AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : AVANT SCENE THEATRE (L') (15/11/1872)

Note moyenne : 3/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Dans un appartement bourgeois, trois couples illégitimes ont décidé de s'ébattre clandestinement. Bien entendu, aucun d'eux n'a prévu la présence des autres et l'escapade câline vire au cauchemar. L'arrivée inopinée d'une auteure de livres pour enfant très puritaine n'arrange pas les choses.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Cosaque
  26 septembre 2016
Les portes claquent à s'en décrocher les gonds. Et voilà nous sommes dans le plus pur et parfait boulevard dans ce qu'il a de plus vaudevillesque : absolument et totalement vide de toute signification enrichissante pour l'âme. L'âme, elle, elle s'est enfuie à tir d'aile dans les territoires éthérés cédant la place au désir de jouissance sexuel. Dans cette pièce on ne compte pas moins de 3,5 couples qui cherchent à faire la CHOSE. Mais voilà la chose pour tous ceux réunis-là ne se conçoit que dans un lit, malheureusement dans cet appartement de lit,  il n'y en a qu'un. Et comme chacun, chacune tient à son intimité pendant l'opération, il est hors de question de partager le lit à plus de deux. Dans ce refus du partage il y a aussi, et peut-être bien surtout, le fait qu'en l'occurrence chacun des binômes est illégitime.
Est-ce un hasard ou bien il y avait-il une atmosphère particulière en 69, en tout cas « le Saut du lit » ou dans sa version originale britannique « Move Over Mrs. Markham » a été créé cette année-là !
L'auteur a mis en place une mécanique implacable qui accélère sans cesse contraignant les personnages à l'action. Petit à petit cette action ne sera plus qu'une simple réaction d'où toute réflexion est bannie. Et dès lors on s'enfonce dans un non-sens confinant à l'absurde. Les personnages ne sont plus que des jouets incapables d'avoir une prise sur les événements qui se déroulent de plus en plus vite et dont pourtant ils sont les acteurs. Est-ce qu'un metteur particulièrement pervers ne pourrait pas se saisir de cette farce boulevardière pour en faire une oeuvre sur la condition humaine ? Cela surprendrait Ray Cooney.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
CosaqueCosaque   26 septembre 2016
[…]
MLLE DUMUR : Mais qu'est-ce que c'est comme race ?

JOSIANE et GÉRARD (ensemble) : Un labrador. Un caniche

JOSIANE et GÉRARD ( se reprenant toujours ensemble) : Un caniche. Un labrador

JOSIANE : Enfin quoi, moitié-moitié... On nous l'a offert comme cadeau de fiançailles.

PHILIPPE : C'est vilain, mais c'est rare le canibrador.

MLLE DUMUR : Le canibrador !!

GÉRARD : «  Canibrador » ou « Labraniche ». Ça dépend de la mère ! […]

[ ACTE II ]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
CosaqueCosaque   26 septembre 2016
[...]
MLLE DUMUR (coupant) : Gérard ? Qui est Gérard ?
(Josiane et Gérard se regardent, paniqués)

JOSIANE (improvisant difficilement ) : Je ne vous ai pas parlé de Gérard ?... Vous êtes sûre ? Je ne vous ai pas parlé de Gérard ? J'aurai juré que si ...Gérard, voyons... Gérard, mais Gérard c'est notre chien.
MLLE DUMUR (attendrie) : Ils avaient un toutou et ils ne me le disaient point !

GÉRARD (entre ses dents) : Doux Jésus !

MLLE DUMUR : Gérard ? Curieux nom pour un chien ! Oh ! Remarquez que j'ai bien une [chienne] Coraline. (Suppliante) Laissez le petit Gérard venir lécher la main de tante Odette ! J'aid es sucres dans mon sac...

JOSIANE : En d'autres temps Gérard vous aurait fait la fête ! Mais ce soir, il … n'est pas très bien. Il est couché dans son panier.

MLLE DUMUR : Qu'est-ce qu'il a ?

JOSIANE : Le nez chaud.

[…]

[ACTE II]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : théâtre de boulevardVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Titres d'oeuvres célèbres à compléter

Ce conte philosophique de Voltaire, paru à Genève en 1759, s'intitule : "Candide ou --------"

L'Ardeur
L'Optimisme

10 questions
732 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature française , roman , culture générale , théâtre , littérature , livresCréer un quiz sur ce livre