AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2848103272
Éditeur : Emmanuel Proust (25/08/2011)

Note moyenne : 3/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Après la guerre nucléaire, dans un Los Angeles en proie aux attaques de zombies, Nick est un « transporteur » expérimenté. Quand le parrain de LA enlève sa sœur, il n’a pas d’autre choix que d’apporter un paquet « très spécial » à Las Vegas. Or, il doit emprunter la fameuse « Dead Run », la route la plus dangereuse du pays ! Pour la traverser sans encombre, il s’allie à la jeune et innocente Becki… Proie bien tentante, pour les mutants en tous genres qui croiseront... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Saiwhisper
  12 novembre 2018
Un blogueur ou un lecteur de mon travail ? Je ne sais plus qui m'a conseillé ce ouvrage… mais j'ai vraiment un avis différent du sien ! Cette aventure n'était pas du tout pour moi, puisque j'ai retrouvé tout un condensé de ce que je n'aime pas : des combats explosifs qui ne servent pas à grande chose, la Femme symbole de vagin ou de ventre, l'homme surpuissant que rien arrête et les personnages archi-caricaturaux… Ce qui m'a le plus dérangé, c'est vraiment l'image que l'on a donné à nous, « femelles »… Becki, une jeune mécanicienne aidant Nick, est l'archétype de la bonnasse qui a besoin d'être sauvée, mais sachant quand même se défendre un peu afin de la distinguer des autres femmes (qui sont impuissantes et se contentent de larmoyer sur leur sort)… Comment vous la décrire ? Une punk avec des cheveux blonds colorés de noir, des piercings sexy, de gros seins mis en valeur avec un micro t-shirt, le ventre à l'air avec un tatouage au nombril et un jean taille basse révélant un large tatouage sur les reins. Dans un monde hostile où on sait qu'il y a des tarés et des hommes mauvais, la demoiselle n'a pas jugé bon de camoufler sa chair avec une combinaison, des protections ou quelque chose d'utile pour se défendre… Évidemment, ce qui devait arriver arriva : elle est remarquée par tous les monstres masculins qui en veulent à ses fesses et plus particulièrement le sinistre Homme-Médecine, un mutant collectionneur de femmes souhaitant procréer. C'est tellement le genre de stéréotypes machos m'agacant et que j'aimerais éviter en littérature !
Le scénario m'a fortement rappelé le film « Mad Max Fury Road ». Si vous n'avez pas vu le film et que vous souhaitez voir un comics s'en rapprochant, alors « Dead Run » saura satisfaire votre curiosité. On retrouve l'idée de course-poursuite en milieu hostile, des morts, des explosions à gogo, des véhicules de l'enfer, des mutants, un gang sanguinaire qui fait sa loi, un héros surpuissant qui tue comme personne, un monde post-apocalyptique, des esclaves « pondeuses » et l'idée de revenir au point de départ vingt pages avant la fin ! Il n'y a finalement que les idées de transporteur et de soeur à protéger qui diffèrent des deux oeuvres… Plagiat, gros clin d'oeil ou forte inspiration ? Je l'ignore… Mais une chose est sûre : je n'ai ni aimé ce comics, ni le film « Fury Road » ! Côté dessins, j'avoue que je n'ai pas spécialement accroché. Ce n'est ni laid ni beau cependant, les décors me plaisent beaucoup. L'illustrateur a vraiment su représenter la fin du monde et les lieux désertiques. Les mutants sont également très travaillés et imposants. Certains sont véritablement affreux. En fait, c'est surtout le design des humains avec lequel j'ai eu du mal… Sinon, le reste est correct et parfois même de qualité si l'on s'attarde sur certaines planches. Hélas, c'est surtout le scénario qui a compté pour moi… Et on est loin de révolutionner les road-trip post-apocalyptique… Tout est assez minimaliste et cliché ! En outre, je cherche encore les zombies annoncés dans le résumé… Je referme donc cet ouvrage avec un goût amer.
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Devi
  23 novembre 2018
En grand fan de post-apo je ne pouvais pas passer à coté de ce comic.
C'est un mélange des films mad max et du roman route 666 de Roger Zelazny (que j'ai adoré).
Bon c'est clairement gros bill avec des personnages cliché au possible mais pour ma part j'ai bien apprécié et les dessins/couleurs sont vraiment au top.
Commenter  J’apprécie          30

critiques presse (2)
ActuaBD   26 septembre 2011
Dead Run est une symphonie à la gloire des films de genre du type Grindhouse (traitement qui se retrouve sur la couverture de l’album, rappelant les affiches d’époque), un exutoire au plaisir coupable mais tellement jouissif.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Sceneario   27 juillet 2011
Cette histoire n’a pas la prétention de décrocher le Prix Nobel. Et j’oserais dire qu’elle a bien fait de ne pas se mettre sur les rangs, plombée qu’elle est par un scénario minimaliste et par un dessin malheureusement faiblard...
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
SaiwhisperSaiwhisper   12 novembre 2018
- Où est ma sœur ?
- Enfermée dans une cage jusqu'à ce que je décide dans quelle partie de son corps je souhaite me faire un vêtement.
Commenter  J’apprécie          70
SaiwhisperSaiwhisper   12 novembre 2018
- Et depuis quand je suis capable de cacher un truc à ta sœur ?
- Jamais, c'est d'ailleurs la raison pour laquelle je t'ai dit de ne pas l’épouser.
Commenter  J’apprécie          60
SaiwhisperSaiwhisper   12 novembre 2018
- Nick Masters, hein ? J'ai entendu parler de toi. Un sacré bon transporteur. J'aurais jamais imaginé que tu étais stupide.
- Excusez-moi ? Je n'ai pas le temps de m'amuser, vieil homme.
- Fils, j'ai des calculs rénaux plus gros que tes couilles, alors ne me menace pas, sauf si tu veux assister à ton apocalypse personnelle.
Commenter  J’apprécie          00
SaiwhisperSaiwhisper   12 novembre 2018
Je te souhaiterais bien bonne chance, mais toi comme moi, on sait qu'il n'existe rien de tel dans la zone.
Commenter  J’apprécie          00
SaiwhisperSaiwhisper   12 novembre 2018
Reste-là ! Je vais dévorer ta belle gueule de réserve à viande !
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : poursuiteVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3310 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre