AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253086568
Éditeur : Le Livre de Poche (01/03/2017)

Note moyenne : 2.78/5 (sur 58 notes)
Résumé :
Le Dr Kay Scarpetta enquête sur un décès suspect à Cambridge, Massachusetts, quand un message mystérieux apparaît sur son téléphone. Une vidéo s’affiche, impossible à interrompre, montrant sa nièce Lucy vingt ans plus tôt à l’académie du FBI. Ce qu’elle y découvre, Scarpetta n’ose le partager ni avec son mari Benton Wesley, agent du FBI, ni avec le détective Pete Marino, ni même avec Lucy. Elle craint que cette vidéo ne signale la réapparition de sa plus vieille enn... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (26) Voir plus Ajouter une critique
mutex69
  29 août 2016
Je n'ai pas particulièrement aimé ce livre. Dans mon souvenir, les enquêtes de Kay Scarpetta m'avaient toujours captivé. Cette fois malheureusement, j'ai trouvé ma lecture longue et pénible. J'ai trouvé le rythme très lent et l'intrigue me semble pauvre sinon déficiente. En dernière analyse, j'ai eu l'impression de m'ennuyer durant tout le déroulement de l'histoire. Peut-être est-ce parce qu'il y a certaines enquêtes précédentes que je n'ai pas encore lues et qui auraient pu soutenir « Inhumaine ». Mais je ne le crois pas.
Malheureusement, ce livre est une déception pour moi. Par contre, j'ai foi dans le prochain volume de Patricia Cornwell qui, j'en suis sûre, me séduira davantage.
Commenter  J’apprécie          181
thisou08
  15 mai 2018
Ce livre est un pavé indigeste.
Je ne me souviens pas avoir déjà lu cet auteur, mais une chose est sûre, je ne la lirai plus.
- Je précise...
- Je m'époumone...
- Il grommelle...
- Il reprend...
- Marino affirme...
- Je reprends...
- Il débite...
- Je lui rappelle
- Marino lâche...
- etc...
Je pourrais continuer encore longtemps car tout le livre est ainsi rédigé !
Commenter  J’apprécie          184
lilyrose87
  20 juillet 2016
Je ne suis pas une fan inconditionnelle de la série Scarpetta. Il m'arrive d'en lire de temps à autre, surtout dans le désordre. Donc, forcément, je ne comprends pas toujours tout et je me fais souvent spoiler. Ouais, c'est un bon résumé de ma vie, en fait, où je dois sans cesse éviter les réseaux sociaux pour ne pas me faire spoiler sur une série que je ne suis pas mais que je compte suivre. Un jour.
Donc, pour en revenir à Patricia Cornwell et son héroÏne, j'apprécie de temps en temps de me plonger dans ses aventures mouvementées. Mais je trouve que ces romans sont inégaux. Vraiment inégaux.
Exemple, j'avais beaucoup aimé Monnaie de Sang mais alors Inhumaine...Pas du tout.
En fait, ce n'est pas l'histoire que je n'ai pas aimé, mais la manière de la raconter. Ca tire, ça tire, ça tire. On balance des éléments par-ci, des éléments par-là pour nous appater et au final...Rien, nada. Ce livre est une magnifique illustration du très célèbre "tout ça pour ça".
Bon, après si vous êtes fans de la série, je pense que vous allez aimer. Mais à un moment donné, il faut arrêter de tirer sur la corde. Les personnages finissent par devenir une caricature d'eux-mêmes, en particulier Lucy....Je lui donnerais bien des baffes à celle-là. Elle m'exaspère vraiment. On lui passe tout, on fait tout pour la protéger, alors que ce n'est rien d'autre qu'une enfant pourrie gâtée, qui se croit au-dessus de tout. Les lois ne s'appliquent pas à elle. Et rien d'étonnant, quand on pense qu'un profileur, un médecin légiste, un flic et même une avocate la surprotège.
Irréaliste.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
SGGC
  11 mai 2016
J'ai repris la lecture d'une enquête de Kay Scarpetta après un long arrêt...en effet, après le Dossier Benton, la lecture d'une aventure de la "doc" me laissait de marbre, je ne retrouvais plus le charme, la tension, de l'écriture de Patricia Cornwell, je trouvais même que son écriture était "creuse", qu'en fait 500 pages et plus auraient pu être 300 tout au moins...que les personnages principaux prenaient trop de place, mais j'ai bien compris que c'est le but recherché...et ça ne me satisfaisait plus...et avec la lecture d'Inhumaine, je suis confortée dans mon idée...j'ai même senti un ton condescendant parfois quant à certaines situations et certains personnages dont le "doc" et Lucy, comment dire, je n'y crois même plus...
Merci de me lire :)
Commenter  J’apprécie          130
morin
  22 avril 2017
1990 "Posmortem": cela fait donc 27 ans que Patricia Cornwell nous raconte les vies privée et professionnelle de Kay Scarpetta !
Depuis quelques années je constatais une baisse dans la qualité et l'intérêt de ses ouvrages : trop de descriptions scientifiques sans grand intérêt pour la lectrice" moyenne" ou "normale" que je suis et pas assez d'histoire. Après "monnaie de sang" j'avais donc décidé d'arrêter d'acquérir les nouveaux ouvrages ... et puis j'ai craqué et acheté, un an après sa parution et en poche"inhumaine".
J'ai apprécié cet ouvrage même si, à mon avis, on reste loin de la qualité des premiers livres.
Alors que Scarpetta se trouve sur le site d'un décès , accident? meurtre ?, elle reçoit sur son téléphone une vidéo, vieille de 17 ans, mettant en scène sa nièce Lucy. La vidéo a été tournée par Carrie Grethen, ex-compagne de Julie, ex membre du FBI et psychopate, quel beau CV ! le roman se déroule pratiquement sur une seule journée, il n'est pratiquement question que des relations difficiles entre certains membres du FBI d'une part et Lucy et Kay d'autre part. Que fait Benton, mari de Kay et membre du FBI ? quel est le rôle de Pete Marino ? Cela importe peu en fait. le talent de Patricia Cornwell est de réussir à nous intéresser sur près de 600 pages à cette histoire en y mêlant suspens, rapports professionnels, amicaux et familiaux et un peu moins de détails scientifiques !
Ce n'est pas le meilleur livre de la série, mais je trouve qu' il se place quand même un peu au-dessus des trois ou quatre ouvrages précédents.
Dans ma PAL le dernier paru "Chaos", quatre critiques sur Babélio avec une note de 2,5 ,
A suivre.....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   06 mars 2016
On n’oublie jamais la première fois. On ne s’en remet jamais parce que ça restera le moment le plus intense qu’on ait vécu, le désir le plus insoutenable. Le coup de foudre. La rougeur aux joues et au front. Le cœur qui s’emballe. L’afflux du sang qui monte du cou vers le cerveau au point de donner l’impression qu’il envahit la boîte crânienne.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   06 mars 2016
D’habitude, on peut au moins compter sur le cadavre pour nous indiquer la vérité. Les morts ne mentent pas. Seuls les vivants se complaisent là-dedans. Mais le corps de Chanel Gilbert nous raconte que dalle parce que la chaleur ambiante a accéléré le processus de décomposition, et ça nous a induits en erreur.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   06 mars 2016
Parfois, les tueurs coupent l’air conditionné, poussent le chauffage, bref se débrouillent pour que l’endroit soit aussi chaud que possible de manière à accélérer la décomposition. Le but, c’est de perturber l’évaluation de l’heure de la mort, histoire de s’organiser un alibi et de faire foirer les indices.
Commenter  J’apprécie          20
reve2003reve2003   31 octobre 2018
-J'sais pas si vous vous en apercevez, mais vous marchez beaucoup moins bien qu'avant. Merde, je vous ai jamais vue traîner autant la patte depuis des semaines.
-Merci pour les encouragements.
-C'était juste histoire de dire.
-Vraiment, merci de le souligner avec votre diplomatie habituelle.
Commenter  J’apprécie          20
euphorbiaeuphorbia   26 février 2019
l'aspect "technologie" a envahi les livres de cornwell, au point que les enquêtes se réduisent à une phase technique entre le décès et l'enterrement, au détriment de l'élément humain, c'est ce qui me met le plus mal à l'aise dans ses derniers romans: où sont passés l'instinct, l'intuition, les déductions, que d'autres auteurs de ce genre savent préserver. cela donne à l'ensemble un aspect froid dénué d'empathie, le personnage étant littéralement tellement obsédé par le fait de censurer ses moindres actions ou paroles, ou émotions qui pourraient transparaître, elle devient elle aussi une professionnelle inhumaine. Je ne sais pas si la réalité est ainsi aux Etats Unis, mais j'imagine mal avoir affaire à une personne aussi paranoïaque à un moment forcément douloureux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Patricia Cornwell (39) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Patricia Cornwell
Meet the Writers - Patricia Cornwell
autres livres classés : fbiVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1621 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..