AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Hélène Narbonne (Traducteur)
ISBN : 2253171344
Éditeur : Le Livre de Poche (03/05/2000)

Note moyenne : 3.51/5 (sur 414 notes)
Résumé :
Un tueur machiavélique, qui se sert du feu pour couvrir la trace de ses crimes : aux yeux de Kay Scarpetta, cela pourrait n’être qu’une enquête de plus. Mais elle acquiert la conviction que son ennemie mortelle, Carrie Grethen, évadée de sa prison new-yorkaise, est mêlée à ces meurtres.
Lorsque Carrie prend pour cible sa nièce, Lucy, l’enquête revêt une dimension personnelle, et la tragédie la rattrape…
Avec ce dixième roman, vendu à plus d’un million... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
JulyF
  09 mai 2014
"Point of origin" en VO : une fois de plus, le titre français perd le noeud de l'intrigue... Car le principal problème n'est pas ce qui brûle, mais d'où est parti le feu qui a dévoré les maisons et les cadavres examinés par Kay Scarpetta. L'évasion de Carrie Grethren, tueuse en série assoiffée de vengeance contre notre héroïne, ajoute une atmosphère pesante à cette enquête ardue. Kay, son amant et sa nièce sont directement menacés, alors qu'ils poursuivent un criminel aux motifs bien étranges.
C'est un bon polar, même si on ne connaît pas particulièrement les personnages principaux, où une question revient, lancinante : pourquoi et à quel point peut-on se sacrifier pour rendre justice aux autres ?
Commenter  J’apprécie          110
idevrieze
  17 octobre 2016
Comme toujours, on s'attaque aux femmes.
Certes, on s'attaque un peu à notre légiste préférée mais où cela ne passe pas, en fait, c'est qu'on s'attaque encore et toujours à Lucie. Comme toujours, Patricia Cornwell nous pointe une injustice féminine en la pointant dans une de ses oeuvres. Ici, l'homosexualité dans la Police, d'une part, mais aussi la qualification d'une femme dans ce corps de métier. On se rend compte ici qu'au quotidien, être femme dans les années 90 c'est pire que maintenant.
Quoique certains jugements continuent à avoir prise, ce qui fait que ce roman est encore actuel et ce qui fait que cela fait froid dans le dos, comme d'habitude. Je ne veux évidemment pas vous spoiler l'histoire, ce qui rend les chroniques particulièrement difficiles au tome 9 comme vous pouvez l'imaginer aisément. Sachez que j'ai encore une fois pleuré toutes les larmes de mon petit corps et que j'ai appelé ma maman pour lui annoncé la nouvelle, et même que si elle a déjà lu et relu ce livre comme moi, on n'a pas pu s'empêcher d'en parler pendant une petite demi heure.

Une enquête toujours aussi bien menée, avec un goût amer dans la bouche.
Malheureusement, c'est ce qu'il ressort généralement des Kay Scarpetta, c'est que notre légiste trouve toujours le coupable, mais à chaque fois, elle en paie le prix. Ce qui nous prouve que c'est une femme incroyablement forte. Mais quelque part, je suis bien contente de ne pas être de ses proches dans la vraie vie !
Enfin bref, comme toujours, les afficionados comme moi y trouveront leur compte, avec comme toujours une belle évolution des personnages que l'on voit grandir comme il faut, en bien ou en mal, avec leurs qualités et leurs défauts. A suivre au prochain épisode
Lien : http://labibliodekoko.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
MSophieBC
  14 août 2019
Rien de tel qu'un petit (ou grand) Patricia Cornwell pour accompagner une terne journée de décembre. le Dr Kay Scarpetta, sa nièce Lucy, l'agent très spécial Benton et l'inspecteur Pete Marino nous embarquent dans une histoire de corps brûlés et d'incendies volontaires qui va leur coûter plus cher que tout ce qu'ils ont eu à affronter jusque là. Comme d'habitude, c'est bien ficelé et on a du bonheur à retrouver les personnages qui nous ont tant marqués.
Lien : https://branchesculture.com/..
Commenter  J’apprécie          70
NMTB
  20 décembre 2014
Kay Scarpetta, personnage récurrent de Patricia Cornwell, enquête sur l'incendie douteux de la propriété et de l'écurie d'un non moins douteux personnage. Scarpetta est une femme forte, médecin-légiste, très professionnelle mais sujette a des angoisses bien compréhensibles quand on passe sa vie à charcuter des morts. Elle est accompagnée de Marino, flic de son état, très mal dégrossi, qui fume, boit, mange gras et salé, mais est quand même sympathique. Il n'y a pas trop de suspens, le roman ne devient vraiment palpitant que dans le dernier tiers du livre, l'enquête est bien menée, les gentils sont gentils, la méchante est très méchante, le crime est partout, la police fait bien son travail mais les avocats sont fourbes et de toute façon ils sont moches parce qu'ils font rien qu'aider des monstres. Bon, tout ça est très bien, mais alors, qu'est-ce qui distingue les livres de Cornwell ? À part une attention particulière sur les spécificités physiques et vestimentaires des personnages ainsi qu'une obsession diététique et alcoolique, elle nous gratifie d'une précision documentaire, très pointue (véritablement encyclopédique) sur certains détails, comme par exemple les armes à feu. Dans ce livre, on en apprendra également beaucoup sur ce qu'est un incendie et comment se propage un feu, en plus des autopsies bien sûr. Avec Cornwell, on évolue dans une ambiance contemporaine, américaine, qui évoque des sujets intéressants tout en évitant soigneusement de les aborder.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
jephilclar
  19 février 2017
Un polar bien écrit pour un moment sympa en vacances lol ;-) Notre bien aimée légiste Ray Scarpetta poursuit une dangeureuse criminelle à l'origine d'une série de meutres atroces mis en scène avec habileté ! Ecriture fluide et prenante, ce polar best seller utilise toutes les ficelles pour maintenir le lecteur en haleine ! J'avoue l'avoir lu d'une traite et avec plaisir, ce qui n'est pas le cas de toute la série de Corwell ! A déguster sans modération donc,sans prise de tête mais en prenant conscience que certianes scènes seront interdites aux moins de 12 ans lol ;-) JF
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
GrouchoGroucho   05 avril 2015
.../...
- Bon sang, combien de fois, faudra-t-il que je dise au docteur Carmichael que "arrêt cardiaque" n'est pas une cause de décès. Seigneur, mais tout le monde meurt d'un arrêt cardiaque. Quand on meurt, le cœur s'arrête de, non ? Et quand ce n'est pas ça, c'est "arrêt respiratoire," j'ai beau le lui répéter et corriger constamment, ajoutai-je en soupirant d'agacement. et ça fait combien de temps qu'il est expert médical du comté d'Halifax ? repris-je en continuant ma diatribe. Vingt-cinq ans au moins ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
GrouchoGroucho   15 avril 2015
Gerde était un jeune pathologiste aux cheveux noirs et aux yeux d'un bleu étincelant. Il avait travaillé dans mon bureau trois ans auparavant et, comme il était encore novice dans la profession, on faisait rarement appel à lui au tribunal. Mais il était humble et méticuleux, et ces qualités étaient à mes yeux plus précieuses que l'expérience, particulièrement dans la situation présente. A moins que Gerde n'eût considérablement changé, il était très peu probable qu'il ait touché au corps en apprenant que je venais.
- Dites-moi où nous en sommes, demandai-je, alors que nous descendions un large couloir gris et immaculé.
- Je l'ai mesuré et pesé, et je m'apprêtais à faire les examens internes quand le coroner a appelé. Dès qu'il m'a dit que l'ATF était partie prenante et que vous arriviez, j'ai tour arrêté.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
emilie17emilie17   27 octobre 2014
« Des visages ravagés vivants dans un autre univers, vides ou remplis du mépris amer de celui qui est enfermé et regarde des gens comme nous, qui n’étions esclaves ni de la drogue, ni de la folie. »
Commenter  J’apprécie          90
StefEleaneStefEleane   20 mai 2013
Tu sais très bien pourquoi, dit-il. Pour te manipuler, te faire tourner en bourrique. Ce que les gens dans son genre font le mieux. Elle veut que tu lui procures ces photos. Pour qu’elle puisse voir Gault réduit en charpie, fantasmer et s’éclater devant ce spectacle. Elle mijote quelque chose et le pire que tu puisses faire, c’est réagir, de quelque façon que ce soit
Commenter  J’apprécie          40
joedijoedi   15 janvier 2011
Je me sentais bizarre. J’avais le sentiment curieux d’être soumise à la fatalité et j’éprouvais, malgré tout, une sorte de légèreté qui me poussa à jardiner jusqu’à la tombée de la nuit, à arracher les mauvaises herbes, à couper des roses et à en faire un bouquet pour la cuisine. Celles que je choisis étaient roses et jaunes, encore en boutons serrés comme des drapeaux plies avant le salut aux couleurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Patricia Cornwell (39) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Patricia Cornwell
Meet the Writers - Patricia Cornwell
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1681 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..