AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2874261920
Éditeur : Alice (10/05/2013)

Note moyenne : 3.86/5 (sur 11 notes)
Résumé :
"C'en est assez!"...
C'est la révolution. Alors que l'auteur se met à écrire un conte de fées dans les règles de l'art, ses personnages lui font part de leurs revendications les uns après les autres. C'est que la princesse, le roi, la reine, le meunier, et même le château, n'entendent pas se laisser traiter comme leurs prédécesseurs.
Et voilà notre malheureux auteur obligé de récrire son histoire au gré des volontés de chacun des protagonistes, décidés... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
trust_me
  19 septembre 2013
« Il était une fois dans un lointain royaume, un château où vivaient un roi, une reine et leur fille, la princesse Émeraude… »
Et là, patatras, l'auteur est interrompu par ses décors et ses personnages. C'est d'abord le château qui se plaint parce que, comme d'habitude, on ne lui consacre qu'une ligne. Puis c'est au tour de la princesse de ronchonner. Comme d'habitude, on veut la marier à un prince mais elle préfèrerait de loin s'unir à une star du showbiz. Ensuite Jacques, le meunier qui doit épouser la princesse après avoir été transformé en beau jeune homme par une sorcière, refuse de jouer le jeu pour la bonne et simple raison que sa promise s'appelle Martine et n'a rien d'une princesse. Bref, tous les personnages se révoltent et le pauvre auteur, magnanime, doit sans cesse revoir sa copie pour pouvoir mener son histoire à bon port.
Gros coup de coeur pour cet inclassable petit texte qui dépoussière l'image du conte traditionnel. La princesse, que l'on veut habiller d'une robe à cerceaux, réclame un tailleur Dior. Elle interrompt le déroulement de l'intrigue pour aller aux toilettes. Jacques reproche au conteur de plagier Cendrillon. Quand nos deux héros dansent au bal pendant des heures, ils se plaignent d'avoir faim, soif, et d'avoir des ampoules aux pieds. En gros la mécanique est simple : l'auteur enfile les poncifs propres au conte comme des perles et ses personnages ne cessent de lui rappeler que le monde a changé et qu'il serait temps de faire preuve de modernité. Les échanges sont savoureux. Soucieux de ménager la susceptibilité de ses protagonistes, l'auteur navigue à vue, s'énerve parfois de leurs demandes mais finit toujours par céder. Jusqu'au dénouement : « Ils vécurent longtemps, heureux, et eurent beaucoup d'enfants… ». Réflexion de la princesse Émeraude : « Beaucoup d'enfants, beaucoup d'enfants, comme vous y aller ! Deux me suffiront ! » Délicieux jusqu'au bout je vous dis !
Alors bien sûr, il faut que le jeune lecteur se lançant dans cette histoire possède les références nécessaires pour saisir les nombreux clins d'oeil adressés aux contes classiques et à leur schéma narratif si répétitif. Si tel est le cas ou s'ils sont bien accompagnés par un adulte, une certitude, ils vont se régaler.
Lien : http://litterature-a-blog.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Lagagne
  19 octobre 2013
Pas facile d'être auteur de contes de nos jours. Les personnages ne sont plus aussi dociles que dans le bon vieux temps. Ils ont de la personnalités et c'est peu de le dire! Ils ont tous des revendications à exprimer, même le château. Et l'auteur, s'il veut avoir la paix, doit se plier à ces exigences. Courage! Nous, lecteurs, te soutenons de toute notre lecture.
C'est drôle à lire. Tour à tour, dans les différents échanges, nous soutenons l'auteur ou l'un de ses personnages. Ma sympathie va particulièrement au château et à la chaumière, éléments de décor souffrant de reconnaissance.
Ça se lit vite, ça décrasse le conte classique, met en avant la dépendance de l'auteur aux caractères de ses personnages. Bref, une jolie réussite.
Commenter  J’apprécie          73
Lali
  11 décembre 2013
Je parie que vous avez toujours cru que la vie des écrivains qui ont consacré leur vie à la littérature jeunesse était un long fleuve tranquille où tout coulait de source. Ne dites pas le contraire, ça sent ces choses-là.
Vous les imaginez au chaud, sans souci, alors que les histoires s'écrivent sans qu'ils n'aient besoin de se casser la tête, pas vrai? Et pourtant, les auteurs ont souvent maille à partir avec le fil des histoires qu'ils inventent. Ou pire, avec leurs personnages.
C'est le cas de l'auteur créé par Gwladys Constant, lequel n'aurait pu imaginer pire chose que ce qui lui arrive, même dans ses cauchemars les plus rocambolesques. Ses personnages, ceux qui ne se font jamais prier pour faire avancer l'histoire, qui se plient à toutes ses fantaisies, qui jamais ne disent mot sinon que dans les dialogues qu'il a écrits pour eux, ont décidé de se révolter et de ne plus suivre l'histoire à la lettre si elle ne leur convient pas.
Le voilà donc aux prises avec les caprices de la princesse, les doléances du meunier, les requêtes de la reines, l'ultimatum du château, celui-ci ayant d'ajouter les siennes aux revendications des personnages, croqués joliment par Kristel Arzur.
L'auteur n'a pas le choix. Il doit absolument faire en sorte de répondre à chacune des demandes qui lui sont faites, sans quoi le livre n'avancera pas. Ce qui donne lieu à beaucoup de fantaisie et à quelques clins d'oeil aux contes traditionnels.
C'est simple : La révolte des personnages est un pur régal. Rien de moins.
Lien : http://www.cancer.ca/~/media..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Bibeli
  17 juillet 2013
Plongée dans le quotidien d'un auteur de contes. Ce n'est pas toujours un métier facile, surtout quand on a des personnages ou des objets qui ont beaucoup de revendications et qui tiennent à être entendus ! le château se plaint qu'on ne lui consacre qu'une malheureuse ligne dans l'histoire, alors que, se défend-il, les châteaux sont tellement majestueux et beaux que ce serait leur faire insulte. Soit, l'auteur n'est pas contrariant et a à coeur de satisfaire les doléances de ses protagonistes. Mais tout le monde va y aller de sa petite touche : la princesse, le meunier, et même une chaumière…
Ce petit roman illustré est très bien réalisé. On y retrouve les ingrédients des contes classiques, avec quelques clins d'oeil glissés par-ci par-là. Un bon moment de lecture qui peut inciter les enfants à créer des histoires sur le même principe.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
LagagneLagagne   19 octobre 2013
Il était une fois, dans un lointain royaume, un château où vivait un roi, une reine et leur fille, la princesse Émeraude...

_Hum! hum!
_Qu'est-ce qu'il y a, Château?
_Il y a que, comme d'habitude, on me consacre une ligne, et puis c'est tout! Je mérite plus quand même.
Commenter  J’apprécie          70
Videos de Gwladys Constant (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gwladys Constant
Payot - Marque Page - Gwladys Constant - Mamie fait sa valise
autres livres classés : contes détournésVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Mamie passe le bac

comment s'apelle l'ame soeur de maëlys?

thibaut
maxence
charles

8 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Mamie passe le bac de Gwladys ConstantCréer un quiz sur ce livre