Commenter  J’apprécie          10
Coccinelle2
Coccinelle2   20 novembre 2010
[…] l'OVNI sur les photos est le même que celui pris en chasse par trois de nos avions il y a deux jours. (page 10)
Commenter  J’apprécie          10
Coccinelle2
Coccinelle2   20 novembre 2010
L'oiseau se pose sur ma main comme ça, un miracle. Il est bleu comme un morceau de ciel. Je reste immobile, médusé. Ce sont des choses qui n'arrivent pas, ou bien dans les rêves. (début du roman, page 7)
Commenter  J’apprécie          10
Abettik
Abettik   02 novembre 2010
-Fox à Fouine, demain, onze heures.
Sa réponse:
- Cobra, biche ?
Je laisse tomber:
- Biche!
Le physicien à l'air inquiet:
- Biche, colonel?
Je confirme en le regardant bien dans les yeux:
- Oui, Professeur, biche!
Commenter  J’apprécie          10
gteisseire2
gteisseire2   04 octobre 2010
Je roule doucement à la recherche d’un restaurant. Des tas de gens ont un oiseau sur l’épaule, je ralentis
devant une brasserie et tout à coup prends conscience de l’énormité de la chose.
Je pose la main sur la portière, il est déjà sur mon épaule. Pas normal. Je passe mon index sous ses petites
pattes, le ramène devant mes yeux et murmure avec un sourire :
– Alors, fille ou garçon ?
Je me rends compte que cela me préoccupe davantage que la soucoupe volante.
Une dizaine de tables sont occupées, des couples pour la plupart. Il faut dire que c’est dimanche, je
compte une dizaine d’oiseaux.
La serveuse, toute jeune et très gracieuse me donne la carte et dépose une panière de pain. Tout de suite,
je prends un petit morceau de mie et le tends à mon compagnon qui s’en saisit et le dépose sur la nappe.
– Pas faim, Titi ?
Je renouvelle l’offre ; même résultat. Il saute alors sur ma main, arrache d’autorité un troisième petit
morceau de mie, va le déposer à côté des deux autres et renouvelle encore l’opération. Amusé, je le laisse
faire et, tout à coup, je m’aperçois qu’il a écrit un « M ». Abasourdi, je le regarde faire un « O ». La jeune
serveuse qui s’est approchée me dit :
– Le mien écrit aussi !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Coccinelle2
Coccinelle2   20 novembre 2010
C'est vraiment une sauterelle géante, toute bleue, deux mètres de haut, au moins, ses deux grandes pattes arrières sont armées de deux grandes scies. (page 19)
Commenter  J’apprécie          00
Abettik
Abettik   02 novembre 2010
vous n'utiliserez plus que de l'énergie solaire ou nucléaire, toutes deux non polluantes
- Mais le nucléaire est dangereux
- Oui, bien sûr, mais chaque chose en son temps. Comme vous dites, Paris ne s'est pas construit en un jour. De plus, vous maîtrisez bien le nucléaire, votre réel problème, d'ailleurs, en partie d'ordre psychologique, c'est le stockage des déchets. Avant de partir, nous réglerons cette affaire pour vous, en les expédiant vers le soleil
Commenter  J’apprécie          00
Abettik
Abettik   02 novembre 2010
Le dernier cri de l'aviation européenne, un "Jet-Flèche", le petit fils du Mystère 50, 1800 km/h, le premier avion à fragmentation: vingt places, deux salons, une salle d'opération, décollage court, atterrissage vertical, autonomie neuf heures. Un bijou! Je suis chauvin mais j'ai participé aux essais d'éclatement en vol...
Commenter  J’apprécie          00


    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




    Quiz Voir plus

    Les plus grands classiques de la science-fiction

    Qui a écrit 1984

    George Orwell
    Aldous Huxley
    H.G. Wells
    Pierre Boulle

    10 questions
    2782 lecteurs ont répondu
    Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre