AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Le testament des templiers (28)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
gruz
  18 mars 2013
Après un extraordinaire premier roman, « le livre des morts » (très chaudement recommandé), et un plutôt pas mal « le livre des âmes », Glenn Cooper nous revient avec ce « testament des templiers ».
L'auteur nous propose une histoire qualifiée de thriller archéologique et historique par l'éditeur. Cooper sait de quoi il parle, il est diplômé en archéologie, ça tombe bien.
Ne vous focalisez pas sur le titre du roman, il est réducteur par rapport à l'étendue de l'histoire. le titre américain, "The tenth chamber" (La dixième chambre), est bien plus énigmatique
S'en est même à la limite de la tromperie (si vous souhaitez entendre parler de templiers durant tout le bouquin, oubliez tout de suite ! Ce sujet là ne prend quelques pages).
Oui, c'est un roman américain, et pourtant, la quasi intégralité de l'action se déroule en France ; premier étonnement. L'auteur a l'air de bien connaître le pays et le roman n'est pas constellé de poncifs sur les français ; second étonnement.
Le plus important dans le terme « thriller archéologique et historique » est le mot thriller. Pas de prise de tête avec ce récit, Cooper axe l'ensemble sur l'aspect divertissement avant tout. Mais un divertissement intelligent, parce que basé sur de vraies connaissances et certaines thèses plutôt originales. On reste dans la lignée de ses précédents romans.
L'histoire navigue ente le passé (quelquefois très lointain) et le présent, mais c'est l'intrigue présente qui prime, et jamais l'auteur ne sort de son rythme trépidant. Je le répète, il veut proposer du divertissement avant tout, et son roman est un vrai page turner qui se lit d'une traite ou presque.
Ce mélange d'Histoire et de thriller fonctionne plutôt bien, le dernier tiers du roman prenant même un caractère très moderne (et plus violent).
Même si cette histoire est un peu inégale et n'atteint pas l'incroyable niveau de son premier roman, elle est vraiment à conseiller à qui recherche un récit sortant un peu des thrillers habituels et vous ménagera son lot de surprises.
Et puis un Américain qui fait se dérouler l'action dans notre beau pays ne peut qu'attirer notre sympathie.
Lien : http://gruznamur.wordpress.com
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
Gaoulette
  11 juillet 2017
En plein plongeon dans les grottes du Périgord Noir…
Conspiration. Secret d'état. Trafic.
Un village contre le reste du monde…
Oh quelle surprise. Je pars d'un roman historique sur les templiers et je me retrouve avec un super thriller au fin fond du Périgord et ses magnifiques villages. Glenn Cooper joue avec les découvertes pour nous dévoiler les actes du passés. Je me retrouve avec un joli coup de coeur.
Glenn Cooper que je ne connaissais pas est connu pour sa carrière scientifique. Alors j'étais plus que curieuse.
Un ancien manuscrit doit être restauré suite à un incendie dans une abbaye dans le village de Ruac. Hugo restaurateur va faire appel à un vieil ami Luc archéologue de renom et passionné de la Dordogne pour faire des recherches. La découverte d'une grotte les plonge dans l'époque paléolithique et des templiers. Mais quel est le lien entre eux ? de plus, il va pleuvoir des morts….
Alors l'auteur sait de quoi il parle. Diplômé en archéologie, en médecine et en biotechnologie, il nous fait partager sa passion à travers Luc. Les détails sont passionnants même si parfois ça nous passe au-dessus. On peut s'y perdre sur le côté trop scientifique mais le thriller garde captif le lecteur et rend la lecture agréable et addictive.
Ce plongeon dans l'histoire est un pur délice pour avoir une vision réaliste. Il y a ce que nous raconte les livres et ce que les médias nous cachent. On suit la quête de notre héros Luc pour avoir des réponses mais aussi explorer cette Grotte. Un personnage à elle seule…. D'ailleurs l'auteur voudra faire de son héros un homme quadragénaire sexy, intelligent, drôle mais pas trop aventureux.
Autre géni de l'auteur créer un village si réaliste que je voulais y aller. Mais bon Ruac est un village fantôme… Et d'ailleurs il arrive à nous faire croire à des idées dites « saugrenue » avec des faits réalistes et réalisables.
Par contre j'ai un petit bémol sur la construction de ce roman. A vouloir être très scientifique dans les détails techniques, l'auteur en oubli de développer la personnalité de ce groupe bien sympathique. Luc, Sara, Hugo, Bonnet restent des chimères des sans visage pour le lecteur. Cela ne dérange en rien le déroulé du récit mais il aurait pu donner plus d'émotion à son roman.
Cela reste un coup de coeur pour le côté historique et scientifique et surtout pour la découverte du métier d'archéologue qui est loin d'être comme Indiana Jones.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
100choses
  10 août 2012
Je me souviens que lorsque j'ai gagné ce roman à l'occasion du concours organisé par les éditions Cherche-Midi sur Facebook, j'étais contente de me retrouver en possession d'un thriller sur fond ésotérico-historique de plus. Si j'étais à peu près certaine de passer un bon moment en sa compagnie, je ne m'attendais pas du à ce que ce livre se détache des autres que j'ai pu lire dans le même genre au fil des années, d'autant plus que d'après la quatrièm de couverture, l'intrigue semblait assez banale. Mais lorsque j'ai découvert que l'auteur avait fait des études d'archéologie je me suis mise à espérer qu'il aurait eu l'intelligence d'utiliser les connaissances ainsi acquises pour nous proposer un roman plus habilement construit et réaliste que ce que je peux avoir l'habitude de lire dans le genre.

Et je n'ai clairement pas été déçue sur ce point. Glenn Cooper met ses connaissances à profit pour nous proposer des personnages crédibles, au comportement cohérent avec les fonctions qu'ils exercent et une structure de récit qui tienne la route. Alors c'est peut-être un poil moins haletant et sexy que de suivre une aventure de Indiana Jones ou l'héroïne de Raymond Khoury dans le dernier Templier, mais je préfère carrément ça. Je me suis reconnue dans l'univers décrit. Et bien que l'auteur prenne une ou deux libertés parce qu'il s'agit quand même bien d'un roman, et bien je n'ai pas eu envie de râler. Rien ne m'a fait pester et c'est vraiment LE truc qui m'a accrochée, LE truc qui fait la qualité de ce roman, qui lui permet de vraiment sortir du lot. Si vous voulez savoir ce que fait réellement un archéologue tout en vous laissant embarquer dans un incroyable aventure, n'hésitez pas un instant et ouvrez ce bouquin. Je vous garantis que vous ne le regretterez pas!

D'autant plus que l'intrigue s'avère être beaucoup plus originale que prévu puisque s'il est question des Templiers, ceux-ci n'ont finalement qu'un rôle relais de témoins au sein de l'histoire (d'ailleurs je préfère le titre VO: The Tenth Chamber au titre français que je trouve trompeur). En effet, tout débute bien plus tôt, en plein paléolithique supérieur, pour mon plus grand bonheur. Une semaine loin de la fac et des labos et j'étais déjà en manque de préhistoire; ce roman tombé à point nommé m'a fourni ma dose. J'ai vraiment adoré aussi bien les scènes de fouilles et les préoccupations de Luc Simard que les scènes se déroulant à la préhistoire. Au sujet de ces dernières, l'auteur n'est visiblement pas tout à fait à jour dans ses connaissances mais rien de trop agaçant tout de même et puis, une fois de plus, il était bien obligé de déformer quelques faits pour le bien de son intrigue. Pour un peu, je rêvais de me joindre à l'équipe, histoire de participer aux fouilles du site extraordinaire mis au jour.

Quant au secret abrité entre les pages de ce roman, il est relativement original lui aussi et m'a vraiment bien plu, parce qu'il colle au cadre et que malgré son aspect fantastique, il tient bienplus la route que l'hypothèse selon laquelle Marie Madeleine serait enterrée sous la pyramide du Louvre.

Si un seul petit truc m'a chagrinée c'est que le lecteur soit autant tenu à l'écart du décryptage du manuscrit. le geek chargé de la chose trouve le code et les diverses clés très rapidement et le lecteur n'a rien à faire. J'aime bien quand on est mis face à l'énigme et que l'on a la possibilité de faire travailler nos petites cellules grises en même temps que les personnages. Mais c'est vraiment histoire de râler et de réfléchir à un point négatif. de même, puisque j'en suis à souligner les quelques points qui peuvent déranger, je signalerai que certaines scènes sont assez explicites et que l'auteur se débarasse un peu rapidement et de façon radicale de la plupart des personnages. Mais personnellement, ça ne m'a pas vraiment dérangée. J'ai un peu tiqué sur le coup pour le dernier point, mais on est tellement pris par l'histoire que l'on ne s'arrête pas vraiment à ces détails.

Enfin, pour un bouquin écrit par un Américain, le cadre français est bien rendu. Je ne sais pas quelles sont les connaissances que l'auteur avait à la base sur le sujet, mais ça colle. Les persos ont des prénoms normaux: Luc, Michel, Hugo (et pas les Jean-Pierre et autres des auteurs de bit-lit) et les descriptions des lieux, moyens de transport… semblent tout à fait réalistes. A tel point que j'ai revérifié à deux foix la nationalité de l'auteur.

Bref, énorme coup de coeur pour ce roman. Sincèrement, impossible de trouver une histoire qui me colle et me représente mieux que celle-ci. Et puis excellente surprise du point de vue de la forme. En partant d'un modèle vendeur, Glenn Cooper a vraiment su approfondir les choses, créer un roman de qualité. Gaaaah, je dois absolument lire ses deux autres romans déjà parus !
Lien : http://leboudoirdemeloe.co.u..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Fantine
  27 juin 2012
Bien que l'intrigue de ce polar ésotérique soit quelque peu invraisemblable, voire complétement farfelue, je reconnais avoir passé un bon moment de lecture en compagnie des divers protagonistes évoluant au fil des pages.

Un petit roman d'été, et/ou de plage plaisant, agréable et facile à lire qui, à mon avis, s'oubliera assez rapidement.
Commenter  J’apprécie          120
Bibliozonard
  17 mai 2012
Deux individus sont assassinés après avoir découvert une grotte en 1899 dans le Périgord. À Ruac.

Suite à un incendie de la bibliothèque de l'Abbaye de la même ville, un livre datant du 13e siècle est retrouvé dans les décombres. L'Abbé Menaud de l'ordre des cisterciens en prend la possession et contacte Hugo Pineau restaurateur de livre. Hugo requiert l'aide de son ami Luc Simard, archéologue charmeur, pour en déterminer l'origine. Entre-temps, le général André (responsable de l'unité 70 de la DGSE) surveille Ruac. Son unique mission.

Deux autres histoires sont contées et liées au livre.

La première a lieu en 1118. Bernard, prieur de l'Abbaye de Clervaux, est envoyé par son frère Gérard à Ruac. Il y rencontrera Abélard l'eunuque. Ensemble, ils découvrirent une grotte stupéfiante, emplie de mystère. La deuxième, il y a 30 000 ans avant notre ère. C'est l'histoire de Tal devenu chef du village, un homme aux capacités particulières.

Luc et Hugo seront les deux aventuriers principaux. Luc un confirmé et Hugo un suiveur. Ils sont lancés dans une chasse au trésor aux airs d'Indiana Jones. Version plus légère, quand même. Un Luc qui passe avant tout le monde dans les personnages. Brillant dans son domaine. Très actifs. Tout le temps. Ce qui le rend très naïf quelquefois. L'évidence ne lui apparaît pas.

Un passage m'a fait penser à Astérix et Obélix. Un peu vite balancé après autant de profondeur du côté documentation et crédibilité du récit.

Une foi de plus, on retrouve le voyage dans le temps propre au style de l'auteur. de 30 000 avant notre ère, au 12e et 13e siècle, aux croisades, à St Bernard, à la résistance durant la Seconde Guerre mondiale. C'est une idée séduisante.

Ce qui m'a manqué est la fluidité entre les époques, si bien peinte dans le livre des âmes. Une continuité entre le passé et l'action présente. Et ce, pour chaque intervenant et époque. Ce livre m'a paru plus précipité que les deux premiers.

Jusqu'à 200 pages, l'auteur insiste un peu sur la découverte et sa compréhension. L'intrigue se poursuit alors que le lecteur pourrait croire qu'il tourne en rond. Car il y a un risque d'ennui sur le site archéologique. La répétition de la découverte est difficile à ingurgiter. Après l'action s'accélère et finit en beauté. L'écriture est agréable, précise, parfois trop insistante sur les détails. Trop archéologique et biotechnologique à un moment donné.

J'ai eu l'impression que le but n'était pas de maintenir le mystère autour de la découverte. Dès le départ, l'auteur lâche ses cartes. Il dévoile un peu son jeu. Ressemble à un récit raconté autour d'un feu. Cela éveille la curiosité, les implications qu'engendrerait une découverte si importante. La coller à des fait historiques existants la rend plus intrigante. Pour les amateurs de thriller, ce n'en est pas un au sens où vous vous attendriez à trembler. le suspens passe après le contenu historique et archéologique. Ce livre est comme une enquête de Columbo. On sait qui fait quoi au début. Mais comment ça va se terminer, le débat est ouvert. La construction donne envie de lire la suite pour voir comment l'auteur va nous démêler l'aventure. Dans l'ensemble c'est bon, mais je n'ai pas trouvé ce que j'espérais. Dans le ton, un mélange des deux premiers livres. Même avec cette histoire-ci, ça aurait très bien pu fonctionner.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Ellioth
  22 octobre 2014
Chalut...j'ai beau savoir qu'en ce moment les Templiers sont en vogues...mais là dans ce roman je ne vois pas le lien...oui oui je sais M. de Clairvaux...et alors!! Je ne suis pas sur que l'histoire n'aurait pas été pareille si cela avait été un autre personnage...et en plus merci pour la caricature : le français dans son bistrot avec ces bottes ... "pas tibulaire mais presque" (comme aurait dit Coluche)...Vous l'aurez compris pas mon meilleur livre....SUIVANT !!!
Commenter  J’apprécie          40
dupuisjluc
  15 août 2016
Un roman trépident, l'action y est menée tambour battant, les changements d'époques amènent une diversité bienvenue.
Les personnage sont bien campés mais, pour moi, pas vraiment attachants.
L'auteur aborde entre autre le thème de la longévité, mais il ne fait que le survoler ce qui est dommage, il y aurait eu matière à plus de profondeur notamment au niveau de la sensation de ne pas vieillir alors que tout notre entourage le fait...
Par contre le lien avec le titre est pour le moins ténu et peut amener une certaine frustration à qui cherche un roman sur les templiers...

Pour conclure, si tu cherches un roman sur les templiers passe ton chemin, sinon si un bon polar te passionne alors tu peux sans autre le lire !
Commenter  J’apprécie          30
brinvilliers
  27 août 2012
Tout débute par un incendie dans un monastère, un manuscrit est sauvé des flammes et c'est le début de recherches ardentes pour le déchiffrer. Une grotte est découverte à Ruac, petit village, une équipe de chercheurs s'installe. Luc retrouve son ex-petite amie Sara dans ces recherches. Mais les accidents s'accumulent. La découverte ne sera pas forcément celle que l'on croit. Après un bon début, certains passages sont longs, on veut quand même connaître la fin. le titre "le testament des templiers" est accrocheur mais ne se retrouve pas réellement dans le récit ; le sujet fait plutôt penser à Nicolas Flamel.
Commenter  J’apprécie          30
vonnette
  12 mai 2012
Après ma lecture du "Livre des Morts", mon coup de coeur de l'année 2011, et sa suite le "Livre des Ames" je suis devenue accro de l'auteur Glenn Cooper.

A la fin de ma critique de son second livre je lui réclamais un p'tit troisième ;-)

Chose faite à la sortie de son troisième opus intitulé "Le testament des Templiers"...

…Ni une ni deux je me suis précipitée dès sa sortie sur l'objet de mon désir ;-), et je suis rentrée chez moi, mon trophée sous le bras prête à m'isoler du monde extérieur le temps qu'il faudrait pour lire ce livre tant attendu...

Au revoir à Will Piper et a ses aventures américaines et bienvenue dans un petit village du Périgord du doux nom de Ruac en compagnie de Luc Simard, sémillant quadra. Archéologue de profession, il se trouve confronté à des énigmes codées dissimulées dans un manuscrit datant de 1307.

Glenn Cooper nous sort le grand jeu et il nous balade dans 3 époques différentes. Nous passons de l'ére préhistorique pour nous retrouver au Moyen-Age en compagnie de moines eh oui encore, puis nous faisons un bond pour nous retrouver à notre époque. L'histoire est bien ficelée et c'est un polar historique de bonne facture. L'auteur comme à son habitude mâtine son histoire de surnaturel, ce qui n'est pas désagréable et qui donne un ton original au livre.

Par contre j'ai trouvé l'histoire d'amour contrarié du héros plutôt barbante et inutile à l'intrigue, et puis j'ai préféré le héros Will Piper des deux précédents romans que j'ai trouvé beaucoup plus charismatique !

Je pense que les lecteurs qui n'ont pas lu ses premiers livres devraient trouver du plaisir à lire celui-ci. Moi pour ma part je n'ai pas retrouvé la magie des deux précédents. J'en attendais sans doute trop, ou bien les ficelles utilisées par l'auteur m'étaient trop familères et donc l'effet de surprise n'a pas suscité...de surprise !

Un conseil : amateurs de Templiers passez votre chemin, vous ne trouverez pas un seul Croisé à l'horizon...

Passionnés d'archéologie ce livre est pour vous !

Au fait, ne prévoyez pas de vous rendre à Ruac lors de vos prochaines vacances car ce charmant village du Périgord n'existe pas ou plus...si on en croit l'auteur ;-)
Lien : http://jazz-crime.over-blog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Xialyd
  29 mai 2015
Je ne suis pas une grand connaisseuse de l'ordre des Templiers à part ce que tout le monde sait dans les grandes lignes, mais c'est un domaine qui m'intéresse. Et je dois dire que depuis que les développeurs de jeux vidéo Ubisoft ont sorti leur célèbre jeux Assassin's Creed, il y a une recrudescence du phénomène de mode sur les Templiers. Difficile de cerner le bon du mauvais tellement il y en a, et ce n'est pas prêt de s'arrêter.
C'est donc avec curiosité que je me suis plongée dans ce livre. Mais j'ai été assez déçue (déjà ne vous fiez pas au titre, c'est juste pour l'accroche car, je le répète les Templiers, c'est la classe, ça a le vent en poupe, c'est "in" ):
L'idée de mêler la préhistoire est assez déstabilisante je dois dire mais pas désagréable. On se demande juste où l'auteur veut en venir avec cette histoire mystérieuse d'archéologie pariétale et cela pendant un bon bout de l'histoire même si on fait quelques liens. Entre Préhistoire, Moyen-Âge et 21ème siècle, les liens se résument à une drogue, pseudo Fontaine de Jouvence sur fond ténu de théorie du complot avec les Guerres Mondiales et insertion de fantastique.
Et les Templiers, me demandez vous ? Que nenni ! Et bien ils sont très peu mentionnés. Je dirais,même, qu'ils ne servent pas tant que ça à l'histoire. On les aurait remplacés par un autre ordre de chevalerie même fictif cela aurait été pareil.
Au niveau de l'écriture, c'est facile et agréable, on passe très bien d'une époque à l'autre et je dois dire que j'ai été plus intéressée par les flashbacks dans le temps que par la réelle intrigue se passant à notre époque. J'ai trouvé l'histoire principale ennuyeuse et longue, la mise en place prend du temps et quand "j'entends" réellement parler de Templiers durant l'arc de Luc c'est vers les 2/3 du roman.
Les personnages sont banals, je ne cherche pas du grand original hein, mais ils ne sont pas attachants. Ils sont plus ou moins interchangeables. Hugo dans son rôle de "meilleur ami, comic relief " du héro, à râler toujours pour un rien avec son côté "nerd" mais dragueur lourdingue m'a horripilé tellement je l'ai trouvé cliché. Sara ne sert pas à grand chose, elle est là pour le quota féminin j'ai envie de dire et servir de damoiselle en détresse (ce n'est pas toujours un mal, la fille peut aussi se faire encore sauver de nos jours sans qu'elle soit vue comme un être faible et de faire valoir du héro). Elle est juste là pour montrer que Luc n'est pa vide, qu'il a eu un passé amoureux qui l'a marqué et qu'il regrette. L'auteur dit avoir fait appel à une psychologue pour étoffer ses personnages... j'ai envie de lui demander : Ah bon ? Ma foi.... Si vous le dites...
L'idée du village sectaire "d'immortels" de Ruac, mouais, bof. Je trouve tout cela tiré par les cheveux, notamment le fait que de hauts gradés, semblant être plus puissants que le gouvernement, ont le plein pouvoir pour faire ce qu'ils veulent des secrets de ce genre (la Drogue de Jouvence comme je l'appelle). Why not ? Mais c'est mal amené. J'imagine qu'ils sont ces fameux Templiers d'aujourd'hui, Franc-Maçons, Illuminati, que sais-je. Théorie du complot, nous revoilà. J'ai rien contre cette théorie, je trouve qu'on peut faire de super scénars mais il faut bien le traiter pour qu'on ne tombe pas dans le vu et revu, le cliché, et les facilités scénaristiques. le problème, c'est que toutes ces idées, ces trames sont sous exploitées. C'est comme si on nous faisait goûter un grand nombre de plats pleins de promesses gustatives et qu'on nous les retirait en criant " Bien fait ! MOUAHAHA !" On a à peine eu le temps de goûter et de sentir et on en a rien retiré. Il y a trop de choses et il ne se passe pas grand chose, justement. La fin arrive presque d'un coup, avec une intrigue qui n'est pas très difficile à deviner et pas très crédible de mon point de vue.
J'ai trouvé plus intéressants et aboutis, les passages dans les clans du Bison et des Hommes de l'Ombre lors des "voyages temporels" à la Préhistoire, passages sans aucun dialogue et où les personnages sont bien plus travaillés que les héros de notre ère.
Ce livre aura eu au moins le point positif de me donner envie de me plonger dans des ouvrages plus approfondis sur cet ordre et ainsi que sur l'histoire d'Abélard et Héloïse.
Ah oui, et c'était sympa pour une fois qu'un américain décide que la majorité de l'histoire se passe ailleurs qu'aux USA, en France qui plus est, sans hélas sortir du cliché : le français, il est au bistrot (même si c'est dans un village paumé, comme quoi le cliché du village paumé a la vie dure).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1732 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre