AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Hélène Narbonne (Traducteur)
EAN : 9782253170327
377 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (13/05/1998)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 3.49/5 (sur 550 notes)
Résumé :
Le cadavre de son ami Ted Eddings, un journaliste, retrouvé au fond de l'eau dans une zone militaire interdite, lance le médecin légiste Kay Scarpetta sur les traces d'une secte manipulée par un réseau terroriste international.
En compagnie de Lucy, sa nièce, devenue agent du FBI, et de son complice Marino, le flic macho au grand cœur, elle affronte d'implacables ennemis, tout au long d'un suspense où les technologies de pointe et la réalité virtuelle bouleve... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (22) Voir plus Ajouter une critique
Pirouette0001
  29 mars 2020
Voici un bon polar au rythme soutenu, dont la fin est un peu trop convenue et où il est particulier de voir l'héroïne aller prier dans une église pour que les choses s'arrangent, mais c'est un polar américain.
Un bon moment de détente. Mais détour non indispensable. Juste un bon moment.
Commenter  J’apprécie          170
umezzu
  09 mars 2017
Septième roman que Cornwell consacre à la médecin légiste Kay Scarpetta. A l'occasion d'un remplacement, elle se retrouve à rechercher le corps d'un plongeur dans un ancien chantier naval. le hic c'est qu'elle n'a pas été prévenue de sa présence par la police, mais par une personne non identifiée. Cela se complique encore quand tout cela s'est fait à proximité d'une enceinte militaire et que bien entendu la police militaire veut s'en mêler.
Côté coeur l'aventure avec Benton du FBI a des à coups et la nièce Lucy a du mal avec sa copine. Tout cela parasite un peu l'intrigue qui finit par prendre des proportions grandiloquentes avec intervention d'une secte d'allumés. Très américain tout cela. Il faut toujours en faire plus.
Avec Morts en eaux troubles j'ai commencé à décrocher de la série de Cornwell.
Commenter  J’apprécie          50
Loutre_des_Rivieres
  19 juillet 2015
Kay Scarpetta, médecin légiste en chef, de l'état de Virginie est embarquée dans une affaire de meurtres louches à l'aube de la nouvelle année. Entre plongées, interrogatoires, autopsies et poursuites, le suspens bat son plein. Cependant, le rythme est un peu inégal et mon intérêt a vacillé.
Commenter  J’apprécie          80
Kittiwake
  05 juillet 2011
Un journaliste est retrouvé mort dans les eaux boueuses d'une zone militaire : accident, meurtre ? Dès l'examen post-mortem, des indices orientent Kay Scarpetta vers la seconde hypothèse. Les menaces personnelles puis de nouveaux meurtres font envisager une conspiration de grande envergure…
Polar classique sur la construction et le dénouement, avec un bon suspens dans la dernière partie. J'ai eu un peu de mal avec les explications techniques concernant les armes à feu puis les risques du nucléaire. Mais globalement j'ai passé un bon moment
Commenter  J’apprécie          50
Pat0212
  07 mai 2018
La veille de Noël, Kay Scarpetta, médecin légiste est appelée par un policier pour lui signaler un cadavre dans un chantier naval et lui proposer de le repêcher puis de le faire transporter à la morgue. Kay refuse et insiste pour aller elle-même chercher le corps. Elle est très mal reçue par les dirigeants du chantier et la police locale qui essaient de l'intimider pour la décourager de plonger elle-même pour aller chercher le corps retenu par un câble et une hélice. Kay fait fi de leurs menaces.
Le mort se révèle être Ted Eddings un journaliste d'investigation. Avec l'aide de son ami Marino, un agent du FBI et de sa nièce Lucy, aussi agent au FBI, Kay mène l'enquête qui les conduira vers un groupe sectaire d'extrême-droite en lien avec des Etats voyous du Moyen Orient.
C'est le premier roman de Patricia Cornwell que je lis et il m'a plutôt déçue. L'intrigue est assez mal ficelée, plusieurs personnages sont abandonnés en cours de route sans qu'on sache ce qu'ils deviennent et quel est leur rôle dans l'histoire. La relation de Kay avec sa nièce est aussi pesante et ennuyeuse, Lucy se comportant comme une adolescente à problèmes, ce qui n'est pas très convenable pour un agent du FBI. le livre dégage une impression de bâclage. On m'a dit qu'il faut commencer la saga par le début et ne pas la prendre en cours de route, mais aussi que les anciens livres dont celui-ci fait partie sont bien meilleurs que les derniers. D'où ma conclusion, je redonnerai une chance à Patricia Cornwell en essayant le début de la série, mais je fuirai sans doute les derniers parus. Celui-ci est vite lu et peu intéressant.
Lien : https://patpolar48361071.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
cvd64cvd64   12 mars 2018
Pesant maintenant au moins quarante kilos de plus qu'à mon arrivée, je me rapprochai du bord de la plate-forme avec précaution, puis vérifiai encore une fois que mon masque était bien enfilé dans mon capuchon. Les protecteurs cathodiques ressemblaient à des moustaches de poissons-chats sur ces gigantesques vaisseaux, et le vent ridait la surface de l'eau. Je rassemblai tout mon courage pour effectuer le pas de géant le plus effrayant de ma vie
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
PenelopePenelope   12 décembre 2010
Le protocole nécessaire à l'identification de mon échantillon était d'une surprenante simplicité. Matthews, qui ne portait d'autres protections que sa blouse de laboratoire et des gants, plaça le bout de ruban adhésif dans un tube, qu'il positionna ensuite dans un conteneur en aluminium d'une soixantaine de centimètres abritant le cristal de germanium. Enfin, il empila des briques de plomb de chaque côté du conteneur pour protéger l'échantillon des interférences des radiations environnantes.
Il suffit d'une simple commande informatique pour mettre en branle l'analyse, et un compteur sur le conteneur commença à mesurer la radioactivité, ce qui devait nous permettre de savoir à quel isotope nous avions affaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
PenelopePenelope   12 décembre 2010
Je demeurai allongée dans la tombe glacée de Joel Hand. Le grondement des hélicoptères faisait trembler les fenêtres, et des agents, descendant en rappel, pénétraient en défonçant les grillages de leurs pieds. Des menottes cliquetèrent. Des armes tombèrent sur le sol, écartées à coups de pied. J'entendis des gens pleurer et réalisai qu'il s'agissait des otages que l'on emmenait. (...)
Lorsque je sentis enfin une main fraiche sur mon cou, je compris que quelqu'un cherchait mon pouls, car j'avais l'air morte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
GrouchoGroucho   16 mars 2015
- Non. Ce qui fait partie du boulot, c'est savoir où il ne faut pas mettre les pieds. Le respect de ce que tu dois au pouvoir de l'ennemi doit être à la mesure du mépris que tu as pour lui. Sinon tu perdras la bataille, Lucy. Tu as intérêt à apprendre cela maintenant.
Commenter  J’apprécie          30
GrouchoGroucho   14 mars 2015
Je regardais Green, et le trouvai bien représentatif de ces faibles qui disposaient d'un pouvoir ou d'un grade : après avoir fait de son mieux pour m'intimider, sans résultat, il avait ensuite décidé que nous serions amis.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Patricia Cornwell (36) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Patricia Cornwell
Vous l'attendiez, voici enfin le premier épisode du tout nouveau podcast des éditions du Masque : Conversation dans le noir. Chaque jeudi, nous vous proposerons une conversation téléphonique entre éditrice et auteure à écouter sur l'ensemble de nos réseaux sociaux. Dans ce premier épisode c'est Louise Mey qui ouvre le bal avec une conversation passionnante autour des femmes, de l'écriture et du militantisme en temps de confinement. Nous vous souhaitons une bonne écoute !
Extrait lu : https://fal.cn/extraitladeuxiemefemme
Oeuvres citées : Comtesse de Ségur Les quatre filles du docteur March - Louisa May Alcott Fred Vargas Série Kay Scarpetta - Patricia Cornwell Ecriture : Mémoires d'un métier - Stephen King
CRÉDITS : Conversation dans le noir est un podcast des éditions du Masque. Réalisation : Paul Sanfourche. Générique : Longing - Joachim Karud.
+ Lire la suite
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1910 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..