AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1021401331
Éditeur : OSKAR ÉDITEUR (11/10/2013)

Note moyenne : 4.07/5 (sur 28 notes)
Résumé :
Maëlys entre en première cette année et espère mener une petite vie tranquille. Mais rien n'est moins sûr, car sa grand-mère semble avoir perdu la tête ! Voilà qu'à l'âge de 76 ans, elle décide de passer le bac de français, comme elle, et lui file la honte en s'affichant dans SON lycée. Si on ajoute à ça une mère qui fait le buzz en racontant sur son blog tous ses petits secrets de mère célibataire, pas étonnant que Maëlys ait la rage : la guerre des mots est décla... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
sylvicha
  11 mai 2014
Gros coup de coeur pour ce livre !!!
Maëlys est une ado désespérée : sa grand-mère ( 76 ans tout de même) a décidé de passer le bac de français cette année en même temps qu'elle, sa mère a un succès fou grâce au blog dans lequel elle raconte sa vie de mère célibataire débordée et le garçon qu'elle convoite est amoureux de sa meilleure amie !!! Mais ils ont tous décidé de lui pourrir l'existence ou quoi ?
Quelle bonheur de lire ce choc des générations dans un style actuel et plein d'humour! Gwladys Constant mélange habilement journaux intimes, lettres, SMS, blog et Facebook pour laisser la parole aux différents personnages tous très attachants.
Je me suis régalée et j'étais vraiment mdr ( comme dirait la mamie de Maëlys sur Facebook !!!).
A lire !!!!
Commenter  J’apprécie          240
petitsoleil
  30 octobre 2013
un livre décalé, amusant, qui je l'espère plaira à des personnes de ma famille
je compte en effet l'offrir à mes neveux, parmi eux, on trouve plusieurs lycéens de la génération Facebook - je sais, c'est un peu un pléonasme
une histoire amusante et des personnages attachants, la mère célibataire un peu paumée, la fille, ado que la lecture et la perspective d'avoir à bosser pour passer son bac rebutent nettement, et la mamie ... qui se prend de passion pour son nouveau projet, passer ELLE AUSSI le bac de français !
elle se lance aussi dans une carrière de cyber-mamie (avec achat d'un ordinateur et découverte d'Internet), tandis que le blog de sa fille cartonne ...
un style alerte, une bonne idée de cadeau pour oublier la grisaille hivernale et se détendre entre 2 révisions
Commenter  J’apprécie          230
murielan
  30 avril 2014
Cette année risque d'être difficile pour Maëlys. Non seulement elle passe son bac de français tout en essayant de séduire le beau Maxence, mais sa grand-mère a décidé elle aussi de tenter l'examen en candidat libre et sa mère tient un blog qui a un certain succès sur sa vie de femme divorcée... Arrivera-t-elle à tout gérer ?
Un roman frais sur la vie d'une ado ordinaire avec des préoccupations de son âge au sein d'une famille peu ordinaire.
J'ai beaucoup aimé le personnage de Maddy, la grand-mère très dynamique pour ses 76 ans. Elle qui n'a pu faire d'études dans sa jeunesse souhaite désormais passer son bac et se met même à internet, quitte à déplaire à sa petite-fille.
Dans un style qui mélange extraits de blogs et de journaux intimes, sms, mails et lettres, Gwladys Constant nous dépeint une galerie de portraits plus attachants les uns que les autres !
Commenter  J’apprécie          160
orbe
  05 janvier 2014
Maëlys doit passer le bac de français mais sa préoccupation principale est de se faire aimer par Maxence. Sa vie est un sac de noeuds avec sa mère blogueuse, son père divorcé qui tente de refaire sa vie et sa mamie qui décide de s'inscrire au bac. Nous suivons ses échanges, souvent exaspérés, à travers Facebook, ses sms, ses mails ou encore lettres et cartes postales...
La diversité des écritures et la mise en page aérée font de la lecture du livre un vrai moment de plaisir. Pas de situation invraisemblable, si ce n'est le cumul de difficultés qui attendent l'héroïne. L'opposition entre les motivations de la mamie et le manque de motivation de l'adolescente pour le scolaire est très bien analysée. Une question de notion du temps, sans doute ! A lire !

Lien : http://cdilumiere.over-blog...
Commenter  J’apprécie          210
DocFred
  10 décembre 2014
Maelys est sous le choc lorsqu'elle apprend que sa grand-mère Mady veut passer son bac. Pour l'adolescente, c'est une honte, sa grand-mère a mieux à faire que de se cultiver ! S'occuper de tricot, de potager et jouer aux cartes avec les vieux de la maison de retraite par exemple !! Elle-même subit le lycée et ses professeurs ringards, elle passera le bac parce qu'elle n'en a pas le choix, elle ne comprend donc pas ce qui motive la vieille dame. Et quand cette dernière argumente avec force (scolarité réduite quand on est une fille des années 30, mariage jeune, vie de famille bien occupée...), Maelys rejette de façon très détestable sa mamie... Très vite pourtant, la grand-mère devient la mascotte du lycée, obtenant le soutien des profs et de tous les ados, mais non, pour Maelys, c'est une honte qu'elle n'hésite pas à écrire dans les lettres insolentes qu'elle lui envoie...
Et c'est le moment que choisit sa mère, qui tient à jour un blog de confidences de quarantenaire, pour retrouver l'amour ! Aïe, aïe, aïe, c'est une nouvelle cata pour l'adolescente !!
L'intérêt du roman tient dans le mélange des genres : entre journal intime, roman épistolaire, billets de blogs, extraits d'échanges de réseaux sociaux, les multiples points de vue des personnages et les différents registres de langues employés par chacun d'eux, offrent un aspect contemporain qui peut plaire...
MAIS j'ai été gênée par le portrait très caricatural des personnages : outre la grand-mère qui, malgré son manque d'éducation, s'exprime parfaitement bien et maîtrise les codes de l'écrit (ce qu'on attend d'une vieille personne, forcément !), la mère célibataire complètement dépassée et déprimée, qui,de plus, ne parvient pas à communiquer avec sa fille (oh, le gros cliché !), et qui redevient une vraie midinette quand l'amour frappe à sa porte..., l'héroïne adolescente est à mon goût particulièrement détestable... J'ai donc eu beaucoup de mal à m'attacher à ce personnage peu flatteur : ingrate et jalouse, irréfléchie, elle est d'une insolence sans borne avec sa grand-mère et sa mère..., jamais loin de l'insulte. Caricaturale et réactionnaire, elle considère que le divorce de ses parents est la seule faute de sa mère (voir les extraits ci-dessous) qui ne s'est pas pliée pas à tous les caprices du père (cuisine, mode, physique...). Elle est ravie que son père ait refait sa vie (avec une jeunette bien entendu !), d'autant plus que cette belle-mère cède au chantage de la consommation et lui achète des vêtements de marque, elle...!!!
Bref, je trouve que cette Maelys ne tient pas le beau rôle, une tête-à-claques qui aurait bien besoin d'une leçon ! Heureusement que les adolescentes, que je fréquente pourtant au quotidien, ne sont pas si superficielles !
Ah, les clichés sur les jeunes restent tenaces, hélas !!!!!!!!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
petitsoleilpetitsoleil   30 octobre 2013
Magalie a téléphoné tout à l'heure, elle pleurait. Elle souffre de la distance de Maëlys, de leur difficulté à communiquer et du fait que sa fille se confie plus volontiers à sa belle-mère qu'à elle.

Elle m'a demandé conseil, et je n'en ai trouvé aucun, pour la simple et bonne raison que je ne me suis jamais posé ce genre de questions à propos d'elle ou de ses frères.
Personne dans ma famille, ni dans celle de Raymond d'ailleurs, n'était causant.

Je n'échangeais pas plus avec ma mère que je ne l'ai fait ensuite avec mes propres enfants. Nous n'avions pas le désir, pas même l'idée, de nous comprendre. Il ne s'agissait pas de cela.
Nous avions pour seule préoccupation l'éducation : nourrir, vêtir, enseigner les bonnes manières, les valeurs à suivre, le respect de l'autre, du maître, du curé, du maire, des ancêtres et des plus vulnérables.
Et nous nous estimions heureux, de cette joie que donne le devoir accompli, lorsque, devenus adultes, nos enfants avaient un emploi et se mariaient pour fonder à leur tour une famille.

J'aurais aimé pouvoir guider Magalie, mais qu'aurais-je pu lui dire qu'elle ne sache déjà ?

Que patience et longueur de temps font plus que force ni que rage, qu'une éducation religieuse, basée sur les préceptes du Christ, aurait été bénéfique à Maëlys ? Je doute que ce soit le genre de choses qu'elle souhaite entendre ...

Quant aux mots qui rassurent, qui apaisent, Seigneur ! je ne les connais pas, chaque fois que j'ai eu besoin d'être consolée, c'est dans la prière que je me suis réfugiée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
petitsoleilpetitsoleil   30 octobre 2013
Voilà en gros ce qu'on s'est dit :
- Qu'est-ce qu'on va faire pour mamie ?
- Qu'est-ce que tu veux dire ?
- Tu as bien vu qu'elle ne va pas bien du tout !
- Pourquoi tu dis ça ?! Moi, je l'ai trouvée très en forme, ta grand-mère !
- Non mais tu plaisantes ?! Elle vient de nous annoncer qu'elle voulait passer le bac de français !
- Et alors ? C'est super ! Moi, je suis ravie !
- Enfin, maman ! Tu débloques, ou quoi ? Mamie a soixante-seize ans !
- Et après ? Tu préférerais la voir dépérir dans son salon ?
C'est formidable d'avoir des projets quand on est à la retraite ...
Et puis je ne vois pas ce que ça a de si surprenant ... Ta grand-mère est encore jeune ... Elle est bien capable de réussir ...
- Jeune ? Elle est née en 1937 ! Elle a connu la guerre ! Mamie fait partie des livres d'histoire !
- A ce compte-là, moi aussi. Je te signale que je suis née un an après le premier choc pétrolier ...
- Tu plaisantes ?!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
petitsoleilpetitsoleil   30 octobre 2013
Blog de la mère de Maëlys
LES SECRETS DE MARIE-ROSE, UNE MERE CELIBATAIRE VRAIMENT DEBORDEE

A l'âge de quarante et un ans, me voici, fidèles lecteurs, dans une situation des plus originales et des plus inattendues.
Ma mère et ma fille passent le bac de français la même année ! (...)

J'ignore comment réagiraient vos propres enfants s'ils apprenaient qu'ils vont entrer en rivalité non seulement avec leurs camarades de classe mais aussi avec un de leurs grands-parents, mais je peux vous avouer qu'ici, c'est un cataclysme.

Finalement, je ne comprends ni les motivations de ma mère, ni le manque de motivation de ma fille. J'ai à ma gauche une personne d'un certain âge qui pourrait couler des jours paisibles dans une nonchalance dont je rêve pour ma part quotidiennement ; et à ma droite une gamine qui a passé la plus grande partie de l'été avachie devant des écrans de tout type au lieu de lire les bouquins que son prof de français lui avait conseillés ...

A bâbord, une grand-mère qui a élevé cinq enfants, accompagné son époux tout au long d'une maladie grave et incurable mais qui refuse de se reposer ; à tribord, une adolescente magnifique qui a la vie devant elle et qui passe le plus clair de son temps à se plaindre qu'elle est fatiguée ...

A l'Est, une bien maigre pension de retraite qui va financer des cours par correspondance ; à l'Ouest, une généreuse pension alimentaire qui suffit à peine à satisfaire les goûts de luxe de mademoiselle en matière vestimentaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
orbeorbe   05 janvier 2014
Ma fille et ma mère ont eu exactement la même note à leur commentaire littéraire : 9/20...Ma fille est contente : elle dit qu'elle progresse et qu'elle se rapproche de la moyenne.(...)Quant à ma mère, je viens de passer trente minutes au téléphone avec elle en larmes. Elle dit qu'elle est nulle, que c'est trop dur et qu'elle n'y arrivera jamais.
Commenter  J’apprécie          110
petitsoleilpetitsoleil   30 octobre 2013
Je suis bonne pour m'inscrire sur Viedemerde.fr :
"Mon père a largué ma mère pour une fille qui pourrait être ma grande sœur, ma mère raconte sa vie sur un blog, et ma grand-mère passe le bac à 76 ans."
Qui dit mieux ?
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Gwladys Constant (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gwladys Constant
Payot - Marque Page - Gwladys Constant - Mamie fait sa valise
autres livres classés : baccalauréatVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Mamie passe le bac

comment s'apelle l'ame soeur de maëlys?

thibaut
maxence
charles

8 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Mamie passe le bac de Gwladys ConstantCréer un quiz sur ce livre
.. ..