AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782234025929
162 pages
Éditeur : Stock (31/08/1993)

Note moyenne : 5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
"[...] Aux murs de la chambre des enfants sont fixées des images en couleurs du 'monde merveilleux de Walt Disney': la préférée de la narratrice est Blanche-Neige. Pendant que sa mère se rend au marché ou à des rendez-vous mystérieux au bout du pont de chemin de fer, elle subit les assauts de son père qui, d'attouchements en caresses plus traumatisantes, finit par la violer sur le 'lit normal', celui des parents, dans la chambre conjugale."

"La petite... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
jdduverg
  13 mai 2019
Jeanne Cordelier est surtout connue pour son livre "la Dérobade" (1976) et le film qu'il a inspiré (1979). Elle y raconte ses années de prostitution.
"la mort de Blanche Neige" c'est le récit par une petite fille de son (non)existence, avec ses frères et soeurs dans une famille miséreuse et dysfonctionnelle. Roman certainement très fortement biographique, l'histoire de l'une de ses soeurs ?
Un des livres qui m'ont le plus émue et perturbée.
Dommage que cette auteure ne soit pas plus lue et connue.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
jdduvergjdduverg   13 mai 2019
« Sainte Vierge, je t’en prie, fais que le train déraille. » Le train, ça berce, mes camarades finissent par s’endormir, les convoyeuses résistent, puis s’abandonnent à leur tour. Penchée à la fenêtre du couloir, je regarde la nuit. J’ai dû dormir aussi puisque j’ai rêvé. Le couloir de chez mes parents était devenu un couloir de train. Sur la porte du placard à outils, il y avait écrit : « Tout espoir est perdu. » Les adultes le savaient. Ils chuchotaient qu’il fallait cacher la vérité aux enfants. Alors je faisais semblant d’être gaie. J’étais responsable d’un groupe de petites filles et de petits garçons, qui se serraient autour de moi. On m’ordonnait de les faire se pencher à la fenêtre du train qui roulait à toute allure. Je les tenais par les pieds. Leurs corps étaient complètement dans le vide, mais ils n’avaient pas peur. Ils chantaient. Les adultes et moi nous les faisions chanter, pour qu’ils ne se doutent pas que tout espoir était perdu. Ils chantaient à tue-tête, riaient ! Et leurs têtes éclataient contre les poteaux télégraphiques plantés le long de la voie. Les adultes disaient que le but était atteint, puisqu’ils étaient morts l’espoir au cœur. « Il est interdit de se pencher à la fenêtre. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Jeanne Cordelier (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jeanne Cordelier
Les auteurs d'Utopos mettent en images la sélection 2012 du Prix Weper-Fondation La poste. Douze livres, douze vidéos. Une lecture, une interprétation de chaque livre sélectionné. Avec les voix des élèves de l'école Auvray-Nauroy. Octobre 2012. Escalier F, Jeanne Cordelier, Phébus
autres livres classés : incesteVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1136 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre