AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782869309982
360 pages
Payot et Rivages (15/11/1995)
3.81/5   13 notes
Résumé :

A sa sortie de prison, Gust, gangster professionnel, dérobe avec quelques complices deux mille passeports britanniques authentiques dont le prix minimum au marché noir est de mille livres l'unité. Un joli pactole que des truands londoniens veulent négocier avec des éléments désormais incontrôlés de l'ex-KGB qui veulent se refaire une identité respectable et écouler des têtes nucléaires en pr... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
ladymuse
  03 juin 2021

Pour une fois, étant donné la confusion fréquente, en France tout du moins, entre les deux Robin Cook, tous deux auteurs de romans policiers, je me permets de citer wikipedia qui vous montrera à quel drôle de loustic nous avons à faire, s'agissant du Robin Cook britannique. J'avais lu précédemment "Cauchemar" et en personne non avertie, j'avais pensé à un seul unique auteur, qui curieusement, sortait de son rôle habituel de spécialiste du polar médical qui ne présente pas grand intérêt, en ce qui me concern).
Voici donc un extrait de wiki :
"Il passe les années 1950 successivement à Paris au Beat Hotel (où il côtoie William Burroughs et Allen Ginsberg et découvre l'oeuvre de Jean-Paul Sartre) et danse dans les boîtes de la Rive gauche, à New York, où il se marie, enseigne l'italien et monte un trafic de tableaux vers Amsterdam, et en Espagne, où il séjourne en prison pour ses propos sur le général Francisco Franco dans un bar et est trafiquant de voiture2.
En 1960, il rentre à Londres, où il accepte d'être un prête-nom pour Charlie Da Silva, un proche collaborateur des jumeaux Kray. Interrogé par la police néerlandaise à propos d'une escroquerie d'assurances liée au vol supposé d'une toile de Rembrandt, il prétend avoir définitivement renoncé à son passé de criminel en faveur d'une nouvelle vie d'écrivain. Il est aussi reporter pendant la guerre d'Algérie, chroniqueur mondain pour l'Evening Standard, taxi de nuit à Londres et viticulteur en Italie.
Signé Robin Cook, son premier roman, intitulé Crème anglaise (The Crust on its Uppers, 1962), le récit sans concessions d'une descente aux enfers délibérée d'un homme dans le milieu des truands londoniens, obtient à sa publication un succès de scandale immédiat. Suivront des romans de plus en plus noirs et d'un réalisme sordide quasi documentaire, notamment Comment vivent les morts (How The Dead Live, 1986) ; Cauchemar dans la rue (Nightmare In The Street, 1988) ; J'étais Dora Suarez (I Was Dora Suarez, 1990) et Quand se lève le brouillard rouge (Not Till the Red Fog Rises, 1994)
À cause de l'écrivain de polars médicaux Robin Cook, il doit adopter le pseudonyme de Derek Raymond pour le marché anglo-saxon. En France, il continue d'être édité sous son vrai nom, ce qui cause quelque confusion avec son homonyme.
Après avoir bourlingué de par le monde, s'être installé en France, dans un village de l'Aveyron2, en 19743, et avoir exercé toute sorte de petits boulots4, il est décédé à son domicile à Kensal Green, dans le nord-ouest de Londres, le 30 juillet 1994".
Un de ces merveilleux énergumènes comme la Grande Bretagne n'en fait plus, un drôle de gus, ou de Gust, tel le héros de "Quand se lève le brouillard rouge", personnage au coeur tendre, dur prêt à tout et en particulier à la vengeance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Godefroid
  22 novembre 2015
L'Usine 6: Quand se lève le brouillard rouge (1994) - Pour ce dernier et 6e volet de la série, on suit la trajectoire de Gust, ex-gangster et looser professionnel (le flic anonyme a disparu). Traqué par tous, flics et truands, pour une histoire de passeports volés, Gust va tout perdre dans sa cavale. On quitte (un peu) l'ambiance sordidissime des romans antérieurs. Ce livre peut être le pendant anglais du roman de Bunker "Aucune bête aussi féroce" pour son pessimisme et la finesse des caractères psychologiques. Cook se laisse parfois aller à un certain humour, comme en témoigne cette scène où Gust découvre la nouvelle copine de son ex beau-frère : "Une fille plus très fraîche était vautrée sur le divan. Elle portait une jupe qui commençait à la taille et se terminait plus ou moins à la taille aussi. Elle exhibait une cuisse large comme une autoroute, des jarretelles écarlates, et elle regardait une vidéo de Bruce Lee. On aurait dit qu'elle était tombée du sapin de Noël d'un maquereau." (Riv./Th. p.154). de plus, la narration est particulièrement efficace : la grande réussite de l'auteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
vincent34380
  02 juillet 2014
Mon ressenti :
http://frissonsfoumette.canalblog.com/archives/2014/06/08/30032860.html
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
GodefroidGodefroid   22 novembre 2015
Une fille plus très fraîche était vautrée sur le divan. Elle portait une jupe qui commençait à la taille et se terminait plus ou moins à la taille aussi. Elle exhibait une cuisse large comme une autoroute, des jarretelles écarlates, et elle regardait une vidéo de Bruce Lee. On aurait dit qu'elle était tombée du sapin de Noël d'un maquereau.
Commenter  J’apprécie          40

Video de Robin Cook (II) (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Robin Cook (II)
Bande-annonce de "On ne meurt que deux fois" de Jacques Deray avec Michel Serrault, Charlotte Rampling.
autres livres classés : marché noirVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2500 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre