AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2848781165
Éditeur : In Octavo (10/10/2010)
Résumé :
C’est une histoire simple comme la vie, comme elle traversée par la mort, comme elle illuminée par l’amour. C’est l’histoire d’une vie qui égrène, noires et blanches, ses dernières notes, celles qui résonnent avant le silence de la fin. C’est une histoire de cœur, celle d’un homme qui va s’éteindre dans la chaleur de son foyer, qui s’en va sans quitter les siens. Ce pourrait être un jour votre histoire
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (5) Ajouter une critique
melusine1701
09 décembre 2010
Germain est un vieil homme. Il est au bout du chemin et il le sait. Il quitte sa maison de retraite pour passer un week-end chez sa fille Gaëlle. Hors de question qu'il y retourne. Peu à peu, le vieil homme qui pouvait encore aspirer sa cuillère de soupe décroche tout doucement, se replonge dans ses souvenirs d'une épouse qu'il adorait et d'un fils avec lequel il n'a jamais pu se réconcilier. Son corps l'abandonne et son esprit vagabonde, parfois ramené à la conscience par un éclat de rire de son arrière-petite-fille. Car autour de lui, la tension est bien là: est-ce si facile de s'occuper d'un vieil homme, même s'il s'agit d'un père qu'on adore? Gaëlle est bien consciente que son mari supporte difficilement la situation, et malgré le soutien de ses enfants et des infirmières, rien n'est simple.
Ce petit roman se lit d'une traite. Jamais je n'aurai pensé me sentir autant concerné par ce type d'histoire. Et pourtant... Plus qu'un roman sur la vieillesse, c 'est un roman sur la famille. C''est un roman qui rassemble un très vieil homme et une toute petite fille et qui crée de cette rencontre une étincelle, comme une transmission. Une étrange alchimie se met en place entre le retour sur son passé, l'innocence des enfants, les familles construites et les autres détruites, rassemblés autour du patriarche qui s'éteint. Dans ce huis-clos familial, c'est un microcosme de la vie affective qui se crée. Les chapitres courts compensent le rythme lancinant: on se laisse porter d'un personnage à l'autre. Et curieusement, ce qui pourrait être un roman triste, lourd, pesant sur la mort imminente, et en fait un déclin très doux, avec beaucoup de poésie et de tendresse.
Je recommande ce court roman à tous!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
facteur84
16 janvier 2011
Le piano de satin
Dans le cadre de l'opération « Masse critique » j'ai été sélectionné pour lire ce livre. Une auteur inconnue et la seule histoire qui m'as plus attiré parmi les autres sélections de Babélio ce mois ci.
« Le piano de satin » raconte l'histoire d'un vieil homme sur les derniers instants de sa vie, rythmé par les arts et surtout la musique. Il raconte aussi et surtout l'entourage du vieillard. Ses deux filles pourtant si différentes et complémentaires. Ses petits enfants bien grands maintenant qu'il ne voit pas souvent. Ses arrières petits enfants qui sont l'avenir de sa famille et qui le touche. Mais aussi Marion la belle antillaise qui est son aide de vie, sur laquelle il fantasme un peu, et sur lequel toute la famille s'est reposé.
Récit très touchant et très réaliste par rapport au fait qui touche une famille dans cette situation. Les questions existentielles, la jalousie naturelle entre frère ou soeur face à l'amour des ainés, la vie passé du vieil homme avec sa femme, la pudeur, et la réserve sur les vrai sentiments que l'on ressent et que l'on a ressentit tout au long de sa vie, la question de la souffrance et de laisser partir l'autre au prix de son propre égoïsme ou de celui du mourant.
Bref un roman touchant et qui pour certaines personnes peut avoir beaucoup plus le goût du vrai, tant cet épreuve de la vie peut les avoir touché de près.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
chardonette
15 janvier 2011
Tout d'abord merci au Challenge Masse Critique !
Ce roman est un véritable bijou. L'histoire commence quand Germain se rappelle des notes de piano. Germain, père de trois enfants dont un qui est décédé très jeune et Germain est également un mari veuf. Il vit dans une maison de retraite mais Gaëlle sent quelque chose elle veut garder son père près d'elle, elle veut qu'il meurt entouré. La maison de Gaëlle et Michel va être un véritable cocon familiale où cousins, cousines, petits-enfants et enfants vont se retrouver. Pendant ce temps Germain va se remémorer les souvenirs avec sa femme et son fils.
Nous sommes tous concernés par la mort et j'avoue que ce roman m'a émue, m'a beaucoup touché parce qu'il s'agit de vrais émotions et de vrais sentiments. Attention il ne s'agit pas d'un roman triste mais tout simplement beau.
Merci encore Babelio!
Commenter  J’apprécie          40
laliseuse
26 janvier 2011
Merci beaucoup à cette nouvelle édition de masse critique de Babelio qui m'a fait découvrir un livre que je n'aurais très probablement jamais acheté (thème peu encourageant, auteur inconnu..)
Mais alors, quelle belle découverte ! Sur le thème de la fin de vie, Geneviève Convain nous livre un court roman tout en délicatesse, avec une plume exquise.
Germain vit ses derniers jours et sa fille Gaëlle décide de l'aider à partir le plus dignement possible, en restant auprès d'elle et de ses proches plutôt que de retourner dans sa maison de retraite. Quitte à mettre en danger son couple, quitte à susciter l'incompréhension de certains membres de sa famille.
La cellule familiale se recompose alors autour du patriarche, « Papillou », qui n'est déjà plus tout à fait là et les souvenirs affluent. le souvenir de l'épouse décédée, le souvenir de ce fils Guillaume parti trop tôt avec comme toile de fond les note de musique d'un piano et les rires d'une petite fille.
Loin d'être triste, ce roman est avant tout très touchant et parlera certainement au plus grand nombre. On pensera forcément à un grand-père ou à ses propres parents et on se questionnera sur le « que fera-t-on le moment venu » ?

Lien : http://www.leslecturesdevirg..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
infini
26 mars 2014
C'est l'histoire de la vie tout simplement...a la fin d'une vie....
La fin de la vie de Germain..,la vieillesse et la dégradation du corps..
Les souvenirs ,les deuils ,les joies et les regrets..
Ce livre m'a beaucoup touché...
Je n'ai pu que faire le rapprochement de mes patients...et de leurs histoire...
Finalement toutes les histoires de vie se ressemble...pour eux ,pour nous....
Commenter  J’apprécie          70
Citations & extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
chardonettechardonette15 janvier 2011
Bien sûr qu'il est débranché, Germain! Il flotte entre deux eaux, celles du sein maternel dont instinctivement il cherche la chaleur et celles de ses larmes d'homme, réservoir aux vannes enfin ouvertes. Entre les deux, il renoue les fils cassés de sa vie. Tâche essentielle et intime entre mémoire et amnésie, flashes et ralentis, euphorie et douleur. Pour cela, il s'est donné la permission de se couper du monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
chardonettechardonette15 janvier 2011
Michel enlace sa femme, lui rappelant d'un geste discret qu'il existe lui aussi et qu'il a besoin d'elle. Ses derniers mois de vie active, dans une entreprise qui ne ressemble plus à celle qu'il a connue, pèsent lourdement sur ses épaules.
Commenter  J’apprécie          50
infiniinfini22 mars 2014
Ses doigts s'apprivoisent peu à peu ,retrouvent le fil du chant ,noires liées ,croches enlevées ou appuyées .Avec des hésitations ,ils réapprennent à détacher la voilure de la mélodie qui s'appuie sur une broderie de triolets en main droite et des octaves affirmés en main gauche
Commenter  J’apprécie          40
chardonettechardonette15 janvier 2011
- Tu es entré dans ton tableau. Si je t'en crois, tu as déchiré le rideau. Tu vas à la rencontre de la Lumière dont tu soupçonnais la présence. Un jour, je vous rejoindrai, toi et maman, mais pas tout de suite. J'ai encore tellement de belles choses à vivre ici. Je sais que tu ne seras jamais loin, de toute façon.
Commenter  J’apprécie          30
infiniinfini26 mars 2014
Quand tu fais la muette ,je sais ce que ça veut dire. Que je te bouscule là ou tu n'as pas du tout envie de l'etre. Tu m'entends mais ton cœur entend autre chose que tu n'oses me dire.
Commenter  J’apprécie          20
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle




Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
880 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre