AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2012304508
Éditeur : Hachette Pratique (23/09/2009)
Résumé :
Il est rare aujourd'hui de ne connaître qu'une seule expérience de couple au cours de sa vie. Les amours se succèdent et ne se ressemblent pas toujours. Parfois, à l'inverse, nous sommes pris de vertige devant la similitude de nos choix. Pourquoi est-ce devenu si compliqué de vivre en couple ? Quelles sont les principales embûches qui guettent les amoureux d'aujourd'hui ? Que nous apprennent chacune de nos expériences ? Répétons-nous les mêmes erreurs ? Tirons-nous ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   08 juin 2017
On croit souvent que le hasard est à l’origine de nos coups de foudre. Que nos choix amoureux sont libres, ouverts. Les enquêtes sociologiques nous montrent que Cupidon est nettement plus rationnel : les princes épousent rarement les bergères, malgré ce que nous racontent les fictions pour petits et grands! En effet, les enfants d’artisans épousent des enfants d’artisans, et la progéniture d’un commerçant celle d’un autre commerçant. Même constat dans le milieu des ingénieurs ou des instituteurs. Ce phénomène de reproduction du même – nommé homogamie – est particulièrement fort aux deux extrémités de l’échelle sociale : que l’on soit tout en haut ou tout en bas, on reste entre soi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   08 juin 2017
À 20 ans, je n’étais pas très précoce, je n’avais jamais eu d’amoureux. Je commençais d’ailleurs à me faire du souci. J’avais été interne pendant sept ans, dans un univers exclusivement féminin, et les garçons me faisaient peur. Quand je suis arrivée à la fac, j’étais très méfiante, alors que mes copines, elles, étaient toutes délurées. Elles me mettaient quasiment des garçons dans mon lit, mais sans succès. Un jour, je me suis carrément décidée à perdre ma virginité avec un « théâtreux » de passage, une expérience pas terrible. Ce n’était pas forcément une bonne idée, mais bon, cela m’avait quand même débloquée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   08 juin 2017
Nos choix ne sont plus dictés par la morale, comme autrefois, mais par la volonté de nous épanouir. Égoïste ? Sans doute, puisque tout ce qui est individuel semble aller à l’encontre de l’intérêt du groupe, et de sa plus petite unité, le couple. Mais là encore, la nuance s’impose : un individu épanoui et bien dans sa vie fait plus sûrement un meilleur partenaire qu’un individu qui ne vit que dans la contrainte. Reste à trouver un équilibre entre épanouissement personnel et épanouissement du sentiment amoureux… Le chantier reste ouvert. Ce sont les femmes qui ont, une fois encore, bousculé l’équilibre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   08 juin 2017
Pendant des siècles, le couple ne se concevait pas en dehors du mariage, lequel, sauf cas exceptionnel, était indissoluble. Les unions s’établissaient sous le signe des intérêts financiers des familles et de la régulation de la sexualité. Les femmes n’avaient pas le beau rôle, servant essentiellement de monnaie d’échange. Leur fonction ? Assurer la descendance, tandis que les hommes, de leur côté, devaient rapporter de quoi nourrir la famille. L’amour ? On ne l’évoquait guère, et s’il liait les époux, c’était un plus, pas une condition requise ni un ingrédient indispensable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   08 juin 2017
La flamme avait bien du mal à se maintenir dans une relation qui laissait peu de marge de manœuvre à l’un de ses membres, et la femme, soumise à son conjoint, voyait se flétrir assez rapidement les billets doux dans ses livres de cuisine… Incapable de subvenir financièrement à ses besoins, elle n’avait pas – ou avait peu – d’autonomie. Qui s’en souvient ? Dans les années 1960, une femme devait demander la permission à son mari pour signer un contrat de travail ou ouvrir un compte en banque. Que l’entente entre les époux soit bonne ou pas, le divorce était rare, mal vu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
autres livres classés : coupleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Acteurs français, western ou pas western

Johnny Halliday

Western
pas Western
-
-

10 questions
25 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre