AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782070781201
384 pages
Éditeur : Gallimard (27/08/2015)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 6 notes)
Résumé :

Cette journée fut la seule dont la maîtrise aura échappé au Grand Roi, lui qui se voulait l'ordonnateur tout-puissant de son royaume. Interroger la portée de la mort de Louis XIV conduit à reconsidérer ce très long règne à l'aune du projet politique que ce prince avait lui-même conçu.

Ce livre donne à comprendre ce qui s'éteint avec le Roi-Soleil et ce qui va perdurer de son oeuvre. Qu'est-ce qui fait la singulière grandeur du siècle de Louis... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Henri-l-oiseleur
  01 avril 2018
La lecture du livre de Joël Cornette, dans la collection "Les journées qui ont fait la France", suffira au lecteur curieux pour s'initier au long règne de Louis XIV, décisif pour l'édification de l'Etat, qui est inséparable pour nous de l'idée de Nation. L'auteur prend appui sur le récit des derniers temps du Grand Roi et des quelques jours qui suivirent, pour dresser le tableau d'une France épuisée, et finalement soulagée à la mort de celui qui l'incarna pendant plus de cinquante ans, de gré ou de force. Il n'hésite pas, dans son essai, à revenir aux premières années du règne, à la Fronde, à la prise de pouvoir personnel, pour expliquer les évolutions politiques et sociales qui conduisent à cet état des choses de 1715. C'est donc un panorama synthétique du règne entier que fait l'auteur, sans oublier les jours de septembre 1715 qui suivirent, où le Parlement, en échange d'un rétablissement de son pouvoir, casse le testament du Grand Roi, instaure le pouvoir absolu du régent et tourne définitivement la page du règne à peine terminé. Le lecteur gardera une image finalement attachante de la personne de cet homme, Louis, identifié à tout prix, courageusement, héroïquement, à sa fonction royale, jusqu'à la mort. La grande ombre du duc de Saint-Simon et de ses magnifiques chroniques est toujours là, à l'arrière-plan, et la tâche de l'historien est de se servir des Mémoires, mais sans perdre la distance critique du savant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Audrey56
  27 octobre 2015
Le 1er septembre dernier, à l'occasion de la journée commémorative des 300 ans de la mort de Louis XIV, nous vous parlions du règne du Roi-Soleil à travers le livre le Siècle de Louis XIV, publié aux éditions Perrin, sous la direction de Jean-Christian Petitfils.
Aujourd'hui, alors que s'ouvre, jusqu'au 21 février 2016, au Château de Versailles, une exposition intitulée le Roi est mort, c'est le livre de Joël Cornette, La mort de Louis XIV, publié chez Gallimard dans la collection « Les journées qui ont fait la France », qui retient notre attention.
Si de nombreux historiens et biographes se sont penchés sur le règne et la vie de Louis le Grand, peu se sont réellement concentrés sur les derniers jours du Roi-Soleil et sur tout le cérémonial qui les a accompagnés. La commémoration du tricentenaire de la mort de Louis XIV et les publications et expositions s'y référant comblent ce manque.
Joël Cornette, historien réputé, spécialiste de l'histoire moderne et particulièrement du XVIIe siècle, nous conte avec précision les derniers jours de Louis XIV ainsi que les premiers jours de l'après. Il revient aussi sur une biographie plus classique, mais qui a le mérite d'expliciter comment ce monarque est passé de l'adulation à la haine dans le coeur de ses sujets, ainsi que d'analyser « ce qui s'éteint avec sa mort, ce qui va perdurer et ce qui est en train de naître. »
la suite sur : www.actualitte.com
Lien : http://bit.ly/1NxLxDq
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Henri-l-oiseleurHenri-l-oiseleur   01 avril 2018
L'expérience de la Fronde fit de La Rochefoucauld un juge pessimiste et sévère de la nature humaine. Il semble qu'il en ait été de même pour le jeune roi qui, depuis son enfance, avait appris à se méfier de ce qu'il appelle la malignité de la cour : "On vous dira dans quelle défiance j'ai vécu avec les courtisans, et combien de fois éprouvant leur génie, je les ai engagés à me louer des choses que je croyais avoir mal faites, pour le leur reprocher aussitôt après, et les accoutumer à ne me point flatter." Moins qu'un autre, le roi ne doit passer pour la dupe des assauts de courtisanerie dont il est sans cesse l'objet : "Tandis que nous sommes dans la puissance, nous ne manquons jamais de gens qui s'étudient à suivre nos pensées et à paraître en tout de notre avis." Il devait, pour éviter toute révolte, s'attacher les princes, car s'ils sont liés à la personne du roi, "les mécontents ne pouvant se rallier en aucun lieu, sont contraints de digérer leur chagrin dans des maisons particulières." Versailles, maison publique, maison royale, trouve ici pleinement sa légitimité, comme la nécessité d'une centralité de la figure royale dans le dispositif visible de la souveraineté, car il s'estime seul capable d'arrêter, par sa présence, le jeu des factions et des oppositions.

p. 111-112
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Henri-l-oiseleurHenri-l-oiseleur   01 avril 2018
Par son ampleur, par la diversité des thèmes qu'elle véhicule, la grande vague critique qui se libère à la mort du roi invite à une relecture du règne de Louis XIV. Au témoignage de cette littérature, alors que le roi est à peine enterré, quel contraste en effet entre le désenchantement, l'épuisement, le soulagement aussi de toute une société à l'issue de ce règne sans fin, et l'élan magnifique qui avait marqué ses débuts ...

p. 70
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
Videos de Joël Cornette (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Joël Cornette
« L'Histoire n'est pas écrite à l'avance, ce sont les hommes qui la font. Cet atlas, unique en son genre, montre comment les nombreux peuples qui se sont succédé, ancrés, mélangés sur le territoire devenu France ont construit une nation. Nous avons la conviction qu'il s'agit d'une richesse et qu'en comprenant d'où vient leur pays, enfants et adolescents peuvent devenir les acteurs conscients de la France de demain. »

Outil indispensable pour les enseignants, cet atlas intergénérationnel enchantera tous les passionnés d'Histoire !
ATLAS D'HISTOIRE, D'OÙ VIENT LA FRANCE ? Autrices : Jessie Magana et Laure Flavigny. Cartographe : Aurélie Boissière. Illustrations : Julien Billaudeau. Relecture scientifique : Joël Cornette, historien.

Publié par Actes Sud junior
/ dès 9 ans / parution octobre 2020
+ Lire la suite
autres livres classés : histoireVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2054 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre