AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de Rebus


Rebus
  24 octobre 2014
Thelonius Avogaddro prend sa retraite de la police de New York dans quelques semaines. Il a déjà ses nouveaux bureaux de détective privé, il cuve son whisky peinard, perdu dans le marasme de sa vie intérieure et personnelle, en attendant la quille.
Oui, mais voilà, une mort suspecte vient d'avoir lieu dans un club gay. Ce qui semble être de prime abord une overdose, s'avère être un meurtre, étrangement lié à un vol de prothèses de haute volée, mais qui s'est passé au Danemark, et étrangement lié aux pauvres soldats d'Irak, estropiés pendant la guerre.

Les personnages sont fouillés, précis. On ne peut s'empêcher de penser à un autre inspecteur au nom à coucher dehors, Hieronymus Bosh. Thel , en bon enquêteur vivant dans un polar, est torturé, bouffé par ses démons intérieurs, et quand il est sur une affaire, il ne lâche pas le morceau. Et il est aussi grand amateur de jazz. La musique tient d'ailleurs une place non négligeable dans le roman et l'auteur nous offre même une bande musicale à la fin du livre très intéressante.

L'intrigue est complexe, documentée, mêlant technologie, misère humaine et évidemment , appât du gain. le roman est dense, il faut rester concentré : la première partie du roman installe le décor et l'action, tisse la toile, puis tout s'enchaîne, tout s'emboîte, pour le grand plaisir du lecteur.

J'ai beaucoup aimé la plume de Chris Costantini, qui m'a rappelé les romans noirs à la Raymond Chandler. le récit à la première personne nous incite à l'empathie, le personnage principal est attachant. Les dialogues sont ciselés et donnent de la profondeur aux personnages. J'aurais cependant préféré que le dénouement reste cynique jusqu'au bout.

Mais incontestablement, c'est une belle découverte. Je vais me laisser tenter par le premier opus, La note noire, pour prendre l'histoire de Thel Avogaddro à la genèse.
Commenter  J’apprécie          153



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (13)voir plus