AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Adrienne Derrier (Traducteur)
EAN : 9782378760755
Éditeur : De Saxus (25/03/2021)
3.28/5   94 notes
Résumé :
Devenus des incarnations physiques des saisons, ils doivent s'entretuer pour survivre. Que se passera-t-il s'ils s'unissent ? Lors d'une froide et longue nuit, Jack Sommers a été confronté à un choix : vivre pour toujours selon les anciennes règles magiques de Gaïa, ou mourir. Jack a choisi de vivre, et en échange, il est devenu un Hiver - une incarnation physique de la saison sur Terre. Chaque année, il doit chasser la Saison qui le précède.
L'Eté tue le Pri... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (50) Voir plus Ajouter une critique
3,28

sur 94 notes

Phoenicia
  24 avril 2021
La preuve que les réseaux sociaux peuvent avoir du très bon : le partage de ce genre de titre.
A la sublime couverture se trouve combinée une idée originale : et si notre monde était traversé par de multiples incarnations de saisons? Ces saisons, diligentées et contrôlées par Chronos et Gaïa, sont inscrites dans un cycle meurtrier : le Printemps tue l'Hiver, l'Eté tue le Printemps, etc. A cela, on ajoute une donnée très motivante : une histoire de classement, obligeant à des résultats. Les Saisons les plus prometteuses sont promues. Les plus faibles, annihilées. Maintenant, le grain de sable : qu'arrive-t-il quand un Hiver tombe amoureux du Printemps qui le tue, cycle après cycle? A fortiori quand ledit Printemps a de mauvaises statistiques et est proche de l'annihilation...
Voilà l'histoire originale que nous présente Elle Cosimano. Sur fond de romance jeunesse, on suit la quête de liberté des différents personnages, l'envie de renverser le système en place et de pouvoir faire des choix. Une véritable révolution menée tambour battant, un effet renforcé par des chapitres assez courts. Les deux protagonistes principaux sont Fleur et Jack et on alterne ainsi une narration interne.
J'avoue avoir eu peur qu'une niaiserie ambiante prenne trop le pas sur l'histoire. C'est jeunesse et ça fleure les amours adolescentes. C'est donc, effectivement, par moment, niais. Les sentiments y tiennent une place importante, plus parfois que le fonctionnement, les théories survivalistes, etc. Pour autant, on s'attache aux personnages et l'action se déroule bien jusqu'à aboutir un ou deux épisodes très émouvants et une fin réussie.
En définitive cette lecture est une très belle découverte.
LC Avril : les femmes prennent la plume
Challenge Coeur d'artichaut
Challenge Pavés 2021
Challenge Multi-auteures SFFF
Challenge Féminin
Challenge Plumes féminines 2021
Challenge Multi-défis 2021
Challenge Mauvais Genres 2021
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          211
domi_troizarsouilles
  19 juin 2021
Un sujet bien original pour ce livre qui m'a bien plu, sans être un coup de coeur toutefois. Je me rends compte, au moment d'écrire ce commentaire, que je suis davantage gênée par les divers commentaires que j'ai lus, qui me laissent perplexe, que par le livre même… En fait, je l'avais repéré depuis un moment en librairie mais, comme c'est souvent le cas, pas acheté de suite. Je me suis décidée assez brusquement quand j'ai réalisé qu'il remplissait les critères de l'un des nombreux challenges de lecteurs auxquels je participe, dès lors je n'ai plus hésité.
Et voilà que, arrivant peu à peu au bout de ma lecture, alors que je commençais à rassembler mes idées, j'ai eu la bête idée de lire d'autres commentaires, et je ne peux plus en faire abstraction, c'est ballot…
J'ai ainsi découvert que ce livre a apparemment fait l'objet d'une grosse campagne de promotion de son éditeur et/ou des réseaux sociaux. Pour ma part, je n'en étais pas du tout consciente. Par ailleurs, les commentaires semblent s'accorder sur des erreurs d'orthographe ou de grammaire, ou même de traduction !! C'est très bizarre : moi qui suis habituellement ultra-sensible à ce genre de « problème », je n'ai tout simplement rien remarqué. Tout m'a semblé correct, lisible, d'un bon niveau de français, sans être exceptionnel certes, mais on est bien loin de certaines horreurs que j'ai parfois trouvées ailleurs ! Il y a quand même un point particulier qui m'interpelle : en Belgique francophone, les études de traductions, c'est un niveau bac+5 (bac+4 de mon temps, eh oui ! je suis traductrice de formation…) ; dès lors, je suis quand même hallucinée de voir un certain nombre de lecteurs déplorer des erreurs de traduction… peut-être y a-t-il un nombre exponentiel de traducteurs sur les plateformes de lecteurs ? Cependant, quand on va voir les profils de l'un ou l'autre par curiosité, on découvre que certains n'ont même pas encore atteint l'âge du bac !? cherchez l'erreur…
Quoi qu'il en soit, je ne vois que deux options : soit il y a eu un effet de « crions aux fautes » sur ce livre, que tout le monde a consciencieusement repris sans fondement (ou alors minime) ? soit c'est effectivement bourré de fautes diverses et variées, mais alors, pourquoi ne les ai-je pas vues ? Ai-je donc à ce point été captivée par ma lecture ?
Oui et non. Pendant toute la première partie, je n'ai cessé de me demander comment l'auteure allait s'en sortir pour jongler entre toutes ces incarnations de saisons, qui par définition ne peuvent pas se rencontrer, à part chaque saison montante à son tour, qui tue la précédente, descendante. Quand on dit « tuer », d'ailleurs, c'est bien plus qu'une chasse figurée : il s'agit bel et bien de tuer et d'infliger de la douleur, même si on sait que cette dernière ne sera que temporaire et « réparable ». Tous les moyens sont permis pour la saison montante, tandis que la descendante peut tenter de résister autant que possible, mais sera de toute façon vaincue. On ne peut s'empêcher de faire un parallèle avec la réalité de nos saisons, ici par 50° de latitude nord, avec le printemps passé (2020) qui est « monté » très, très tôt (on était en manches courtes sous le soleil dès mars !), alors que ce printemps-ci nous a concocté une météo digne d'un automne jusque fin mai, avant de virer brutalement à une pseudo-canicule… J'ai presque regretté, d'ailleurs, que l'auteure n'insiste pas davantage sur ces aspects météorologiques qui peuvent survenir quand ces saisons montante et descendante s'affrontent, mais cela ne fait clairement pas l'objet de sa première partie. Bref, c'est plutôt réussi, c'est crédible, ça « marche » !
Mais que se passe-t-il si ces incarnations de saisons décident vraiment de s'allier ?...
Et voilà : une fois que le décor est planté, que le lecteur a bien compris qui est qui et que les quatre Saisons désormais complices, bon gré mal gré, passent enfin à l'action, on alterne scènes de combat et plus ou moins longs trajets de fuite. Cette action est omniprésente et ne laisse que peu de repos au lecteur ; enfin on a des scènes montrant le vrai pouvoir des saisons, on voit leurs forces et leurs faiblesses suivant l'environnement où elles se trouvent et on voit l'impact, parfois spectaculaire, sur la météo – que ce soit voulu ou non. Tout cela est plutôt prenant, l'action est fluide et rythmée, il y a peu de moments creux et on suit la progression des Saisons rebelles avec un intérêt qui ne faiblit pas.
Mon seul vrai regret est j'ai eu un peu de mal à m'attacher à Jack, l'Hiver et personnage principal masculin. Tour à tour narrateur avec Fleur, Printemps et personnage principal féminin, il prend néanmoins plus de place – au sens propre : il a droit à plus de chapitres qu'elle ! Il a un côté sombre et très directif sans être tout à fait le bad boy, alors qu'il est sans arrêt en train de douter. Fleur est beaucoup plus attachante, avec sa description physique particulière, ses pouvoirs waouh ! aussi forts qu'impressionnants, et son assurance dans ses choix une fois qu'elle les a posés. Je n'ai pas compris, d'ailleurs, pourquoi elle a de tels pouvoirs, alors que Jack semble n'en avoir aucun, à la limite d'une certaine lâcheté qu'il se reproche d'ailleurs alors que les autres le rassurent sans être tout à fait convaincants. On pourrait croire que, d'emblée, les saisons sont complètement déséquilibrées, selon la force (ou pas) de leurs incarnations… Les deux autres saisons, quant à elles, Julio l'Été et Amber l'Automne sont un peu trop secondaires, alors que leur rôle est tout aussi important suivant le fil rouge de ce livre ; dès lors, ça aurait été sympa que la narration soit partagée entre les quatre personnages.
Ainsi donc, paradoxalement, c'est le personnage principal qui suscite le moins d'engouement, alors que les trois autres se détachent chacun pour une raison ou une autre et sont très crédibles dans leur rôle, dans leurs aspirations, dans leurs affinités l'un envers l'autre même. Oui, ça manque un peu de profondeur psychologique, mais ce n'est pas ultra-gênant et en tout cas ça n'entrave pas l'avancée de l'histoire !
Enfin, les références à la mythologie grecque, à travers l'incarnation de Gaïa, présentée ici comme la fille que Chronos aurait eue avec Ananké, avant de tuer cette dernière, ajoutent une dimension particulière à ce livre, certes inexacte : dans la « vraie » mythologie, c'est Chronos qui est le fils de Gaïa, et non l'inverse, alors qu'Ananké est une divinité peu connue mais bel et bien alliée à Chronos. Cependant, ces divinités sont tellement « connues » (même par moi qui ne suis pas du tout spécialiste), je ne peux pas croire que l'auteure ne le sache pas… et je souris de sa liberté d'auteure qui a choisi une telle inversion des rôles entre Chronos et Gaïa pour les besoins de son histoire. Après tout, elle ne prétend pas réécrire la mythologie grecque ! En revanche, ces références à des personnages « forts » donne une dimension supplémentaire à l'histoire, en l'ancrant dans une dimension mythologico-fantasy toute particulière, bien adaptée à l'originalité de cette histoire.
Bref, de façon générale j'ai vraiment bien aimé ma lecture. Quelques regrets et quelques faiblesses çà et là, mais l'idée de base était aussi originale que risquée, et au final elle tient la route du début à la fin, dans une écriture fluide et agréable. J'ai d'ailleurs été surprise de découvrir qu'il y a un deuxième tome (pas encore traduit en français), car je ne vois pas trop ce qui pourrait encore être ajouté !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
LesJoliesLecturesdePapier
  29 avril 2021
{Instagram : aur131}
Je remercie les éditions De Saxus pour l'envoi de ce roman.
Dès le cover reveal, j'ai tout de suite voulu ce roman. Car il faut l'avouer, la couverture peut se vanter d'être incroyablement belle et le résumé est quant à lui très attractif. En tant que « livre addict », je ne pouvais pas passer à côté de cette sortie.
Dans l'ensemble, Les Saisons de la Tempête est un bon roman. Vraiment. Je ne me suis pas ennuyée et l'histoire est assez accrocheuse. Maintenant, il y a tout de même quelques petits accrocs qui ont fait que ma lecture n'a malheureusement pas été un coup de coeur.
Tout d'abord, lorsque je me suis plongée dans l'histoire je m'attendais à découvrir les points de vue des quatre principaux personnages, à savoir Fleur, Jack, Amber et Julio. Certes, nous avons les points de vue de Fleur et Jack, cependant j'ai vraiment été surprise que l'auteure décide de ne mettre que ces deux-là au centre de la narration. Pour moi, Julio et Amber étaient tout aussi importants et j'aurais nettement préféré en découvrir davantage sur leur compte. Il y avait largement de quoi gratter sur eux, sur leur passé, leur histoire et je mentirais si je disais que je ne me suis pas sentie frustrée par ce manque… de plus, question romance, j'y reviendrai dessus plus tard, j'ai également préféré celle de Julio et d'Amber. Finalement, c'est assez drôle quand j'y pense, mais avec le recul je me rend compte que ma lecture aurait peut-être été meilleure si elle avait été exclusivement centrée sur Julio et Amber.
Ensuite, pour ce qui est de l'univers et de l'originalité, ce n'est pas mal du tout. Bon, il m'a tout de même fallu attendre de passer les premiers chapitres pour avoir tout bien en main, néanmoins je suis rapidement rentrée dans l'histoire. Elle Cosimano maîtrise bien son sujet, l'univers qu'elle nous propose est riche, dense et intéressant à suivre. Bien que le rythme soit assez lent, il y a du suspense. L'auteure prend le temps de nous présenter les personnages, la complexité et les particularités de l'univers et incorpore à son histoire une part de mythologie grecque (chose que j'ai bien appréciée). Par contre, certains passages manquent malgré tout de développement et la fin est beaucoup trop rapide. Si la plus grosse partie du récit est lente, la fin donne quant à elle la sensation d'être bâclée. Pas le temps d'avoir atteint le dernier chapitre que, pouf !, c'est déjà fini.
Côté écriture, je ne sais pas vraiment qu'en penser. Il y a des passages qui vont être très fluides et d'autres qui vont être très lourds. Je ne sais pas si c'est dû à la plume de l'auteure ou à la traduction qui laisse quelquefois un peu à désirer. Ça ne m'a pas dérangée sur l'ensemble du roman puisque j'ai fini par ne plus y faire attention, mais il est vrai que c'est difficile de ne pas s'en apercevoir et ça peut par moments rendre la lecture un peu laborieuse, moins fluide. Difficile donc de se faire une idée précise de la qualité d'écriture de Elle Cosimano, néanmoins ça se laisse lire.
Pour ce qui est des personnages, Fleur et Jack sont les principaux protagonistes, seulement ce ne sont pas ceux que j'ai le plus appréciés. Fleur est peut-être douce et gentille, mais elle manque cruellement de charisme. Je l'ai trouvée bien trop naïve, passive, molle et parfois agaçante. Fleur n'est pas totalement désagréable à suivre, pourtant je ne suis pas parvenue à complètement apprécier son personnage. Pareil pour Jack qui ne m'a fait ni chaud ni froid. À l'instar de Fleur, c'est le personnage phare de l'histoire, mais j'ai plutôt eu l'impression qu'il était présent sans vraiment être là. Je ne sais pas… C'est difficile à expliquer… Je suis passée à côté de son personnage sans avoir eu la chance de parvenir à l'aimer et à le comprendre.
En revanche, j'ai adoré les personnages de Julio et d'Amber. Si je n'avais eu que leurs points de vue, j'aurais été super-heureuse. C'est comme s'ils étaient venus écraser les personnages de Fleur et Jack. À l'inverse de Fleur, Amber possède un fort caractère. Elle est fougueuse, forte, courageuse. Amber possède toutes les qualités qui sont nécessaires pour une héroïne de ce genre d'histoire. Qualités qui ont malheureusement fait défaut à Fleur…
Julio est également très intéressant. Il possède de l'humour, du charisme, du répondant… Bref, tout ce qui a manqué à Jack. Tout comme Amber, Julio a vécu énormément de choses avant de devenir une Saison et j'ai regretté cette impression de flou qui subsiste autour de leurs personnages. Alors oui, on en apprend un peu sur leurs passés respectifs, mais je voulais plus, beaucoup plus.
Pour finir, le récit est construit de sorte à ce que la romance soit l'élément déclencheur de l'intrigue. En effet, l'intrigue tourne principalement, entre autres, autour de cette romance. Comme je le disais plus haut, à la place de la romance entre Fleur et Jack, j'aurais préféré que l'auteure mette en avant celle d'Amber et Julio. Car oui, ce roman nous apporte deux romances. Seulement, l'une d'elle (la plus intéressante selon moi) est légèrement et malheureusement mise en veilleuse… le duo Fleur/Jack fonctionne bien, ils sont plutôt mignons, pourtant ils ne m'ont rien fait ressentir. C'était plat, sans passion, sans émotions. Alors que pour le peu qu'on observe de la relation entre Julio et Amber, ça semble de suite davantage passionné et touchant. Malheureusement, cette idylle passe au second plan... Vous l'aurez donc compris, Julio et Amber sont mes chouchous de cette histoire !
En conclusion, malgré quelques petites faiblesses, Les Saisons de la Tempête est un premier tome agréable. Tout n'est pas parfait, il y aurait des points à améliorer, à approfondir, mais dans l'ensemble j'ai passé un bon moment de lecture. Avec ce premier tome introductif qui se termine avec une fin ni trop ouverte ni trop fermée, je suis curieuse de découvrir ce que nous réserve Elle Cosimano pour la suite...
Lien : http://lesjolieslecturesdepa..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Carole94p
  24 mai 2021
Quand la couverture et le résumé sont sortis, j'ai de suite eu envie d'en savoir plus. Non sérieusement cette couverture est tellement belle qu'on pourrait la regarder pendant des heures. Rien que l'objet livre vaut le coup d'oeil. Mais aujourd'hui nous allons parler du contenu, parce que aussi importante que soit une couverture, si le contenu n'est pas à la hauteur alors...

Dans Les saisons de la tempête, nous suivons quatre personnages, dont deux principaux. Jack, Fleur, Julio et Amber. Suite à leur décès, ils sont devenus des incarnations des saisons. Tous les ans, à chaque changement de saison, l'un d'entre eux doit tuer l'autre pour garder l'équilibre. Mais Jack, l'hiver, a eu le coup de foudre pour Fleur, la printemps... Alors chaque année, quand elle doit le tuer à la fin de l'hiver, c'est de plus en plus dur. Peuvent-ils briser le cycle ? Et à quel prix ?

Avant de commencer ma lecture, j'ai eu l'occasion de tomber sur quels avis par-ci, par-là. Je savais donc que l'entrée en matière du roman avait déroutée quelques lecteurs et des soucis de traduction étaient présents. J'ai donc commencé ma lecture quelque peu hésitante, ne sachant pas trop si j'allais accroché ou non à l'histoire et à la plume de l'autrice.

Bon concrètement n'y allons pas par quatre chemin, oui, le démarrage peut en semer plus d'un mais, j'ai lu bien pire en terme d'univers et personnellement, je me suis rapidement mise dans l'histoire. Je n'ai pas eu la sensation de ne rien n'y comprendre, au contraire, j'avais la sensation de bien vite me faire aux saisons, aux règles et tout ce que cela implique. Je partais donc sur de bonnes bases.

Pour ce qui est de la traduction et du style, je dirais que cela varie en fonction des passages. le début m'a paru assez fluide et sans problème majeur. J'ai tourné les pages assez rapidement et sans soucis. Certains passages sont un peu plus embêtants. Je n'ai d'ailleurs pas trop compris l'utilisation du tutoiement en même temps que le "Monsieur Sommers" qui m'a paru assez paradoxale, mais bon ce n'est pas non plus hyper choquant dans la lecture.

Ensuite, je ne sais pas si cela vient de la plume de l'autrice ou de la traduction mais certains passages étaient très lourds. J'avais la sensation de ne pas avancer et de devoir prendre le temps de bien saisir les phrases pour en pas perdre le fil.

Enfin, au vu de l'avertissement au début du roman de je m'attendais à plus de détails, descriptions des les passages de violences mais, non. Pour le coup, j'ai trouvé que cela manquait de profondeur. Non pas que je cherche du sanglant, mais là c'était trop juste pour s'imaginer pleinement les événements forts du roman.

Maintenant venons-en à l'histoire en elle-même.

J'ai rapidement accroché aux personnages. Jack est un héros assez peu sur de lui - finalement - et qui doute beaucoup. C'est assez surprenant, d'autant qu'il bouleverse tout pour une fille, quitte à en subir les conséquences. de son côté, Fleur, qui en apparence est fragile et douce, se révèle bien plus que cela au fil des pages. Une force se dégage d'elle et surtout de nombreuses surprises. Avec eux, Julio et Amber. Ils sont certes un peu moins en avant que Jack et Fleur mais ont aussi une grande importance. J'ai beaucoup aimé leurs personnages, assez impulsifs et franchement drôles. Je n'aurais d'ailleurs pas dit non s'ils avaient été aussi présents que les deux héros. Enfin, nous avons les superviseurs, auxquels je me suis beaucoup attachée et qui ajoutent vraiment un plus à cette belle équipe.

Comme je vous le disais je me suis rapidement mise dans l'histoire. Certes les descriptions sont peu nombreuses mais je n'ai pas eu l'impression que c'était trop juste pour se plonger dans l'univers. J'ai particulièrement aimé le fait que chaque saison doit chasser la précédente et tout ce que cela implique. Tant au niveau météorologique que psychologiquement parlant. Nos personnages doivent à chaque saison, tuer la précédentes et si des liens peuvent se créer entre eux au fil des années, cela reste malgré tout interdit. Tout comme l'amour entre deux saisons.

Car La saison de la tempête, c'est aussi une (ou plusieurs) histoire(s) d'amour. Jack et Fleur n'auraient jamais dû tomber amoureux l'un de l'autre et pourtant. Mon seul regret sur cette romance, c'est que les débuts de celle-ci démarre bien avant le début du roman. Lorsque l'on commence la lecture de la saison de la tempête, ils sont déjà épris l'un de l'autre. Alors certes, cela permet de passer rapidement aux choses sérieuses mais je pense qu'il aurait été judicieux de commencer le roman au début de leur relation, quitte à faire des chapitres dans le passé. Mais hormis ce détail, j'ai trouvé leur couple mignon, beau et vraiment attachant. D'ailleurs, l'autre romance de l'histoire vient équilibrer cela, puisqu'on nous la voyons se créer et évoluer au fil des pages.

Au fil des chapitres, je me suis prise d'affection pour les personnages et me demandais où l'autrice allait nous emmener et surtout, qui elle allait sacrifier. Car autant vous le dire, j'ai senti de suite que quelque chose allait mal tourner. le suspense est présent et même si quelques longueurs et problèmes de rythmes peuvent être ralentir le tout, je n'avais pas envie de quitter ma lecture avant de savoir l'issue. J'ai d'ailleurs été assez surprise par certains rebondissements et me suis laissée embarquer par les dernières pages sans m'en rendre compte jusqu'à la toute fin.
D'ailleurs cette fin, quoique légèrement ouverte (mais très légèrement), peut suffire à elle même. L'autrice nous propose une conclusion à ce premier tome assez satisfaisante et si je ne savais pas qu'une suite était prévue, je penserais sans hésitations qu'il s'agit d'un one-shot. Je reste assez sceptique quant au deuxième volume, pas sur d'avoir envie de découvrir cela, dans le sens où, je suis satisfaite de ma lecture et prendre le risque de gâcher cela si la suite n'est pas à la hauteur, je ne sais pas trop...

En conclusion, j'ai passé un très bon moment de lecture avec Les saisons de la tempête. Un univers riche, des rebondissements, des personnages attachants et des amours interdits, c'était tout ce que je souhaitais. Il y a certes quelques problèmes de rythmes et de traduction dans le récit mais je suis passée au delà. J'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir tout cet univers et les conséquences de chaque retard dans le remplacement d'une saison par une autre. D'ailleurs, je trouve que cela fait écho aux problèmes climatiques que nous vivons actuellement. En tout cas, une chose est sûre, j'ai beaucoup aimé Les saisons de la tempête et suivrait les prochains romans de l'autrice.
Lien : https://www.my-bo0ks.com/202..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
starmornielna
  27 mai 2021
Alors que je ne lisais que des mangas depuis plusieurs mois, j'ai décidé de les mettre un peu de côté afin de lire quelques romans avant que ma pile à lire ne m'engloutisse définitivement… Et cette fois, je reviens aux bases avec un roman de fantasy young adult, cela faisait bien longtemps ! Pour le choix de cette histoire, j'avoue avoir été, comme souvent, attirée par la superbe couverture, mais aussi par le résumé qui me paraissait très prometteur. Des saisons qui s'entretuent pour conserver l'équilibre du temps, des complots, de l'amour, de la rébellion, tout était là pour me plaire ! Or, malheureusement, ce fut plutôt une lecture mitigée et globalement décevante !
Pour résumer, alors qu'il allait mourir, Jack Sommers a été sauvé par la déesse Gaia pour devenir une saison immortelle. Devenu un Hiver à son service et à celle de Chronos, il doit tuer l'Automne pour faire régner sa saison dans la partie du monde qu'on lui a attribuée. Car chaque saison tue la précédente pour la chasser, et est tuée par celle qui suit. Organisées selon plusieurs règles, les saisons vivent séparées des autres dans des locaux dédiés, et n'ont pas le droit de se contacter en dehors du combat. L'interdit le plus grand à ne jamais enfreindre est qu'ils ne doivent jamais s'embrasser, et donc se toucher, sous peine d'être annihilés. Seulement, voilà, Jack est tombé amoureux de Fleur, la Printemps qui doit le tuer à chaque fin d'hiver. Partagé entre le désir d'enfreindre les règles pour la voir et la peur de lui causer du tort, Jack et Fleur cachent ce qu'ils ressentent et entretiennent une relation ambiguë, entre moments volés et tragédie sanglante. Jusqu'au jour où Jack apprend que Fleur n'a plus qu'un an devant elle avant d'être annihilée. Alors, désespéré, il ne voit pas d'autre solution que de tout tenter pour s'enfuir avec elle, quitte à tout détruire pour la sauver.
On a vu partout sur les réseaux sociaux que la maison d'édition a rencontré des problèmes internes qui ont donné des grosses erreurs de traduction et de correction dans leurs textes. Ce titre-là est concerné et j'avoue avoir relevé certains passages avec un sens particulièrement douteux, voire parfois peu compréhensible, sans que cela ne concerne tout le roman. Néanmoins, je ne souhaite pas revenir dessus, ça n'apporterait rien de plus que ce qui a déjà été dit. Aussi, la déception que j'ai ressentie à la lecture de ce livre n'est pas du tout liée à ces problèmes de traduction. Je dirais que c'était plutôt le style que j'ai trouvé lourd de manière générale, avec quelques problèmes de rythme qui ont rendu ma lecture quelque peu fastidieuse.
Pourtant, on partait vraiment bien, car s'il y a bien quelque chose qui m'a plu dans ce roman c'est l'originalité de l'histoire ! Pour le coup, c'est bien trouvé d'avoir personnifié les saisons en plein d'ados magiques immortels qui se battent pour conserver l'équilibre du temps et empêcher les catastrophes naturelles. C'est cela qui m'a poussée à continuer ma lecture, j'étais vraiment curieuse de voir comment l'autrice allait développer son histoire.
Malheureusement, je n'ai pas réussi à m'immerger dans le récit comme je l'aurais souhaité, notamment à cause des problèmes de rythme que j'ai évoqués plus haut. Même si c'est la partie du livre que j'ai préférée, le début est long et met beaucoup de temps à s'installer. Par la suite, on va alterner entre de longues scènes de fuite où il ne se passe pas grand-chose, et quelques moments épiques de combat. le livre est divisé en trois parties, et les chapitres alternent entre le point de vue de Jack, le personnage principal, et celui de Fleur. Les deux autres personnages, Amber et Julio, qui sont respectivement l'automne et l'été, sont aussi importants pour l'histoire mais ils n'ont pas de chapitre de leur point de vue.
Si Jack est un personnage plutôt sympathique, c'est le deuxième couple que j'ai préféré, et notamment Julio. Puissant, mais aussi gentil et plein de mystères, il est le plus difficile à convaincre lorsqu'il s'agit de s'enfuir, et aussi celui qui a le plus de réserves face au plan de Jack. Plus âgé que les autres, son passé est mystérieux, surtout concernant sa relation avec Amber. En tout cas il est très ami avec Fleur, sans aucune ambiguïté. J'ai apprécié le fait que, pour une fois, deux personnages de sexe différent peuvent être amis de longue date sans qu'il y ait quoi que ce soit entre eux, ce que ne semblent pas croire les autres, notamment Jack… La rivalité amoureuse que l'on sentait naître entre les deux au début n'a finalement pas lieu d'être, vu que Julio n'aime qu'Amber depuis bien avant que Jack ne soit un Hiver. J'ai aussi bien aimé Amber, même si je ne la trouve pas très exploitée dans l'histoire.
Concernant Jack et Fleur, parler d'eux revient à entrer dans le vif du sujet : ce qui m'a le plus déplu dans ce livre ! Autant le dire de suite, c'est très très très niais. Vraiment, chaque page dégouline de mièvrerie, des fois tellement que ça donne juste envie de tous les frapper. La relation entre Jack et Fleur m'a donc paru forcée. Et comme c'est un amour interdit, ils sont en mode « tragédie » tout le temps et ils n'arrêtent pas de se plaindre ! On sent que l'autrice souhaitait que ses personnages paraissent le plus humains possible, mais je trouve que ça échoue totalement face à ce couple qui se plaint et larmoie en continue. Ça m'a donné envie de les secouer à beaucoup de moment dans l'histoire et le pire c'est que plus on avance dans le livre, plus c'est niais et plus ils se plaignent… J'aurais aimé qu'à un moment, plutôt que de subir en permanence, ils aient de la rage qui explose et l'envie de se battre… Mais non… Quant à Fleur, si au début je l'ai trouvée forte, par la suite elle devient la demoiselle en détresse qui ne peut rien faire sans Jack. Même si elle se plaint de ça, il n'empêche que sa relation avec lui c'est d'être protégée de l'annihilation, puis, quand ils fuient, de la mort. de manière générale les personnages sont clichés, aussi Fleur n'y échappe pas et c'est dommage !
Du coup, à la place de ces longues pages de plaintes ou de niaiserie, j'aurais préféré que l'autrice propose plus d'action, et donc qu'on en voit plus sur leur pouvoir combiné. de même, j'aurais aimé qu'il y ait plus d'explications sur le fonctionnement de l'univers, car j'ai trouvé que parfois cela manquait de clarté, et qu'il y avait comme des lacunes dans la logique des explications.
Malgré de belles promesses, je suis donc déçue de ma lecture que j'aurais aimée plus épique, mieux rythmée et moins clichée. J'ai eu l'impression que l'autrice n'allait pas assez loin dans ses idées et qu'elle restait souvent en surface. Je croyais que c'était un one-shot, mais apparemment il y a un deuxième tome de prévu ! Peut-être que c'est pour cela que tous les personnages ne sont pas trop développés, ou bien qu'il manque des explications… En tout cas, j'étais vraiment surprise, parce que la fin ne semble pas appeler une suite. Je ne sais pas encore si je prendrais la suite quand elle sortira, mais si c'est dans la même lignée que ce tome il y a peu de chance…

Lien : https://lesaffamesdelecture...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
Lis_le_moiLis_le_moi   27 juillet 2021
Pourquoi l'école enfermerait-elle un livre?

Pour les mêmes raisons qui font que les parents tiennes aujourd'hui à avoir des portes à l'épreuve des enfants, dit-il calmement. Parce qu'il y a des choses de l'autre côté - dangereuses ou fragiles- qu'ils ne veulent pas voir leurs enfants toucher.
Commenter  J’apprécie          40
NaheikoNaheiko   21 avril 2021
C'est un truc de dingue.

Jack tue Amber. Je tue Jack. Julio me tue. Amber tue Julio. Voilà comment le jeu fonctionne. Voilà comment le monde fonctionne. Jack est fou de fuir Gaïa, ou Chronos, ou tout ça. C'est dingue de penser que les règles ne s'appliquent pas à nous tous.


N'est-ce pas ?
Commenter  J’apprécie          40
ema73240ema73240   19 juin 2021
Quand tout semblera perdu, quand fleur et toi aurez parcouru cette route aussi loin que vous le pourrez seuls, souviens-toi : tu possèdes déjà tout ce dont tu as besoin pour survivre à ce voyage. Ton coeur est celui d'un lion, et j'y ai vu un courage infini.
Commenter  J’apprécie          30
starmornielnastarmornielna   15 mai 2021
Et cette fois, lorsque nous nous prenons les mains, nous avons l’impression de partager plus que de l’énergie. Plus que de la magie, de la force, ou du pouvoir. C’est comme si nous partagions une promesse.
Commenter  J’apprécie          40
NayfiNayfi   28 mars 2021
Son image se matérialise au bout du couloir, avec des cheveux argentés et des yeux scintillants, sortant l’air, l’eau, le vent et le feu de l’obscurité.
Et à partir de ces quatre éléments, elle nous a créées, nous, les saisons.
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : mythologieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1844 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre

.. ..