AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Laurence64


Laurence64
  18 octobre 2012
Zénith-Hôtel ou le quotidien non sublimé d'une prostituée qui arpente le bitume urbain. le verbe cru et sincère, Nanou se raconte, dans les murs de la chambre d'hôtel qui l'abrite, dans sa chemise de nuit déchirée qu'elle aime parce que les hommes ne la voient pas.

Pourtant, elle ne les déteste pas, ces hommes, Elle les plaindrait presque. Elle comprend, Nanou, la détresse ou la tristesse de parcours aussi froissés que des draps après l'amour. Ceux de Dominique, Emmanuel, Victor, Luc, Jipé, Robert. Des bouts de vie misérables, juste assez misérables pour éprouver le besoin de se frotter à une vieille putain.

Et du haut de ses 23 ans, Oscar Coop-Phane peint les petites gens avec une tendresse infinie .C'est triste, c'est d'une sensibilité aux couleurs d'un papier mural fané. C'est un fort joli premier roman.
Commenter  J’apprécie          90



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (7)voir plus