AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Christophe Jaquet (Traducteur)
ISBN : 2869599277
Éditeur : Arléa (03/02/2011)

Note moyenne : 3.36/5 (sur 7 notes)
Résumé :

«Quoi que vous aperceviez devant vous, foncez droit dessus…» Nouvel art de la navigation !Inédits en français, voici neufs textes de Conrad sur la mer et les bateaux, où se lisent la nostalgieet l’indignation d’un marin qui assiste avec une tendresse grave au bouleversement d’un monde,celui des hommes de mer sacrifiés à la nouvelle économie et au tourisme.

Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
cathe
  02 septembre 2015
Joseph Conrad est surtout connu pour les magnifiques Lord Jim, Typhon et Au coeur des ténèbres, mais avant d'écrire il a navigué. Engagé à 17 ans dans la marine marchande, il naviguera plus de vingt ans avant de choisir l'écriture.
Quand le Titanic sombre, il a 55 ans et observe les événements avec distance. Pourtant le marin qui demeure en lui ne peut s'empêcher de se mettre en colère : comment a-t-on pu embarquer autant de passagers avec aussi peu de canots de sauvetage, pourquoi dit-on que le capitaine aurait du "foncer droit dessus" quand il a vu l'iceberg. Autant de motifs de se mettre en colère sur ce qui était déjà la logique économique au service de la mode des voyages et du tourisme (il déteste le tourisme...), et cela au détriment d'un élément essentiel en navigation : la sécurité !
Mais les neuf textes inédits en français qui composent ce recueil ne sont pas tous sur le Titanic. Conrad aime parler de sa passion, la mer, et il en parle très bien. Dans sa Pologne natale, il rêvait déjà devant les cartes géographiques et les récits d'explorateurs. Et le rêve de sa vie, qu'il a d'ailleurs concrétisé, était de remplir les espaces vides des cartes. Il y avait encore des terres à explorer et il voulait être le premier sur certaines de ces terres.
J'aime beaucoup les récits de voyages et Conrad est l'un des premiers qui m'ait donné ce goût, aussi j'ai été très heureuse de découvrir ces textes inédits (mais j'ai lu que certains avaient été publiés en 2007 chez un autre éditeur). Je trouve que les plus beaux voyages sont dans les livres (de voyage par exemple...) et les textes de Conrad sur son propre goût du voyage m'ont ravie !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
cicou45
  02 avril 2011
Se trouvent rassemblés dans cet ouvrages neuf textes de Joseph Conrad sur la mer et les bâteaux. le plus célèbre du XX ème siècle, le Titanic, qui sombra en avril 1912 y trouve évidemment sa place. Conrad nous apporte quelques idées et précisions sur l'enquête qui fit suite à ce drame, et notamment celle que si le Titanic avait heurté l'iceberg de plein fouet, il n'aurait pas sombré. En effet, c'est ce qui s'était passé dans les années 1880 pour le steamer l'Arizona qui, après être entré en collision avec un iceberg, avait pu rentrer à bon port. Néanmoins, ce dernier n'atteignait même pas les cinq mille tonnes alors que le Titanic, lui, en pesait quarante-cinq mille.
Conrad revient ici sur des faits un peu aberrants de cette sinistre affaire. Les hommes avaient trop confiance en leur « insubmersible paquebot » mais même une machine ne peut rien contre la mer. Certes, le Titanic était un étalage de richesses incroyable mais n'aurait-il pas mieux valu préférer la sécurité des passagers plutôt que leur luxe et leur confort. Dans cet ouvrage, Conrad ne mâche pas ses mots et c'est pour cette raison que je le trouve aussi remarquable. Vous aurez aussi le loisir de lire d'autres textes de l'auteur et notamment des récits de voyage...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
CeCedille
  08 octobre 2012
Les éditions ARLEA reprennent en 2011, dans une édition de poche « le Naufrage du Titanic et autres écrits sur la mer » qu'il avaient publiés en 2009 dans leur collection "Littérature étrangère". Il s'agit de huit textes, conseillés par Simon Leys (- Sur le naufrage du Titanic 1912 - Aspects admirables de l'enquête sur le Titanic 1912 - En dehors de la littérature - le Torrens, hommage personnel - Livres de voyages - Noël en mer - de la géographie et de quelques explorateurs - le voyage océanique). Ils sont présentés comme inédits en français et traduits par Christophe Jacquet. de fait, le texte "De la géographie et de quelques explorateurs" a déjà été publié en 2007 sous le titre "Du goût des voyages" par les éditions "Équateurs", dirigées par Olivier Frébourg. Il est dommage, compte tenu de la richesse et l'originalité de ces textes, qu'aucune introduction ou note n'enrichissent la publication qui ne comporte même pas une table des matières.
Si l'édition laisse à désirer, le contenu est passionnant. On y découvre un Conrad polémiste, critique avisé des conclusions de la commission d'enquête américaine sur les causes du naufrage qui sont longuement analysées. Un texte d'analyse des "instructions nautiques", dont il admire le style comme Stendhal admirait le code civil, nous dit beaucoup, en creux, sur sa conception de la Littérature. Dans son hommage au Torrens, sur lequel il a navigué, il parle ouvertement de sa dépression et de ses crises de neurasthénie. Mais il raconte aussi une histoire cocasse sur un passager tourmenté par un diabolique mal de mer. Il dit tout sur son goût du voyage, des cartes et de la géographie, sur son aversion des passagers des navires à vapeur, sur le rôle des vaches laitières pour l'amusement des enfants durant les longues traversées à la voile. Il nous livre un conte de Noël touchant, en forme de bouteille à la mer. Comme Lévi-Strauss détestait les voyages et les explorateurs, Joseph Conrad, le plus grand écrivain maritime, prétend "ne savoir presque rien des voyages en mer et encore moins de leur adeptes". On ne savait pas Conrad blagueur ou polémiste, ou porté à l'écriture de soi. En voici l'illustration. Savoureuse...
Lien : http://diacritiques.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
cicou45cicou45   02 avril 2011
"[...] Les décorations, bien entendu,, seront de style Louis XV, et le café français demeurera ouvert toute la nuit. Mais quel sera le sort de cette inestimable porcelaine de Sèvres et de toute cette vaisselle vénitienne mises à la disposition de nos riches passagers transatlantiques ? Je crains, hélas, qu'il ne soit nécessaire de les remplacer par des verres et des gobelets en argent. En vulgaire et méchant argent. Mais ceux qui s'aventurent en mer doivent être prêts à surmonter certaines épreuves. Enfin, il n'y aura pas de canots de sauvetage."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Joseph Conrad (25) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Joseph Conrad
Bande annonce de The Secret Agent (2016), mini série de la BBC et adaptation du roman de Joseph Conrad, paru en français sous le titre : L'agent secret.
autres livres classés : titanicVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Le miroir de la mer

Quel est ce personnage qui fuira toute sa vie la honte d'avoir quitté un navire menaçant de sombrer

Lord Jim
Demian
Coeur de pirate
Kurt Wallander

10 questions
32 lecteurs ont répondu
Thème : Joseph ConradCréer un quiz sur ce livre