AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2332648712
Éditeur : Edilivre-Aparis (20/11/2013)

Note moyenne : 3.58/5 (sur 12 notes)
Résumé :
Quand les mots réinventent l'acte d'amour en un instant sensuel et poétique...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Erveine
  04 juillet 2014
Comment fait-on l'amour ?
À nulle pareille, une fois, s'il en faut une, elle sera celle-là.
Dès le début, j'hésitais sur un point :
La sonnette !
Tout de suite, m'alarmant vers l'axe lumineux d'un stratège que l'interrupteur eut éteint, mes sens égaillés s'égarèrent.
Mais il fut plus tard découvert.
Et combien beau, et combien bon, et combien illustré, mieux qu'en vérité.
À vrai dire, il me faut pressentir que jamais, peut-être, ne fut plus belle, ma fois, que cette fois-ci, que cette fois-là que j'appellerai désormais, il était une fois.
Une découverte, de nouvelles règles, un nouveau jeu, un corps à corps en couches, tantôt herbeuses, tantôt mouillées.
Une mêlée douce et suave pour envolées aériennes ou explosives sur un pégase blanc au pays des licornes.
Des mots joyeux, des mots sucrés.
Des mots scandés par des choeurs à l'unisson des corps conquis.
Des mots qui s'amusent, polissons impudiques pour grammairiens énamourés.
Commenter  J’apprécie          696
DoVerdorie
  04 juillet 2014
Certains textes ne sont pas composés avec des mots, mais avec des musiques...
À partir du moment où lui pose son doigt sur la sonnette et qu'Elle lui ouvre la porte...ces deux "danseurs" suivent une chorégraphie sensuel et euphonique dans laquelle chaque hapax est traduit par un geste accompagné d'ardeur et de désir...
...éveillant leurs sens, comme les nôtres...

"Immolée au nom de toi, Elle se consume sous tes mains pyrofactrices, se fait fondante, onctueuse, succombe avec délectation à l'horizontalité, zone érosienne déclose, évasée, où déjà perle son eau rosie de désir."

...nous escortant par l'harmonique des mots jusqu'à leur point culminant de cette symphonie hédoniste...
...a lire, les paupières mi-closes, s'abandonnant aux sensations radieuses que cette poésie érotique sait faire naître...
Commenter  J’apprécie          452
uzun
  06 juillet 2014
Souvent, à la fin d'une histoire d'amour, l'écrivain considère que la nuit appartient aux amants et il n'y a rien à marquer là-dessus.
Le corps, le plaisir, l'orgasme. J'aime quand l'écriture transcende ces choses-là, quand c'est suggéré sans être nommé. Ça ne m'empêche pas être obsédée ! Mais j'aime deviner et même inventer là où il n'y a rien. C'est pour cela que certaines images m'ont paru un peu trop explicites. Mais dans l'ensemble j'ai trouvé chez cette auteure de la matière pour moi : la pure poésie, les jeux de mots, la création des mots, le rythme.
Commenter  J’apprécie          445
Kassuatheth
  02 juillet 2014
Quand les mots réinventent l'acte d'amour en un instant sensuel et poétique...

Ce résumé membre dit tout.

J'ai adoré et je recommande sans réserve ce court texte à tous les amateurs d'érotisme poétique.

C'est un texte à relire plusieurs fois pour en découvrir plus parce que l'auteur joue merveilleusement bien avec les mots et leur sens.

C'est une découverte pour moi.
Bravo
Deux points négatifs:
Le prix trop élevé pour un texte qui aurait dû faire partie d'un ensemble;
Quelques mots mal choisis.
Commenter  J’apprécie          310
Giraud_mm
  28 septembre 2018
Une petite nouvelle érotique, où l'abus de métaphores finit par tuer le plaisir... de la lecture.
On ne retiendra qu'un gros travail sur la forme et le vocabulaire ; dommage
Commenter  J’apprécie          180
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
KassuathethKassuatheth   03 juillet 2014
Tes yeux déjà plongés dans les siens, tu n'es plus l'étranger, l'inconnu, mais celui pour lequel Elle osera révéler ses appétits qui déjà se dessinent dans son regard suggestif et gourmand.
Commenter  J’apprécie          270
uzunuzun   07 juillet 2014
Hésitant, ton doigt se décide enfin à appuyer doucement sur la sonnette qui se présente à lui, seul petit point lumineux au milieu de ce grand couloir déserté même par l'écho.
Commenter  J’apprécie          220
uzunuzun   04 juillet 2014
Alcoolisable assoiffé, tu cèdes à petit feu, t'inclines devant cette eau de jouissance qui t'est servie, apéritive saveur de la réjouvence qui s'ensuivra.
Commenter  J’apprécie          230
TCHITAT92TCHITAT92   03 juin 2014
" L’une après l’autre ses bretelles en dentelle s’affaissent au sol, et la voici, nue, toute à toi, qui déjà enfiles ton costume d’Adam. "
Commenter  J’apprécie          90
TCHITAT92TCHITAT92   12 juin 2014
Alors que ta bouche savoure l’un de ses monts lactés qui pointe sous ta caresse apicale, ta main attise le feu de son gémellaire mamelon, mont-à-mont jusqu’à Vénus, qui espère l’arrivée de son hôte chapeauté et col roulé.
Commenter  J’apprécie          50
autres livres classés : érotismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Micaina Coquart (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
786 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre