AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Bazart


Bazart
  15 juillet 2017
1982. A la demande de son ami Sam, metteur en scène grec mourant, le narrateur prend le relais de son rêve : monter Antigone à Beyrouth, en plein coeur de la guerre, avec des acteurs de tous les camps. Obtenir une trêve de chacun, jouer une seule fois. Georges ne sait pas qu'il vient alors de vivre le début d'un long périple dont personne ne sortira indemne.

Monter Antigone d'Anouilh à Beyrouth en pleine guerre du Liban, en faisant jouer sur la ligne de démarcation un fils ou une fille de chaque camp : afin de tenir cette promesse pour le moins insensée, Georges part main tendue à la paix, avant que la guerre ne lui offre brutalement la sienne.

Un récit épuré qui montre parfaitement à quel point cette belle idée, de mettre le théâtre au service de la paix pour « Voler deux heures à la guerre en prélevant un coeur dans chaque camp » accouchera d'une tragédie bouleversante qui enterre les illusions de l'utopie sous les cendres de la guerre et de l'apocalypse.

Son adaptation en roman graphique par le scénariste Corbeyran et le dessinateur Horne est très réussie.

Car si la mise en images peut donner l'impression d'adoucir le propos violent et apre du roman de Chalendon, les choix graphiques ' noirs et blancs, traits de pinceaux) et narratifs de la BD mettent bien en avant le côté viscéral et toute en urgence de cette course contre la montre, convaincante aussi bien du point de vue du récit que graphiquement, avec ce roman graphique superbement mis en scène.
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
Commenter  J’apprécie          220



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (21)voir plus