AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782840552239
127 pages
Éditeur : Delcourt (01/11/1998)

Note moyenne : 3.17/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Inconcevable, interminable, bordée d'eau à l'infini, la digue est jalonnée de villes autonomes et isolées, peuplées de personnages singuliers. Un jeune homme, accusé d'outrage aux bonnes mœurs, est condamné à se rendre à l'autre bout de l'étrange construction. Il y découvrira l'amour et la liberté, un monde nouveau en quelque sorte...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Sejy
  22 août 2012
J'aime les créateurs d'univers. Abraxas m'avait déjà permis d'apprécier tout le talent du tandem Corbeyran-Alfred dans ce genre d'exercice. Ils y apprivoisaient l'horrifique et le macabre pour nous les rendre féeriques à la manière d'un Tim Burton. Cette nouvelle oeuvre résonne d'un ton et d'un traitement légèrement différents et ne manque pas d'évoquer le gigantesque Terry Gilliam et son non moins gigantesque Brazil.
Une digue qui ne vient de nulle part, qui ne va nulle part, et sur laquelle poussent, de-ci de-là, quelques bourgades ou édifices comme autant d'anomalies au bon déroulement de sa construction. En constante progression et sans but réel, si ce n'est de se justifier à elle-même, elle est le noyau gravitationnel d'un micro système dévoué à sa seule cause, avec ses règles aussi absurdes qu'inflexibles. Une société sclérosée d'où émerge Paul, un jeune homme condamné pour outrage aux bonnes moeurs et qui pour sa peine doit rejoindre le musoir. Avec le début de son aventure, c'est l'espoir qui renaît peut-être…
Dans la bande dessinée, la littérature ou tout simplement de façon intrinsèque, l'architecture sert souvent de support métaphorique à la philosophie. Et si La digue peut également se concevoir comme une longue allégorie hétéroclite, je pense que tout le plaisir qu'elle délivre s'inscrit avant tout dans l'exploration de son monde linéaire si particulier et dans la découverte des moeurs de ses habitants étranges. Une immersion totale, intense, qui demande pour fonctionner, de renoncer implicitement à toute remise en cause de ses bases et de ne pas rechercher coûte que coûte une explication cartésienne définitive. Je ne suggère pas non plus qu'il faille ignorer le côté allusif et les non-dits. Ce serait se priver bêtement d'une ivresse supplémentaire. Mais il n'existe pas, à mon avis, de philosophie implacable et chacun en ira de sa petite lecture, de ses propres réflexions et de son ressenti intime.
Quelle jubilation de s'évaporer dans cette fable contemporaine aux accents kafkaïens d'une loufoquerie et d'un onirisme tellement subtils ! Un bonheur décuplé par la fascination que procure le dessin. le moins que l'on puisse dire, c'est que le trait d'Alfred, ici en noir et blanc, possède une très forte identité visuelle et une puissance évocatrice remarquable. J'adore.
In-dis-pen-sable !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Erik_
  06 octobre 2020
Généralement, je n'aime pas les récits où le sens de l'absurde prend le pas. Mais je dois reconnaître que l'univers ainsi crée m'a bien plu.
Cette digue qui s'étend à travers l'océan et où nul ne sait où elle va. C'est inventif et c'est également comme une parabole de la vie. Il faut découvrir le chemin en bougeant et en prenant des risques. On peut faire des découvertes, trouver son autre moitié et vivre heureux sur une île déserte...
Le trait particulier d'Alfred me plaît bien depuis que je l'ai découvert dans le fameux Désespoir du Singe que j'ai littéralement adoré.
Par ailleurs, ce récit dénonce par petites touches les travers de la bureaucratie, de l'Eglise, de la pensée unique.
C'est une réussite de la collection "Encrages" chez Delcourt. A découvrir !
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Erik_Erik_   06 octobre 2020
Avoir envie, c'est déjà céder. La digue est rompue.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Éric Corbeyran (25) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Éric Corbeyran
Grégory Charlet est devenu dessinateur de BD très jeune. Après "Le maître de jeu" aux côtés de Corbeyran chez Delcourt, il a réalisé "Kabbale" chez Dargaud en tant qu'auteur complet... avant de connaître une traversée du désert, due à des problèmes physiques (l'épaule qui lâche). Il est revenu par la porte de chez Bamboo avec "Le carrefour" et "Les s?urs Fox" (le tome 2 est à paraître à l'automne 2019). Mais aujourd'hui, c'est dans le registre de l'espionnage qu'il inaugure au côté de Régis Hautière l'adaptation BD de l'émission culte de France Inter "Rendez-vous avec X". Sous ses crayons, le premier dossier chaud rapporté par Mr X se déroule dans le cadre de la révolution culturelle "Chinoise"...
+ Lire la suite
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La Métamorphose

En quelle année est paru pour la première fois "La Métamorphose" ?

1938
1912
1915

11 questions
149 lecteurs ont répondu
Thème : La Métamorphose de Franz Kafka de Éric CorbeyranCréer un quiz sur ce livre