AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782266234061
336 pages
Éditeur : Pocket (17/10/2013)

Note moyenne : 3.85/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Une plongée au coeur d'une des pages les plus méconnues de la Seconde Guerre mondiale et des méfaits de l'idéologie nazie exportée dans le sanctuaire de la démocratie. Un document exceptionnel composé de témoignages qui révèle un aspect incroyable du conflit.Dans une guerre, il y a toujours à chaque bataille un vainqueur, et des prisonniers. Mais que faire de ces hommes pris à l'ennemi ? La question est capitale. Pendant la Seconde Guerre mondiale, le nombre de sold... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
andreas50
  10 février 2019
Daniel Costelle a le mérite d'avoir su tirer de l'oubli un sujet largement ignoré, comme si les prisonniers de guerre, ici allemands, étaient, de tout temps, les grands oubliés de l'histoire des guerres en raison de leur position particulière de « sous-vaincus » pour les vaincus et d'antihéros pour les vainqueurs. Son second apport tient à la méthode utilisée. Daniel Costelle a cette qualité rare de savoir trouver, de « dénicher» les sujets intéressants et ignorés, et celle, encore plus rare, de les mettre en valeur en en rendant la lecture facile et agréable.
Ce livre d'histoire est fondé sur la mise en valeur des témoignages des prisonniers, des gardiens et de la population américaine. Il se lit comme un roman dont il est difficile de se séparer. Et, lorsque la lecture s'est terminée, les images crées par l'auteur nous sont revenues à l'esprit. Nous avons revu, nous revoyons encore, les images des premiers prisonniers de l'Afrikakorps, jeunes « loups maigres » qui arrivent aux États-Unis, découvrent le « savon qui mousse », ne pensent qu'évasion et attendent, à défaut de mieux, la libération qui suivra, bien évidemment, la victoire inexorable du Reich. Nous voyons les premiers prisonniers antinazis subir le sort, inimaginable sur le sol américain, que leur réserve la Gestapo des camps; nous revoyons ces Américains jeunes et vieux, hommes et femmes naïvement « émerveillés » par ces prisonniers à la rigueur impeccable, presque effroyable, défilant dans les rues de la petite ville voisine en chantant, en allemand bien sûr, et à la demande de la population, des chants martiaux, des chants...nazis ! Ces images qui demeurent traduisent la seconde richesse du livre.
Daniel Costelle nous incite à ouvrir la boîte de Pandore des prisonniers de guerre de la Seconde Guerre mondiale. Car, après tout, puisque la guerre fut mondiale, il y eu des prisonniers de guerre sur tous les fronts, dans toutes les armées et probablement dans presque tous les pays. Mais combien furent-ils ? Comment furent-ils traités ? Y furent-ils dans le respect des accords internationaux ou furent-ils abandonnés au bon vouloir des vainqueurs du moment ?
C'est ce que l'auteur va développer dans la dernière partie de ce livre passionnant et particulièrement bien documenté.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          413
st79310
  20 avril 2013
Un livre sur un sujet rare écrit par un spécialiste de la econde guerre mondiale. Cela donne un livre sérieux mais pas prétentieux avec de nombreux témoignages d'acteurs ayant vécu le sujet...
Je le recommande à tous les afficiados de la seconde guerre mondiale....
Commenter  J’apprécie          100
Elilawenn
  08 avril 2015
Daniel Costelle, historien spécialiste de la Seconde Guerre Mondiale, nous livre ici des témoignages poignants d'anciens nazis qui ont été fait prisonniers entre 1939 et 1945.
Il y relate les événements qui se passaient dans les camps et traîte d'un passage de l'histoire peu connu.
D'anciens gardiens ont également témoigné, racontant parfois l'horreur qui se déroulait à l'intérieur des camps. Non pas parce que ces geôliers étaient violents, mais parce que les prisonniers s'entre-tuaient eux-mêmes afin de maintenir l'idéologie du nazisme à son paroxysme.
Un documentaire qui se lit comme un roman, richement illustré (en textes et en photos).
Si vous avez envie de découvrir un autre aspect de cette période de l'histoire, lisez-le !
Commenter  J’apprécie          10
El0wdie57
  09 novembre 2013
Genial ! Livre tres bien tourné qui se lit rapidement ! Des témoignages interessants,et surtout l'auteur parle d'un sujet tres peu traite et ne fait peu d'allusion aux evenements contre les juifs (ca change un peu des auts romans). Je recommande car j'ai beaucoup apprécié.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
andreas50andreas50   09 février 2019
Il y avait surtout des Noirs dans la plantation. On exigeait de nous que l'on cueille cent livres de coton par jour; les Noirs, deux ou trois fois plus. Ils étaient payés à la livre. Pour eux, c'était pire que nous. Et il faut voir comment ils vivaient. Leurs habitations : très moches, très primitives. Ces gens étaient tellement exploités...
Eux, ils disaient toujours : nous on est comme vous. Des prisonniers, des opprimés, des hommes de seconde classe.
Les Noirs dans les champs de coton étaient opprimés et vraiment dans la misère.
Ainsi, les Allemands,en travaillant, en sortant de leurs camps, font l'amère découverte du racisme. Qui sans doute leur avait échappé dans leur pays sous Hitler.
Ils découvrent aussi les Juifs.
Les gens d'origine allemande étaient les moins gentils avec nous. Ceux qui avaient un nom allemand, il fallait s'en approcher avec précaution. Ceux qui nous aidaient le plus, par contre, c'étaient les Juifs. Oui, les Juifs qui avaient été obligés de quitter l'Allemagne. Ça, il faut bien le reconnaître. C'est pourtant eux qui auraient dû avoir le plus de haine. Mais non !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
andreas50andreas50   08 février 2019
Je suis persuadé qu'Hitler aurait pu faire ce qu'il aurait voulu tant qu'il restait dans ses propres frontières. Les Américains n'auraient jamais rien dit. Ils ont fait la guerre à cause de son expansion, pas forcément pour se défendre, plutôt pour l'équilibre mondial. Et dans cette optique, nous, les Allemands, étions des ennemis, voilà tout. Le fascisme, ils ne l'ont pas compris. D'ailleurs, la plupart des gens n'ont rien compris.
Hans Werner Richter, ancien membre du Parti communiste allemand, au début des années trente.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
SebastienCreoSebastienCreo   16 janvier 2018
Au sommet de la vague, on compte 55 camps principaux et 511 installations secondaires. Les responsables militaires les implantent sur une grande partie du territoire américain, du Nouveau-Mexique au Massachussetts, leur choix privilégiant les zones rurales, voire la proximité de villes petites ou moyennes, mais excluant celle de grandes agglomérations.
Commenter  J’apprécie          00
SebastienCreoSebastienCreo   16 janvier 2018
Au petit jour, on a commencé à regarder. Ce qui m'a le plus frappé, tout de suite, c'est ce que j'ai d'abord pris pour des usines d'automobiles. On se disait: c'est extraordinaire, le nombre d'usine d'automobiles qu'il peut y avoir. En fait, c'était le parkings devant les usines.
Commenter  J’apprécie          00
SebastienCreoSebastienCreo   16 janvier 2018
Un camarade et moi, on aimait la même fille. C'était lui ou moi. On s'est battu en duel, au pistolet. Je l'ai tué, et j'ai dû m'enfuir. J'ai désert. Je suis passé en Suisse et ensuite en Amérique. Et voilà, maintenant je suis officier dans l'armée américaine !
Commenter  J’apprécie          00

Video de Daniel Costelle (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Daniel Costelle
Foire du livre Brive 2010 - Isabelle Clarke et Daniel Costelle - La traque des nazis de 1945 à nos jours - Editions Acropole.
autres livres classés : seconde guerre mondialeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

C'est la guerre !

Complétez le titre de cette pièce de Jean Giraudoux : La Guerre ... n'aura pas lieu

de Corée
de Troie
des sexes
des mondes

8 questions
958 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , batailles , armeeCréer un quiz sur ce livre