AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2924429110
Éditeur : Atelier 10 (10/11/2014)

Note moyenne : 4.08/5 (sur 13 notes)
Résumé :
On voudrait nous faire croire que la poésie n'est que douceur inutile et bonté impossible, beautés incompréhensibles et ruineuses, aspirations prétentieuses, charabia, gaspillage, enfantillages, rimes quétaines, littérature. Mais notre vie serait-elle pas plus intelligible, plus lumineuse, plus habitable si nous ménagions un peu d'espace pour accueillir une certaine magie de l'existence? Véronique Côté entreprend le fragile inventaire des traces de notre besoin de p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Pixie_dust
  08 novembre 2016
C'est un essai dans lequel on parle de la poésie dans son sens large : un genre littéraire, mais aussi une façon de percevoir le monde.
C'est un texte très pertinent sur la façon dont la "poésie" nous est essentielle en tant qu'individus, mais surtout en tant que société, sur l'importance de la créativité, de la beauté, de la contemplation et de la sensibilité dans le monde.
Un beau texte, facile à lire, qui donne envie de mettre un peu de magie dans la vie! J'ai beaucoup aimé!
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
M-PiM-Pi   10 mai 2015
Je n'avais jamais vu de baleines, et pourtant j'en rêvais - la nuit, je veux dire. Leurs grandes formes mouvantes habitaient ma conscience, comme une sorte de paix en forme de poissons géants. Fragile et immuable, magnifique, insaisissable. Les baleines, dans mon esprit, représentaient toutes ces choses dont on peut être certains qu'elles existent, même si on ne les a jamais vues, même si elles sont menacées. Je croyais au baleines comme on croit à l'amour quand on ne l'a pas encore connu, ou qu'il tarde à revenir se poser dans notre vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
igregoireigregoire   18 décembre 2014
L'absence totale de poésie dans le monde politique actuel me semble révélatrice de tout ce qui fait défaut à notre conception contemporaine de l'exercice démocratique. Nos manières d'appréhender chacun des enjeux auxquels nous sommes soumis sont complètement dénués d'imagination, d'indépendance de pensée, de véritable liberté. (p. 46)
Commenter  J’apprécie          40
M-PiM-Pi   10 mai 2015
Je croyais que mon besoin de poésie était une chose intime, personnelle, mais commune, dans le sens de partagée, de normale, de régulière. Je croyais que ce besoin brulait au coeur de chacun d'entre nous - qu'il faisait partie du kit de base des besoins, en quelque sorte. Avoir besoin d'un toit, de chaleur, de nourriture, d'amour, d'éducation, et de poésie.
Commenter  J’apprécie          20
M-PiM-Pi   10 mai 2015
Mais depuis quelque temps, je remarque une forme d'agression particulièrement insidieuse à l'égard de la langue: elle consiste à vider les mots de leur sens. À les empailler, en quelque sorte: on garde l'enveloppe, on la fourre avec n'importe quoi, et on recoud. Le mot a encore l'air vivant, mais il a les yeux morts.
Commenter  J’apprécie          20
M-PiM-Pi   10 mai 2015
J'entrais dans la lecture, j'entrais dans cette maison, je possédais enfin le code secret pour percer le langage écrit, ce refuge où me mettre à l'abri, ce paysage sans fond, ce pays à faire. Je pouvais enfin partir à l'abordage de ce nouveau monde qu'étaient les livres.
Commenter  J’apprécie          20
Lire un extrait
autres livres classés : essaiVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
425 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre