AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791023508604
Éditeur : Seuil Jeunesse (23/02/2017)

Note moyenne : 3.35/5 (sur 23 notes)
Résumé :
Dans un futur proche, le clonage est devenu le seul mode de reproduction possible. Mais derrière cette procédure devenue banale se cache un secret qui pourrait bien menacer la vie de Malou... Le jour où sa petite sœur se casse le bras, Malou, 16 ans, réalise qu'elle, ses sœurs et leur mère ont connu les mêmes accidents et les mêmes problèmes de santé, exactement aux mêmes âges. Ça ne peut pas être une coïncidence... Malou découvre qu'il s'agit de " Ricochets ", une ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
book-en-stock
  23 septembre 2018
Ma première rencontre avec cette auteure avait été un échec, je n'avais pas terminé le roman. Cette fois-ci je suis allée jusqu'au bout sans difficulté, toutefois il n'a rien d'exceptionnel.
Comme pour le précédent, l'idée de départ est intéressante : nous sommes en 2074, une crise de la natalité a forcé les hommes à se cloner pour pouvoir élever des enfants. Or il semblerait que pour un petit pourcentage, ce clonage laisse des séquelles. Malou en fait partie et veut connaître la vérité.
Une ville futuriste, énormément de technologies dans la vie des personnages, une protagoniste décidée à en découdre pour obtenir gain de cause, des thèmes actuels comme la génétique, la pollution et ses conséquences, des secrets… Plein d'ingrédients alléchants mais cela ne suffit pas pour réussir la recette ! Il faut aussi posséder le savoir-faire, et l'écriture de Nadia Coste laisse à désirer sur ce point. Elle n'approfondit rien, la fin est super rapide comme si elle voulait en finir au plus vite, avec en prime de nombreuses redites lassantes tout au long du roman. J'ai parfois l'impression qu'elle prend son lecteur pour un débile à qui il faut répéter encore et encore la même idée…il serait préférable qu'elle approfondisse la psychologie des personnages par exemple, ou qu'elle décrive davantage les lieux afin que son lecteur puisse y « entrer » vraiment.
Bref, je crois que j'en resterai là avec cette auteure. Passez, rien à voir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Ptitelfe
  14 juin 2017
Nadia Coste est une autrice située sur Lyon, que j'ai eu l'occasion de rencontrer à plusieurs occasions et qui est une femme pleine de surprises! J'espère, une fois que j'aurai lu l'intégralité de ses romans (une quinzaine d'après Babélio) vous la présenter sur la chaine à travers une interview !
L'effet Richochet est le second roman que je lis, le premier étant seuls les alligators vous entendront crier que j'avais adoré !
L'effet ricochet est sorti chez Seuil au mois de février et je remercie vivement Nadia et Seuil pour l'envoi de ce service de presse.
J'ai profité d'une journée de repos pour le commencer. Que dis-je? le commencer? le lire d'une traite est le terme adequat car je n'ai pas pu reposer ce roman jeunesse avant d'avoir lu la dernière ligne.

C'est un roman accessible à mon avis à partir de 9 ans, la plus jeune des héroines ayant elle même 10
ans, et les thèmes abordés étant très parlant pour la jeunesse. le style d'écriture est aussi très accessible, la police d'écriture grande et large et les chapitres courts.
Ce roman se situe environ 60 ans après notre époque, précisément en 2074. La société n'étant plus en mesure de procréer naturellement s'est tournée vers le clônage. le principe est simple, on extrait l'ADN d'un des deux parents pour reproduire des enfants à leurs images mais avec un caractère bien différent. Seul bémol, qui ne concerne que 10% de la population : l'effet ricochet. En effet, sur certains humains, le relevé d'ADN tient compte des traumatismes et séquelles physiques vécus jusqu'à l'âge du prélévèment. Ainsi, les générations futures reproduiront de façon différente des accidents aux conséquences identiques. C'est ce qui se produit pour la famille de Malou.
Cette jeune fille de 16 ans réalise dès le début du roman que sa petite soeur Clara, s'est cassé le bras au même âge qu'elle et sa soeur jour pour jour.
Malou va ainsi faire les rapprochements avec d'autres accidents passés, et va se renseigner auprès de sa mère Zoélie, qui est internée en hopital pyschiatrique. Elle va vite découvrir la vérité sur leur cas et va se faire aider par Sam, qui vit la même chose et lutte pour que la vérité soit exposée au grand public.

Dans cette société futuriste, tout est sous contrôle. J'ai beaucoup aimé la façon dont Nadia Coste voit l'avenir, d'autant plus qu'elle a des arguments qui se tiennent et qui pourraient devenir réels. de l'usage abusif des produits toxiques et anti environnemental, à la création de Droide, d'applications virtuelles et d'une constante surveillance, tout ce qui se passe dans ce roman de SF pour la jeunesse m'a paru plausible.
Non seulement Nadia Coste met en garde contre les perturbateurs endocriniens, mais aussi contre tout un système gouvernemental qui nous prive de notre liberté d'expression. Ce roman est une prise de conscience. Personnellement j'avais entendu parler des méfaits du plastique, notamment du Bisphenol A mais sans vraiment me pencher sur le sujet. Et bien maintenant que c'est fait, vous savez quelle sera mon activité du jour une fois cet article et la vidéo liée publiée? Trier mes boites de conservation !
Concernant la sécurité, on réalise que dans ce monde futuriste, on ne peut plus se déplacer sans être surveillé, ou même reconnu en passant devant des annonces publicitaires. Toutes nos données, nos goûts sont enregistrés et cela rappelle aussi fortement vers quoi nous nous dirigeons avec toutes ces technologies.
La reflexion sur le clônage est aussi intéressante. Je n'ai eu de cesse de me dire "et si nous même déjà avions été clonés? Quels auraient pu être les désastres avec nos grands parents qui ont fait la guerre et/ou qui ont été déportés " Quelles séquelles garderions nous? Certes il en reste, et je parle d'un point de vue personnel une fois encore, et uniquement sur la génération de mes propres parents. C'est le patrimoine génétique. Mais ici, c'est plus complexe? imaginez une blessure profonde qui apparaitrait sans aucune raison? Il y aurait de quoi devenir fou...
C'est un aspect que j'adore dans la littérature, notamment dans la Science Fiction (que je lis à petite dose et pour l'instant uniquement en jeunesse) c'est cette répercussion mentale qui permet d'apprendre des choses sur la société, la génétique et nous pousse à agir différemment.
Les plus jeunes n'auront peut être pas une telle prise de conscience mais je suis certaine que cela leur fera echo, et comme on le dit souvent, de nos jours, c'est souvent les jeunes enfants qui éduquent leur parents :) Quant aux 4 personnages principaux, ils sont bien developpés, j'ai adoré la petite Clara pleine de ressources et intelligente, et l'histoire d'amour qui se profile permet d'alleger l'intensité de ce récit.

L'intrigue va crescendo et on veut connaître le fin mot. Je suis juste un peu triste que tout ait été fini si rapidement, j'avoue que j'aurai aimé avoir plus de développement sur l'"après". Mais comme l'effet Ricochet est à la base un roman destiné à la jeunesse, je ne retiendrai pas ce dernier point, car dans l'ensemble, il est vraiment accessible et percutant pour les adolescents.
Lien : http://www.leblogdeptitelfe...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Hatsh
  13 avril 2019
Je guettais ce roman depuis un moment et j'en ressors avec un avis globalement positif, avec quelques bémols.
Tout d'abord, je suis d'accord avec Ptitelfe sur le fait que le roman est accessible dès 10 ans, malgré sa catégorisation en "12+ ans" par le Seuil Jeunesse. L'intrigue comme le vocabulaire sont simples (et au pire, le CNRTL est votre ami), le livre se lit bien, pour ne pas dire vite, grâce au rythme soutenu de l'action et aux nombreuses péripéties.
Le texte relève de la SF d'anticipation et nous présente une société où l'infertilité généralisée a conduit à l'adoption du clonage comme mode de reproduction humaine. C'est avec les doutes, puis l'enquête de Malou, 15 ans, que nous découvrons les problèmes découlant de cette méthode, mais aussi les causes de l'infertilité de la population. La jeune fille, qui observe des similarités troublantes entre les maladies et accidents qu'elle et ses deux autres soeurs clones, Julie (19 ans) et Clara (10 ans), vivent au même âge, va chercher à comprendre et découvre ainsi l'existence du fameux "effet ricochet"... ce qui n'est pas au goût d'une agence gouvernementale chargée de dissimuler ce phénomène au public.
Le roman a le mérite d'aborder des sujets d'actualité pourtant rares en littérature jeunesse : le clonage, les effets de la composition des objets qui nous entourent, notamment le plastique et ses perturbateurs endocriniens, ainsi que la nécessité de s'informer et de changer ses habitudes de consommation. Il aborde aussi des thèmes plus classiques, mais revisités à travers le prisme du clonage : l'identité, entre déterminisme génétique et individualité libre, la transmission et le patrimoine (génétique et familial, mais aussi psychologique), les liens familiaux et le premier amour.
Les trois soeurs clones ont chacune leur personnalité et c'est agréable de voir ces personnages avec des comportements bien distincts et adaptés à leur âge. Malgré l'humour et les tensions familiales qui animent les choix et échanges des personnages, je n'ai réussi à m'attacher à aucun, le contexte et les enjeux prenant le pas sur mon intérêt pour eux.
Si le développement technologique et ses applications sont astucieuses et crédibles, comme les tablettes tactiles souples et les drones policiers, les comportements et représentations sociales m'ont moins convaincues, comme l'association entre tatouages et délinquance en 2060.
Quant à l'"effet ricochet" lui-même, je n'ai pas assez de connaissances en génétiques pour juger de sa plausibilité, donc je l'ai tièdement accepté comme postulat à l'intrigue.
J'ai été un peu surprise que ne soient pas abordés certains sujets, compte tenu du thème, mais comme dirait l'autrice, ça aurait été un autre livre... Néanmoins, je regrette un peu que le seul modèle abordé ici soit celui de la parentalité (et de l'amour) hétéro.
Enfin, si le gouvernement et les entreprises pharmaceutiques sont un peu facilement confondues en un seul et monolithique "vilain" de l'histoire, Nadia Coste nous offre plusieurs discours sur l'attitude concernant l'infertilité, ses causes et ses solutions, du déni consumériste à l'écologisme technophobe, ce qui évite l'écueil du manichéisme. Si la fin est un peu rapide, elle s'avère réaliste (et par-là même, je trouve, un peu triste).
Bref, un chouette roman à mettre en de jeunes mains !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Cielvariable
  13 septembre 2018
Je suis une adepte de science-fiction, plus particulièrement de dystopie, donc à la base j'étais très intéressée par le thème de ce roman (clonage, génétique). Malheureusement, loin d'être palpitante, ma lecture a plutôt été décevante, superficielle et sans grand intérêt.
La prémisse scientifique est déjà plutôt faible: l'humanité n'est pas capable de se reproduire naturellement, donc c'est par clonage que l'humain perpétue la race. Par contre, un effet de ricochet se produit une fois sur dix pendant le clonage (faille du clonage qui enregistre les séquelles corporelles du donneur et les transmet au clone). C'est autour de cette idée plus ou moins convaincante qu'est basée le récit. Pour le reste, il n'y a rien de nouveau dans le genre (gouvernement qui ment à la population, individus surveillés et contraints, héros rebelles qui veulent connaître la vérité...). Les personnages sont peu approfondis et peu intéressants (le lecteur ne ressent pas d'empathie pour eux). Les actions ne tiennent pas le lecteur en haleine non plus. le seul point positif: l'auteur ne laisse pas durer l'histoire éternellement, tout est dans ce tome, ce n'est pas une série.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
auredam
  03 avril 2017
Une réflexion intéressante sur le devenir de notre société dans un futur proche.
En 2074, cela fait deux générations que l'espèce humaine, victime des pesticides, polluants et autres pertubateurs endocriniens ne peut plus se reproduire sans l'aide du clonage.
Malgré les explications, j'ai eu du mal à croire à la théorie de l'effet ricochet, pourtant au coeur de l'histoire. L'effet ricochet est une faille dans le système de clonage qui touche 10% de la population mais dont le gouvernement refuse de parler. Un grain de sable dans l'ADN qui enregistre toutes les séquelles corporelles du parent et les transmet à son enfant. Si la mère se casse le bras à 10 ans, sa fille (son clone) se cassera fatalement le bras à 10 ans au jour près. Si la mère devient folle...la fillle aussi? C'est toute la question du livre mais pas seulement.
Toutes les réflexions qui gravitent autour du clonage m'ont paru au contraire très réalistes. L'auteur se base sur des problématiques actuelles liées à l'environnement (abus de pertubateurs endocriniens) et à la surveillance généralisée des individus. j'ai bien aimé l'idée d'un gouvernement complice d'un abus du clonage à des fins de surveillance de la population.
Ce livre fait réfléchir quant à notre capacité à accepter beaucoup de choses qui vont contre notre intérêt personnel et l'intérêt collectif.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (1)
Ricochet   07 juin 2017
Un récit divertissant mais aussi instructif qui pointe notamment du doigt les perturbateurs endocriniens, principaux responsables de la baisse de la fertilité aujourd'hui.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
CielvariableCielvariable   10 septembre 2018
Lorsque la génération de la grand-mère de Malou – née aux alentours des années 2000 – avait atteint l’âge d’avoir des enfants, l’échec massif des grossesses naturelles avait conduit les couples à recourir systématiquement à la procréation médicalement assistée, jusqu’à ce que celle-ci devienne inefficace à son tour. Plusieurs courants de pensée s’étaient alors exprimés : certains pour accepter cette régulation de la population imposée par la nature, d’autres pour dénoncer l’effet de la pollution sur la fertilité humaine, sans oublier les religieux, qui parlaient de châtiment divin et de fin du monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Videos de Nadia Coste (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nadia Coste
Nadia Coste - L'Effet Ricochet
autres livres classés : clonageVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Ascenseur pour le futur

Brett est en sixième en

1991
2015
2024

20 questions
96 lecteurs ont répondu
Thème : Ascenseur pour le futur de Nadia CosteCréer un quiz sur ce livre
.. ..