AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782070743124
1008 pages
Gallimard (23/04/1999)
4.19/5   8 notes
Résumé :
4° de couverture :
(Edition source : Gallimard, 05/1999)


Depuis plus de vingt ans, Daniel Cordier a entrepris la rédaction d'une somme sur Jean Moulin dont les trois premiers tomes (parus chez J.-Cl. Lattès en 1989 et 1993) ont fait date dans l'historiographie de la Résistance.

Jean Moulin, la République des catacombes, n'est pas le quatrième tome de cette biographie. Il s'agit d'un travail entrepris à l'occasion du cent... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Arimbo
  30 décembre 2020
Suite à la disparition récente de Daniel Cordier, ce grand monsieur qui eut plusieurs vies, résistant héroïque, peintre et galeriste, grand collectionneur d'art, historien de la deuxième guerre mondiale, et enfin, défenseur de la cause homosexuelle, j'ai voulu en savoir un peu plus sur Jean Moulin dont Cordier fut pendant près de deux ans (1942-1943) le collaborateur le plus proche.
Ce livre remarquable décrit de façon exhaustive l'action de Jean Moulin, avant et pendant la seconde guerre mondiale, et montre son rôle éminent, malheureusement interrompu par sa mort tragique, dans l'organisation de la Résistance Française.
Jean Moulin, figure mythique d'une période capitale de notre histoire récente, du plus grand drame vécu par notre pays il y a 80 ans.
Cette période reste pour moi une énigme. Né juste après la guerre, j'ai d'abord été nourri par mes parents et par les années "De Gaulle", et ceci comme beaucoup de français de cette époque, par le mythe de la France résistante; et puis sont venues ces années de dénigrement, où livres et films ont voulu nous faire croire le contraire, une France de 40 millions de Pétainistes, une France de la collaboration. La vérité est sans doute entre les deux, mais il me paraît important d'essayer de la saisir, de comprendre comment notre nation est capable de se comporter face à la répression de ses valeurs profondes. Et cela fait sens à l'heure actuelle, je trouve, face aux attaques diverses dont nous sommes l'objet.
Disons-le tout de suite, l'ouvrage est imposant, près de 1000 pages.
Il présente la vie et l'action de Jean Moulin pour fédérer les mouvements de la Résistance française sous l'égide du Général de Gaulle, jusqu'à son arrestation à Caluire le 21 juin 1943, et sa mort sous la torture.
Puis, le devenir difficile et divisé de la Résistance française après sa mort, et jusqu'à la Libération et au delà.
Il revient aussi longuement sur l'arrestation de Jean Moulin, et sur les deux procès de René Hardy, celui qui fut présumé avoir trahi, mais qui ne fut finalement pas accusé. Et il nous donne, dans un chapitre émouvant "En mon âme et conscience", son avis argumenté sur la culpabilité de Hardy.
Enfin, il répond d'une façon incroyablement détaillée aux accusations d'autres responsables de mouvements de résistance, principalement de Henri Fresnay, qui avait accusé Moulin d'être un agent crypto-communiste, ainsi qu'aux ouvrages à sensation reprenant cette thèse, notamment celui de Thierry Wolton.
Ce livre est un ouvrage d'historien, et tout le contraire d'une biographie romancée, ou d'une apologétique. Vous n'y trouverez pas non plus d'épanchements personnels de l'auteur, qui fut pourtant si proche de Jean Moulin.
Daniel Cordier décrit de façon méthodique, en citant d'innombrables sources, l'action de Jean Moulin, celle des autres protagonistes de la Résistance et de la France Libre (au premier rang le Général de Gaulle), puis celle de ses successeurs, qui n'eurent pas la "carrure" de Moulin.
Malgré le luxe de détails qui rend parfois la lecture ardue, l'ensemble est d'une grande clarté et d'une grande rigueur.
Cet ouvrage m'a mieux fait comprendre l'incroyable talent d'organisateur de Jean Moulin, qui était un Préfet de la République. Et surtout l'esprit qui l'animait, partagé avec De Gaulle, bien sûr. On l'oublie trop, leur but, c'était tout autant que de résister à l'ennemi, c'était de garder, malgré l'adversité, la République Française intacte et en mouvement, pour qu'elle soit immédiatement prête à fonctionner, sur des bases renouvelées, à la Libération du pays.
Cette démarche a permis à l'Etat français de redémarrer tout de suite, avec notamment toutes ces grandes réformes emblématiques de l'après-guerre, vote des femmes, création de la Sécurité Sociale, nationalisations etc...
Et puis, on est saisi par le courage et l'abnégation de ce grand serviteur de l'Etat qui ira jusqu'au sacrifice de sa vie,...sans avoir parlé sous la torture.
Un admirable ouvrage de référence sur Jean Moulin et la Résistance.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
mimiLAURENT
  22 novembre 2021
volume 2: le 21 juin 1943, après l'arrestation de Jean Moulin, débute le récit très détaillé des luttes de pouvoir afin de s'arroger la place laissée vacante. Présence des différents mouvements de résistance; lutte de pouvoir entre De Gaulle, Giraud, les communistes. Procès de Hardy, lié à l'affaire de Caluire, l'arrestation de Moulin...
Commenter  J’apprécie          20
BertrandPASQUET
  07 novembre 2020
Formidable introspection de la Résistance. Où l'on comprend en détails le rôle joué par Jean Moulin.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
SarindarSarindar   23 décembre 2020
La thèse du suicide de Moulin a été avancée par Barbie, sans doute pour se dédouaner d'abord à l'égard de ses supérieurs, ensuite face à l'histoire. Elle inspire donc une solide répulsion. Mais un historien ne peut l'exclure. Beaucoup de résistants choisirent le suicide : Bingen, Brossolette, Médéric et tant d'autres inconnus, craignant une défaillance de leur corps, préférèrent se supprimer, par fidélité à la cause et au sens du devoir. (...) Cette attitude était conforme au caractère de Moulin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          530

Videos de Daniel Cordier (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Daniel Cordier
La Victoire en pleurant : alias Caracalla 1943-1946 Daniel Cordier Bénédicte Vergez-Chaignon Paulin Ismard, Yann Potin Éditions Gallimard Collection Témoins
D. Cordier retrace deux années et demie de son parcours, de la mort de J. Moulin en 1943 jusqu'à sa démission en 1946. Les conflits au sein de la direction de la Résistance, les positions des intellectuels dans le Paris occupé et le procès de C. Maurras font partie des sujets abordés. ©Electre 2021
https://www.laprocure.com/victoire-pleurant-alias-caracalla-1943-1946-daniel-cordier/9782072688775.html
autres livres classés : jean moulinVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2641 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre