AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
Kay Scarpetta, agent du FBI tome 8 sur 25

Hélène Narbonne (Traducteur)
EAN : 9782253170778
345 pages
Le Livre de Poche (01/05/1999)
3.61/5   695 notes
Résumé :
Des cadavres, Kay Scarpetta en a vu beaucoup dans sa carrière de médecin-légiste. Souvent démembrés, découpés, étranglés.. Mais elle n'en avait pas encore vu dont la peau présente, en signe distinctif, les symptômes de la même maladie. Une maladie depuis trente ans éradiquée la planète !

Qui est donc Mordoc, tueur en série, assez audacieux pour se présenter à Kay sur l'internet, assez diabolique et assez fou pour propager un virus mortel ?

>Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (33) Voir plus Ajouter une critique
3,61

sur 695 notes

iz43
  23 septembre 2018
Kay scarpetta est un personnage que je suis depuis très longtemps. J aime retrouver les aventures de ce personnage attachant qui exerce une profession atypique: médecin légiste. Dans chaque tome je me fais une joie de retrouver kay et ses talents professionnels mais aussi de cuisinière, Marino un policier, sa nièce lucy et wesley...
J ai déjà lu mordoc il y a bien longtemps et il ne m avait pas laissé de souvenirs impérissables. Pour cause, je me suis retrouvée dans une enquête qui traîne en longueur où il ne se passe pas grand chose et dont la fin est expédiée.
Je vais tenter de relire les premiers tomes qui m avaient tant emballée.
Ici il est question de victimes demembrees et d une maladie éradiquée qui refait surface.
J ai quand même été contente de retrouver kay scarpetta mais c est loin d être le meilleur tome.
Commenter  J’apprécie          340
jppoprawa
  13 octobre 2018
J'ai lu de nombreux livres de Patricia Cornwell, auteur que j'apprécie beaucoup.
Ici, dans « Mordoc», le docteur Kay Scarpetta est confronté à un sérial killer qui réintroduit une maladie éradiquée depuis trente ans. Qui est ce sérial killer, un être sain d'esprit ou un fou ?
Il ne vous reste plus qu'a vous plonger, tète la première dans ce livre pour en connaître le dénouement.
J'ai apprécié moyennement
Bonne lecture à vous
Commenter  J’apprécie          160
lagrandeval
  05 janvier 2021
Le docteur Kay Scarpetta enquête sur des meurtres en série par le Boucher qui laisse des troncs humains. le dernier tronc avec des pustules est retrouvé dans une décharge mais la victimologie et le modus operandi diffère des précédents meurtres. Est-ce le même meurtrier ?
Même si j'ai été déçue des derniers romans de l'autrice et n'ai pas lu les plus récents car elle s'appesantit sur les états d'âmes de son personnage récurrent que sur l'enquête en elle-même, j'ai décidé de sortir de ma bibliothèque des romans plus anciens. Mordoc a été publié pour la première fois en 1997. J'ai souri lorsque Lucy, la nièce du docteur Scarpetta, explique qu'il est difficile de transmettre des documents scannés en couleurs. Passé ce point de détail, j'ai retrouvé ce qui me plaisait dans ces romans : les détails scientifiques que ce soit pour l'autopsie, pour la technologie, les analyses scientifiques sur un virus.
Un thriller intéressant avec peu de rebondissements qui ne me laissera pas un souvenir impérissable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          92
Cronos
  22 décembre 2021
Ah ! Un très bon tome avec la médecin-légiste Kay Scarpetta ! Je l'ai dévoré, une fois dedans il n'y a aucune pause, on poursuit l'intrigue comme un guépard chasse la gazelle. le ton est donné dès le début, un tueur en série, une arme biologique, la tension est palpable tout au long du roman ce qui pallie au manque de rebondissements.
Mordoc c'est le nom du tueur en série que pourchasse Scarpetta, à moins que ce ne soit l'inverse, disons les deux. La seule chose que je n'ai pas apprécié c'est que Patricia Cornwell s'arrête trop souvent sur les états d'âme de son personnage, ça casserait presque le rythme. On sent que la technologie a bien évoluée depuis la parution du roman, ce charme désuet m'a souvent fait sourire, mais il faut se remettre dans le contexte car à l'époque c'était le fleuron de la technologie. Je conclue avec Benton et Lucie qui gravite autour mais ce sont des personnages que l'on creusera au fil des romans, pour le moment ils sont presque anecdotiques.
Commenter  J’apprécie          80
Erilalios
  18 juillet 2021
Premier roman que je lis de Patricia Cornwell et de découvrir Kay Scarpetta.
Est-ce le bon roman pour découvrir cette saga ?
Et bien malgré sa faible épaisseur, j'ai mis du temps à finir le livre. le scénario est intéressant au départ, on entre dans le vif du sujet surtout quand l'héroïne est médecin légiste, mais j'ai trouvé que l'histoire perdait en rythme et s'essoufflait au fil des pages, cependant elle a su garder son suspense.
Côté personnages, j'aime bien le personnage de Kay, elle sait garder son sang froid dans les situations qui se présentent à elle, ses alliés tel que Marino et sa nièce Lucy lui apportent un aide précieuse pour l'enquête.
Cette première aventure m'a laissé un gout mitigé, malgré de bonnes choses . Je tenterai donc de lire d'autre enquête de Kay en espérant avoir plus de surprises.
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
Jac24Jac24   30 novembre 2021
« Après tous les meurtres et la folie dont j’avais été témoin dans ma carrière, le fait qu’une maladie puisse tranquillement m’éliminer avait toujours constitué une possibilité théorique. Lorsque j’ouvrais un cadavre, que je baignais dans le sang et respirais l’atmosphère qui en émanait, je ne savais jamais à quoi je pouvais être exposée. Je faisais très attention aux coupures et aux piqûres d’aiguille, mais je devais m’inquiéter de bien plus que l’hépatite et le sida. On découvrait de nouveaux virus tous les jours, et je me demandais souvent si ceux-ci ne régneraient pas un jour, et ne finiraient pas par gagner contre nous une guerre qui avait commencé dans la nuit des temps. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
amanlineamanline   30 novembre 2015
Il est plus facile de s'occuper des meurtriers, des serial killers, des gens que l'on peut éliminer avec une arme. Mais ce sont les tueurs invisibles que j'ai toujours redoutés. Ceux-là s'attaquent à toi par une belle journée ensoleillée dans un endroit public, et se glissent dans ta limonade.
Commenter  J’apprécie          60
GrouchoGroucho   18 mars 2015
Une vague d'irritation familière me submergea. Ring adorait tirer des conclusions hâtives et les énoncer de vive voix avec ce côté péremptoire de ceux qui n'en savent pas assez pour comprendre qu'ils peuvent se tromper. Ceci était, pour une part, dû au fait qu'il voulait obtenir des résultats sans avoir à travailler.
Commenter  J’apprécie          40
genougenou   14 septembre 2013
-Vous avez une déposition à deux heures, une réunion sur le cas Norfolk-Southern à trois. A quatre heures, une conférence sur les blessures par balle à l'Académie de médecine légale, et à cinq heures, un rendez-vous avec l'enquêteur Ring, de la police d'Etat
Commenter  J’apprécie          30
reve2003reve2003   18 février 2018
Elle veillait sur moi, comme j'avais veillé sur elle toutes ces années [...].
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Patricia Cornwell (35) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Patricia Cornwell
Vous l'attendiez, voici enfin le premier épisode du tout nouveau podcast des éditions du Masque : Conversation dans le noir. Chaque jeudi, nous vous proposerons une conversation téléphonique entre éditrice et auteure à écouter sur l'ensemble de nos réseaux sociaux. Dans ce premier épisode c'est Louise Mey qui ouvre le bal avec une conversation passionnante autour des femmes, de l'écriture et du militantisme en temps de confinement. Nous vous souhaitons une bonne écoute !
Extrait lu : https://fal.cn/extraitladeuxiemefemme
Oeuvres citées : Comtesse de Ségur Les quatre filles du docteur March - Louisa May Alcott Fred Vargas Série Kay Scarpetta - Patricia Cornwell Ecriture : Mémoires d'un métier - Stephen King
CRÉDITS : Conversation dans le noir est un podcast des éditions du Masque. Réalisation : Paul Sanfourche. Générique : Longing - Joachim Karud.
+ Lire la suite
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus





Quiz Voir plus

Quel est le bon titre des livres de Patricia Cornwell ?

Et il ne restera que ... ?

Saleté
Cendre
Particule
Poussière

10 questions
6 lecteurs ont répondu
Thème : Patricia CornwellCréer un quiz sur ce livre