AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Susy Borello (Traducteur)Raymond Clarinard (Traducteur)Caroline Lee (Traducteur)
EAN : 9782259214926
320 pages
Éditeur : Plon (01/06/2011)
3.72/5   25 notes
Résumé :
4° de couverture :
(Edition Source : Plon - 06/2011)
ISBN : 9782259214926


Dans les premières décennies du XXe siècle, la famille royale britannique fut sauvée par un homme. Ce n'était ni le Premier Ministre ni l'archevêque de Canterbury. Illustre inconnu, Lionel Logue était un orthophoniste autodidacte. Il n'était ni un aristocrate ni même un véritable Anglais, c'était un roturier d'origine australienne. Pourtant c'est bien lui... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
darkmoon
  03 mars 2013
Il est toujours intéressant de voir le cheminement fait par quelqu'un cherchant à passer outre ses blocages, de savoir ce qui le motive mais aussi les raisons faisant qu'il s'est retrouvé avec cet handicap. Il est toujours intéressant de connaitre ce qui fait les personnalités ayant marquées les époques: cela permet de comprendre certains actes et choix. Et bien « The king's speech « permet de combiner les deux.
C'est une histoire entre deux hommes que tout sépare et qui pourtant resteront ami jusqu'à leur mort. Malgré le drame de ce duc amené à devenir roi, il en sort un humour, une légèreté qui réellement montre que le chant, la diction, la musique, tout cela plane dans l'air. Même la musique apporte de la légèreté à ce drame. Cet homme accablé par son handicap et appelé à devenir roi d'Angleterre peu avant la deuxième guerre mondiale. Je me demande ce que sa fille, Elizabeth 2 a pensé de cet hommage à son père. Bravo! Émouvant, drôle, sérieux, passionnant. Cependant il y a eu quelques longueurs et beaucoup de travail dans les échanges entre les deux protagonistes..
Bref , une peinture historique, politique et personnelle sur le bégaiement d'un roi et de fait son autorité, le roman est sobre, juste et puissant, dans un style particulier.
Un très beau discours !!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Bernie
  08 juillet 2012
Résumé
En faisant des recherches pour le film portant le même titre, les descendants de Lionel Logue retrouvèrent l'ensemble des carnets et documents que l'orthophoniste collecta au cours de sa vie. Cela permit de reconstituer l'histoire vraie de l'amitié extraordinaire qui lia le praticien australien et l'un des plus grands rois anglais, que nous livre ici le petit-fils du premier et le journaliste spécialiste des monarchies européennes.

Mon avis
Une lecture passionnante pour qui a aimé le film et s'intéresse à l'orthophonie. Je lis très rarement des documentaires, étant très rapidement lassée d'un sujet, mais je suis allée au bout de celui-ci, tellement j'avais envie de connaître tout de cette histoire. le film m'avait émue, le livre m'a passionnée !
Rien n'était évident dans l'histoire de ces deux hommes, mais l'amitié qu'ils construisirent au fil du temps, de leur rencontre, l'admiration et le respect réciproque dont ils ont fait preuve au cours de leur vie, est vraiment un très bel élément de l'Histoire. Sans sa rencontre avec le roturier australien, jamais George VI n'aurait été le grand roi que les Anglais admirent tant, et dont le souvenir reste si vivace dans leurs esprits.
Cet ouvrage est augmenté de quelques photos et images d'archives, des fac-simile de la correspondance échangée entre les deux hommes, qui enrichissent le propos de façon agréable. le documentaire est découpé en plusieurs chapitres, d'inégale longueur, qui permettent de survoler rapidement l'ensemble de l'histoire de ces deux hommes, de façon parallèle au début, puis leurs trajectoires se confondent, se croisent, de fondent, et sont rattrapées par L Histoire.
L'aspect linguistique est pas mal développé au cours du propos. le bégaiement était alors assez observé, mais l'orthophonie n'était pas encore une science très courante. Lionel Logue était lui-même un autodidacte, la discipline n'était enseignée nulle part. Diverses théories sont évoquées dans cet ouvrage, mais aucune n'est réellement présentée comme définitive, car chaque patient est différent. J'ai trouvé cela très intelligent, mais aussi très intéressant, car l'orthophonie n'est pas toujours bien considérée encore aujourd'hui, symbole d'enfants qui ont du mal à lire ou à écrire. Or, elle peut servir à surmonter bien d'autres difficultés, du moins dans l'approche qu'en fait Logue. Il est donc important d'en prendre conscience.
Je vous invite fortement, si ce n'est à lire ce livre, du moins à voir le film qui met en scène Colin Firth, Geoffrey Rush et Héléna Bonham Carter. Je ne me risque pas à leur accoler des adjectifs (l'excellent, le très bon, la jolie...), car à mon sens, ce sont tous les trois de très bons acteurs, justement récompensés en plusieurs occasions. Et si le film vous donne envie d'en savoir plus, vous savez désormais où trouver le complément !
Lien : http://lesloisirsdebernie.ov..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
CoquelicoteAzimutee
  02 avril 2016
Le discours d'un roi, livre co-écrit par Mark Logue et Peter Conradi, retrace la vie de Lionel Logue, orthophoniste et ami du roi George VI connu, entre autres choses, pour ses problèmes d'élocution.
Il faut savoir que le film éponyme réalisé par Tom Hooper avec Colin Firth et Geoffrey Rush n'est pas une adaptation de ce livre, qui a été écrit en parallèle par un petit-fils de Lionel Logue (la couverture choisie renforce la confusion…). À force de voir remuer le sujet, Mark Logue s'est dit que ce serait bien de profiter des archives familiales pour écrire un livre documenté sur son aïeul. L'intention est louable bien sûr, même si je m'interroge un peu sur le sens caché de la démarche étant donné qu'il a fait appel à un journaliste pour l'aider à écrire son livre plutôt que de demander à un historien. Cela n'empêche pas que le livre est documenté, les sources citées, mais cela m'a mise mal à l'aise vu que j'ai l'habitude de lire des ouvrages historiques dans lesquels il est plus facile de « vérifier » la véracité des propos tenus et de faire la part des choses entre ce qui est su (plusieurs sources confirment le déroulé de tel événement par exemple) et ce qui relève des hypothèses de l'auteur du livre.
Là, il y avait une certaine ambiguïté qui m'a gênée tout au long de ma lecture. le style n'est pas mauvais, ça se lit bien, mais je me sentais à cheval entre un style un peu académique et un style journalistique. La plupart des propos rapportés viennent du journal tenu par Lionel Logue et n'est pas confrontée à d'autres sources. Or, Lionel Logue avait l'air très partial envers le roi. Difficile donc de se faire une idée réaliste de la personne qu'il a été.
Le début alterne entre jeunesse du roi et jeunesse de Logue, ce qui ressemble pour le coup assez à une biographie, avant que le livre s'axe plus sur la relation des deux hommes, tout en continuant à suivre l'ordre chronologique des événements. Il y a pas mal de développements sur l'histoire de l'orthophonie qui sont intéressants, mais très peu de choses au final sur ce que Lionel Logue a appliqué concrètement comme « traitement » à Bertie (l'aide d'un orthophoniste pour comprendre les méthodes et le retranscrire dans le livre aurait été un bonus). Il est grosso modo expliqué que son bégaiement pouvait venir tant de troubles psychologiques liés au caractère assez austère de son père, qui a beaucoup marqué son enfance, et donc d'un gros manque de confiance en lui, et de problèmes plus physiques – une mauvaise respiration, un positionnement du corps qui empêche la voix de bien s'exprimer…
Je ne me suis pas ennuyée, mais je n'ai pas été emportée, et clairement il m'a manqué quelque chose. de l'entrain, un contexte historique plus fouillé, une véritable immersion dans la vie et l'époque de ces personnes ? Je ne sais pas. Et quelque part, apprendre que certaines scènes qui m'ont beaucoup plu dans le film sont complètement fausses m'a rendue triste, ça a un peu gâché le film pour moi. J'aimerais le revoir bientôt quand même, mais j'appréhende.
Une lecture en demi-teinte donc, pas mauvaise, mais beaucoup de petits éléments « dérangeants » m'empêchent d'en garder un chouette souvenir. Il faudra un jour que je m'intéresse de plus près à une vraie bio de George VI pour clarifier certaines choses.
Lien : https://withoutmuchinterest...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
bina
  06 juin 2016
Je connaissais et avais apprécié le discours d'un roi en film, avant de découvrir par hasard qu'un livre en était à l'origine.
Rappel : L'arrivée sur le trône de la monarchie britannique d'un roi bègue, pour qui le moindre discours officiel était un supplice. La consultation d'un orthophoniste d'origine australienne, Lionel Logue, l'aide à combattre son défaut d'élocution. le film se déroule sur quelques mois. Or, dans le livre, cela dure bien plus longtemps, leur relation se déroule sur plus de dix ans.
Le livre est une narration du petit fils de Lionel Logue, Mark Logue et d'un journaliste du Sunday Time, Peter Conradi, par ailleurs déjà auteur d'un ouvrage sur les monarchies européennes. Ils s'appuient sur les archives, journaux, carnets de soin et correspondance privée avec le roi, car Logue avait tout annoté et tout conservé. A travers plus de 10 ans d'échanges se dessine le portrait de celui qui va devenir le roi Georges VI après l'abdication de son frère ainé. Se dresse en parallèle le portrait d'un pays, et celui d'un roi qui s'affirme, prend de l'assurance, aussi bien dans ses discours que dans sa politique à l'international. George VI assume pleinement le rôle de monarque d'un empire (Le Commonwealth) en retrouvant son assurance personnelle.
Parcours de Logue, le rôle de la première guerre mondiale dans l'évolution de l'orthophonie, la jeunesse d'un roi, l'histoire du pays en arrière plan de ces deux personnages, le tout se mêle et aborde de multiples thèmes très intéressants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
EMELOU
  10 avril 2013
J'ai lu ce livre avec délectation.
De prime abord j'ai eu peur qu'il ne soit comme souvent que la simple transcription du magnifique film, mais pas du tout!
Ici le livre se concentre sur le vie de Lionel Logue et non du roi.
Cette biographie est un bonbon, très bien écrite, très intéressante historiquement parlant. Je dirai que cet ouvrage vient en complémentarité du film.
Il nous explique plus en détails le point de vue de M.Logue, on comprend d'où il vient et quelles ont été ses motivations pour aboutir au succès qui lui est rendu.
C'est bon de se pencher sur ces hommes de l'ombre qui oeuvrent discretement hors des flashes et dans l'ombre de personnages plus importants politiquement ou historiquement parlant.
Je recommande cette lecture vivement.
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (1)
Liberation   27 juin 2011
Le livre complète le film en s’attardant sur la personnalité du royal bègue - gaucher contrarié, en rivalité avec son frère, maltraité par son père et incapable de prononcer les «k» (de king et de queen, comme c’est étrange).
Lire la critique sur le site : Liberation
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
missmolko1missmolko1   03 décembre 2015
Le couronnement d'un monarque britannique dans l'abbaye de Westminster, cérémonie qui remonte a près de mille ans, est un moment de pompe nationale sans équivalent dans le reste du monde. L'onction en est l'instant clé : tandis que le monarque est assis sur la chaise médiévale du roi Edouard, sous un dais, l’archevêque lui effleure les mains, la poitrine et la tête avec de l'huile bénite. A l'aide d'un cuiller filigranée, l'ecclésiastique puise dans une ampoule en forme d'aigle contenant cette huile sainte, cocktail d'orange, de rose, de cannelle, de musc et d'ambre gris. Par ce geste, le souverain est consacré devant Dieu au service de son peuple, devant lequel il a prêté un serment solennel. Pour un homme aussi profondément croyant que le roi George VI, ce serment avait une valeur particulière, puisqu'il s'en remettait ainsi au Tout-Puissant, espérant qu'Il lui donnerait l'esprit, la force et l’énergie nécessaires pour ne pas faire défaut a ses sujets.
N'importe qui se trouvant au centre d'une telle cérémonie - avec une antique couronne de 2,6 kilos sur la tête - aurait été au supplice, mais le roi avait une raison précise de redouter ce qui l'attendait : souffrant depuis l'enfance de plusieurs problèmes de santé, il était en outre afflige d'un bégaiement débilitant. Déjà gênant en petit comité, cela transformait toute intervention publique en une terrible séance de torture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          161

Video de Peter Conradi (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Peter Conradi
Le Discours d'un roi - Bande Annonce VOST
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Autres livres de Peter Conradi (2) Voir plus




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1222 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre