AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Kay Scarpetta, agent du FBI tome 18 sur 25

Andrea H. Japp (Traducteur)
EAN : 9782848930879
448 pages
Les Deux Terres (16/03/2011)
3.18/5   167 notes
Résumé :
À Dover, sur l'unique base aérienne militaire américaine qui reçoit les corps des soldats tués au combat, Kay Scarpetta se forme aux techniques révolutionnaires de l'autopsie virtuelle. Elle est très vite mise à l'épreuve : un jeune homme a été trouvé mort près de chez elle, à Cambridge. Crise cardiaque, selon les premières constatations.
Mais comment expliquer qu'il ait saigné après son arrivée à la morgue, sinon parce qu'il était encore vivant ? Une radiogr... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
3,18

sur 167 notes
5
2 avis
4
2 avis
3
1 avis
2
5 avis
1
8 avis

nefertari83136
  15 avril 2011
441 pages de délire paranoîaque ................ Mais où est passée SCARPETTA Pour débuter ............. au moins 200 pages de dialogues confus, pour tenter de comprendre j'ai dû tout reprendre, revenir en arrière, me prendre la tête ....
Bref je me demande si ses deux derniers livres sont écrits par Patricia Cornwell ? Je n'adhère absolument pas à ses délires grandiloquents .
Et depuis quand SCARPETTA fait-elle partie de l'armée (colonel évidemment), aussi loin que je remonte dans mes souvenirs, je ne me souviens pas avoir lu quoi que ce soit sur ce sujet dans ses précédents livres que j'ai tous ? Ou alors ma mémoire me fait défaut, ce qui n'est pas impossible !
Sinon, si elle était narrée différemment et compréhensiblement l'intrigue pourrait être intéressante.
Commenter  J’apprécie          170
morin
  26 août 2011
Je serai peut-être un peu moins sévère que les trois premières critiques ; mais c'est vrai "le Havre des Morts" est loin d'être le meilleur Patricia Cornwell ; ses histoires deviennent de plus en plus compliquées ; les principaux caractères de ses personnages (Scarpetta, Benton, Marino, Lucy) se modifient sans que l'on en comprennent bien les raisons; les passages concernant les nanotechnologies sont trop techniques pour la lectrice que je suis; Scarpetta semble par moment être dépassée par les événements. je n'ai pas très bien compris ce que l'histoire en Afrique du Sud venait faire, si ce n'est qu'elle avait été manipulée peut-être par le général Briggs, nouveau personnage , rencontré en fin d'études pour sa spécialisation,et avec lequel elle vient de retravailler pendant plusieurs mois.
Pour les lecteurs qui n'ont encore jamais lu Patricia Cornwell, un conseil commencez par les tous premiers romans, vous ne serez pas déçus.(Postmortem, une peine d'exception, il ne restera que poussière, Mémoires mortes)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
lisona
  31 janvier 2014
Au bout de 100 pages, on se dit : l'intrigue va démarrer.
Au bout de 200 pages, on s'ennuie.
Au bout de 300 pages, toujours pas de rebondissement, de la description toujours de la description
Au bout de 400 pages, on abandonne. On n' a même plus envie de savoir qui a tué qui...
Au bout de 500 pages, on range définitivement ce livre
Commenter  J’apprécie          105
hopla33
  26 juin 2011
En lisant la critique de Nefertari83136, je me disais que ce lecteur avait la main lourde avec Patricia Cornwell. Et bien après avoir moi même (péniblement :)) parcouru cet ouvrage j'en arrive aux mêmes conclusions : cet ouvrage n'est pas à la hauteur des romans précédents de l'auteure (surtout les premiers) et je me suis ennuyé ferme dans cette lecture.
Commenter  J’apprécie          90
reve2003
  01 mars 2018
Je suis à contre courant de l'avis des autres lecteurs de ce livre. J'ai trouvé que ce roman avait une très bonne intrigue. Depuis quelques temps, Scarpetta a été appelée sur la base militaire de Dover pour autopsier les corps des soldats morts aux combats. En pleine tempête de neige, elle doit réintégrer la morgue dont elle est restée la directrice pour l'autopsie d'un homme dont le corps a saigné après la mort. Là, elle va de surprise en surprise. Mais que s'est-il passé à la morgue depuis son absence ? J'ai bien aimé le retour de Benton dans l'enquête, et ses échanges avec Kay, mais regretté la quasi-absence de Marino. J'ai trouvé que le soupçon concernant l'utilisation des armes de hautes technologies était bien trouvé, il nous fait partir sur une fausse piste. Quant à Fielding, je ne le sentais pas depuis le départ. Marino s'est toujours méfié de lui, contrairement à Scarpetta qui lui trouvait toujours des circonstances atténuantes. Mais je n'en dévoilerai pas plus, pour ne pas compromettre la lecture de ceux qui s'apprêtent à ouvrir cet ouvrage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
morinmorin   26 août 2011
A chaque pas qui nous rapproche de la mort de l'homme et de la disparition du chien dans le froid polaire, que je refuse désespérément , un sentiment d’urgence s'empare de moi. J e marche avec eux comme si je les menais la-bas, parce que je sais ce qui va se passer et qu'ils l'ignorent. Je voudrais les arrêter, les contraindre à rebrousser chemin.
Commenter  J’apprécie          20
GrouchoGroucho   30 mai 2016
.../...
Les pertes massives ne se cantonnent pas au théâtre des combats, encore que je ne sache plus très bien où se situent aujourd'hui les champs de bataille. Peut-être tout est-il devenu un champ de bataille, expliquerai-je à la télévision : nos maisons, nos églises, les avions de ligne, nos lieux de travail, de courses, de vacances...
Commenter  J’apprécie          10
reve2003reve2003   27 février 2018
J'ai l'impression d'enquêter sur ma propre mort, comme si ma vie antérieure s'était évaporée pendant mon absence et que je tente de reconstituer ce qui m'a tuée.
Commenter  J’apprécie          30
reve2003reve2003   21 février 2018
Lorsque je suis sa tante Kay, j'en arrive presque à demeurer indifférente à ce qu'est Lucy Farinelli, c'est à dire un génie légèrement sociopathe.
Commenter  J’apprécie          30
GrouchoGroucho   31 mai 2016
Quoi qu'on puisse me dire des circonstances de la mort, le cadavre, lui ne ment pas.
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Patricia Cornwell (35) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Patricia Cornwell
Vous l'attendiez, voici enfin le premier épisode du tout nouveau podcast des éditions du Masque : Conversation dans le noir. Chaque jeudi, nous vous proposerons une conversation téléphonique entre éditrice et auteure à écouter sur l'ensemble de nos réseaux sociaux. Dans ce premier épisode c'est Louise Mey qui ouvre le bal avec une conversation passionnante autour des femmes, de l'écriture et du militantisme en temps de confinement. Nous vous souhaitons une bonne écoute !
Extrait lu : https://fal.cn/extraitladeuxiemefemme
Oeuvres citées : Comtesse de Ségur Les quatre filles du docteur March - Louisa May Alcott Fred Vargas Série Kay Scarpetta - Patricia Cornwell Ecriture : Mémoires d'un métier - Stephen King
CRÉDITS : Conversation dans le noir est un podcast des éditions du Masque. Réalisation : Paul Sanfourche. Générique : Longing - Joachim Karud.
+ Lire la suite
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus





Quiz Voir plus

Quel est le bon titre des livres de Patricia Cornwell ?

Et il ne restera que ... ?

Saleté
Cendre
Particule
Poussière

10 questions
6 lecteurs ont répondu
Thème : Patricia CornwellCréer un quiz sur ce livre