AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de OLDB


OLDB
  15 février 2017
J'ai reçu ce livre dans le cadre de l'opération Masse Critique organisée par Babelio, que je remercie énormément, ainsi que les Editions Solar.
Je dois dire que je ne pense pas que je l'aurais acheté volontairement, mais puisque j'étais, et suis toujours dans ma période développement personnel, j'ai décidé de le cocher, puisque même si je ne l'aurais pas acheté, c'est là tout le but de Masse Critique, découvrir des oeuvres que l'on n'aurait peut-être pas osé acheter.

Il est question ici de complexes, surtout niveau corporel. le livre est composé de pleins de dessins, de mises en scène avec différents personnages comme notre voix intérieure pour prendre seulement elle en exemple. Ce livre est censé nous aider à nous sentir mieux dans notre peau en 3 petites semaines, 21 petits jours. Je ne suis pas sûre de faire partie du public visé, parce que je dois dire que mon avis est très très mitigé.

Premièrement, je ne me suis pas identifiée aux personnages décrits, j'ai eu l'impression à plusieurs moments qu'il fallait avoir des rondeurs pour être quelqu'un de complexé, et j'ai justement eu l'impression de devoir culpabiliser d'être mince... Je vais vous mettre quelques citations juste après, qui ne m'ont pas tellement plu, même si je ne pense pas que le but était de faire culpabiliser, je dois dire que je n'ai pas trop aimé.

"Le pire, c'est la facilité avec laquelle les filles minces utilisent cet adjectif "suis grosse" ou "Aujourd'hui, je me sens tellement grosse"."

Alors je suis tout à fait d'accord avec ce qu'il y est écrit, je me le dis très souvent d'ailleurs, même si j'ai bien conscience de ne pas être "grosse", bien au contraire. Mais je sais que c'est mon mental qui me joue des tours, et que peu importe la taille que je ferais, je me trouverais toujours des jours où je me trouve grosse, oui, oui. Alors non, je ne suis pas grosse du tout par rapport à ce que l'on appelle "gros", mais je peux me sentir mal dans ma peau, même si j'ai une silhouette fine. Et je dois donc dire que je trouve la façon de tourner cette phrase maladroite, car j'ai l'impression de devoir culpabiliser de me sentir mal selon les jours.

"... accepter de porter des fringues qui ne couvrent pas la cheville et ne pas espérer maigrir, un jour, comme par magie. La première étape pour surmonter un complexe, c'est de l'accepter : "Ok, je suis grosse, et alors ! ? Tu peux me traiter de grosse si tu veux, ça ne me touche pas. Même si je ne me permettrai jamais de te traiter de brindille."

Alors dans cette citation, j'ai l'impression qu'il faudrait renommer le livre "3 semaines pour décomplexer sur mon poids tout en essayant de culpabiliser les plus minces". Sans déconner, j'ai l'impression que pour lire ce bouquin, il faut avoir 20 kg en trop. Je ne m'y suis donc pas sentie à ma place, je ne me sentais pas du tout concernée par ces phrases là, et je me sentais, en fait, exclue.

Il y a aussi les conseils du type "manger 5 fruits et légumes par jour"... Qui n'a jamais entendu cette phrase ? Elle est vrai, je suis d'accord, mais est-ce vraiment utile de le mettre dans un bouquin alors que la phrase est sur absolument chaque panneau publicitaire que l'on voit ? Personnellement, si j'étais complexée par mon poids, ces conseils ne m'aideraient franchement pas à me décomplexer, puisque qui a, honnêtement, les moyens de manger 5 fruits et légumes par jour ? Peu d'entre nous, je pense.

"Il existe deux catégories de personnes dans le monde : les filles qui choisissent avant de se coucher ce qu'elles vont porter le lendemain et, nous, les autres, qui attendons le réveil pour nous poser deux grandes questions existentielles..."

Voilà que je me sens à nouveau exclue... Pourquoi faire des affirmations sur les lecteurs alors que chaque personne est différente ?

En fait, je ne vois pas bien à quoi est censé servir ce livre pour être tout à fait honnête. Il est facile et ludique à lire, ainsi que rapide. Mais si j'essaie d'y voir un but, je ne comprends réellement pas. J'ai vraiment eu l'impression de voir un autre monde, de me sentir totalement exclue, alors que croyez-moi, je pourrais faire tout un roman sur mes complexes. Mais rien ne m'a aidé dans ce livre. Je ne suis pas en surpoids, est-ce peut-être là la réponse ?

Dans cette chronique, j'ai l'impression de respirer la mauvaise foi, mais c'est réellement ce que j'ai ressenti durant ma lecture, et c'est vraiment dommage. le livre est beau, les dessins bien réalisés, mais alors je n'ai vraiment pas aimé les propos. Et d'ailleurs, par moment, je ne savais pas si certaines choses étaient à prendre au sérieux ou non, puisque d'une page à l'autre, on passe de l'ironie à du sérieux, je m'y suis un peu perdue.

Enfin bref, je déteste vraiment dire du mal d'un livre, surtout que, comme je l'ai dis, j'ai vraiment beaucoup aimé le concept. Ce n'était malheureusement pas un livre pour moi, mais peut-être aidera-t-il d'autres personnes.
Lien : http://dreamingreadingliving..
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (1)voir plus