AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782756012629
52 pages
Éditeur : Delcourt (06/05/2009)

Note moyenne : 3.61/5 (sur 14 notes)
Résumé :

1751. Quelques décennies avant la Révolution française, un vent d'idées nouvelles souffle à travers l'Europe. Un vent de progrès et de liberté... Mais au coeur de ce Siècle des lumières, la découverte d'une étrange météorite à l'autre bout du monde ravive de vieux antagonismes. Au service du cardinal d'Orcières, Cylinia et Abeau de Roquebrune se lancent alors aux trousses du baron ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Mahpee
  11 mars 2015
1751, quelque part au coeur de l'Amazonie, un groupe d'aventuriers français exploite une mine de diamants avec l'aide de travailleurs recrutés dans les tribus voisines. Lors de pluies torrentielles les galeries s'effondrent faisant des victimes parmi les ouvriers. C'est en se portant à leur secours que Lubeck, chef de l'exploitation découvre une grosse roche aux pouvoirs étranges, elle cause de terribles brûlures à qui y touche. Lubeck en prend un échantillon et part sans attendre pour la France pour rendre compte de cette découverte au Baron D'Holbach son maître, un libre penseur en ce siècle des Lumières. Cette pierre va déclencher une cascade d'événements impliquant les plus hautes instances de l'église catholique.
Ce tome 1 du siècle des ombres, scénarisée par Corbeyran et dessinée par Michel Suro, entraine le lecteur dans une aventure aux multiples rebondissements. On y découvre les protagonistes d'une mystérieuse aventure qui mêle habilement croyance païenne, politique de la chrétienté, sorcellerie te démons de l'enfer. Excellente série à suivre donc.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
eTemporel
  18 mai 2014
Le siècle des ombres est, d'après ce que j'ai compris, une préquelle à la série fantastique le chant des stryges, série dont je ne suis familière ni de l'univers ni des personnages. C'est donc sans aucun préjugé ni a priori que je me suis lancée dans ce premier tome, intitulé La pierre, qui nous fait remonter le temps jusqu'aux origines des fameuses stryges.
Nous sommes au XVIIIe siècle, le Siècle des Lumières, celui des découvertes scientifiques, de l'avènement de l'esprit critique, de l'opposition à l'Église, des grandes explorations également. Certaines choses demeurent obscures toutefois, des créatures mystérieuses qui oeuvrent dans l'ombre, à l'abri des regards indiscrets. L'histoire d'Eric Corbeyran et Michel Suro s'ouvre sur un repas mondain interrompu par un personnage qui vient apporter au maître de maison, le baron d'Holbach, une pierre étrange, éclat de roche extraite d'une mine amazonienne. Cette dernière lui est dérobée le soir même, et il ne reste plus qu'à se rendre sur place pour examiner la roche d'origine.
Interviennent alors deux personnages mystérieux, Abeau et Cylinia, qui oeuvrent pour le pape Benoît XIV, et soupçonnent le baron de ne pas être celui qu'il prétend, c'est à dire un philosophe humaniste des lumières, mais un certain Weltman. Tous trois ont des pouvoirs particuliers qui m'échappent encore mais m'intriguent beaucoup. La narration est fluide, le scénario plein de mystères, les graphismes réussis et brillamment colorisés. On a ici des plans variés qui donnent du rythme aux planches, des arrières-plans soignés, c'est agréable à lire. Mention particulière à la couverture que j'ai trouvée juste superbe.
Une belle découverte qui m'a donné envie de lire la suite, bien évidemment, mais également de découvrir les séries connexes, le clan des chimères qui nous conte l'histoire d'Abeau et Cylinia enfants, et le chant des stryges, cette dernière se déroulant à notre époque. Encore une fois, merci Kobo et ses bandes-dessinées gratuites !
Lien : http://etemporel.blogspot.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
celosie77
  21 mars 2017
Je ne suis pas fan de ce style de BD, mais j'en reconnais tout de même les qualités : du mystère, de l'action, des rebondissements. L'histoire se déroule au XVIIIe siècle, siècle des lumières où pourtant l'obscurantisme est encore bien présent et j'ai bien aimé cette confrontation de ces deux mondes. Une pierre aux pouvoirs mystérieux a été trouvée au fin fond de la forêt amazonienne pour le comte d'Olbach, mais au moment où cette pierre lui est apportée, elle est immédiatement dérobée, de même qu'une sorte de médaillon ou de talisman. Va s'ensuivre une course poursuite entre d'Olbach et un couple au service d'un cardinal qui semble en savoir long sur le passé de D'olbach. Dans cet épisode de nombreuses questions restent sans réponse et l'aventure est loin d'être terminée mais une sorte de secte ou de congrégation très secrète semble être au coeur de l'histoire...
Commenter  J’apprécie          31
Torellion
  16 avril 2016
1751 en plein coeur de l'Amazonie, dans des mines d'or, un envoyé du Duc d'Horlach découvre une pierre aux propriétés étranges. Ce dernier décide de voir cela de ses propres yeux. Abeau et Cylinia de Roquebrune, espions à la solde du Vatican, partent à sa poursuite.
Nous retrouvons avec plaisir le duo Corbeyran et Suro qui à travers cette série nous emmène aux origines du Chant des Stryges.
L'intrigue est bien lancée, les personnages sont suffisamment developpés pour qu'on s'attende à de nombreux rebondissements. Nous retrouvons également l'atmosphère ésotérique des débuts.
Les décors de l'Amérique du Sud sont dépaysants et permettent à Suro de nous montrer l'étendue de son talent.
A suivre.
Commenter  J’apprécie          30
meygisan
  09 juin 2015
La première chose qui me plait dans cette bd est le parallèle établi d'emblée entre l'époque où se déroule cette histoire, l'époque des lumières qui mêle science, philosophie et religion, et la sorcellerie, le paganisme, les anciennes croyances.
L'amorce est donnée par la découverte d'une roche étrange et dangereuse, qui va devenir le point central de cette histoire. Nous retrouvons, pour celles et ceux qui connaissent déjà, les personnages d'Abeau et Cylinia de Roquebrune, ainsi que ce mystérieux Sandor Weltman. le récit va donc tourner autour de ces 3 personnages principaux et bien évidemment des Stryges. Il est intéressant et motivant de voir comment l'auteur va introduire le mythe des Stryges à son histoire. Ce premier volume est construit de manière à poser toutes les bases du cycle jusqu'à une révélation finale. Construction somme toute banal et répétitive quand on a lu quelques cycles autour des Stryges. Mis à part cette répétition structurelle, scénaristique ( je ne sais pas comment on dit!!), j'accroche à cette histoire sans doute parce qu'elle me parle, sans doute parce que j'ai un faible pour ces histoires qui mêlent habilement réalité historique et fantastique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
MahpeeMahpee   11 mars 2015
- Le malheur n'est pas une fatalité, Baron ! C'est une épreuve envoyée par Dieu et il convient au pêcheur de se montrer digne de cette divine attention et de tout mettre en œuvre pour la surmonter !
- J'entends votre point de vue, Cardinal d'Orcières ! Cependant, l'homme est un animal étrange qui préfère l'usage du préjugé à l'exercice de sa raison ! Et parce qu'il privilégie les constructions abstraites, il néglige les leçons de la nature. En cela, je dirais que l'homme est l'artisan de son propre malheur !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
raph731raph731   16 octobre 2015
- j'entends votre point de vue, cardinal d'Orcières ! Cependant, l'homme est un animal étrange qui préfère l'usage du préjugé à l'exercice de sa raison ! Et parce qu'il privilégie les constructions abstraites, il néglige les leçons de la nature... (pl. 7)
Commenter  J’apprécie          30
TorellionTorellion   16 avril 2016
La raison est mon épée, Lubeck, et le progrès mon seul combat. Et j'entends bien mettre l'un et l'autre au service du bien-être de tout un chacun !
Commenter  J’apprécie          50
meygisanmeygisan   09 juin 2015
La brutalité engendre la barbarie! Je préfère croire à la liberté et à la démocratie! Je crois à l'enseignement qui permet à l'homme d'accéder à la connaissance! Je crois à l'innovation, à la science, au commerce, aux échanges et à l'enrichissement mutuel qui en découle!
Commenter  J’apprécie          20
meygisanmeygisan   09 juin 2015
La violence, la contrainte, l'ignorance te la peur sont des armes à double tranchant qui conduiront la monarchie absolue de droit divin à sa perte! Si l'on cesse d'appliquer ces préceptes archaïques à l'échelle de l'individu, il se peut alors que disparaissent un jour les inégalités sociales, le despotisme religieux, les privilèges et l'esclavage.
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
Videos de Éric Corbeyran (25) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Éric Corbeyran
Grégory Charlet est devenu dessinateur de BD très jeune. Après "Le maître de jeu" aux côtés de Corbeyran chez Delcourt, il a réalisé "Kabbale" chez Dargaud en tant qu'auteur complet... avant de connaître une traversée du désert, due à des problèmes physiques (l'épaule qui lâche). Il est revenu par la porte de chez Bamboo avec "Le carrefour" et "Les s?urs Fox" (le tome 2 est à paraître à l'automne 2019). Mais aujourd'hui, c'est dans le registre de l'espionnage qu'il inaugure au côté de Régis Hautière l'adaptation BD de l'émission culte de France Inter "Rendez-vous avec X". Sous ses crayons, le premier dossier chaud rapporté par Mr X se déroule dans le cadre de la révolution culturelle "Chinoise"...
+ Lire la suite
autres livres classés : fantastiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La Métamorphose

En quelle année est paru pour la première fois "La Métamorphose" ?

1938
1912
1915

11 questions
139 lecteurs ont répondu
Thème : La Métamorphose de Franz Kafka de Éric CorbeyranCréer un quiz sur ce livre