AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de Diabolau


Diabolau
  02 mars 2020
De février à l'été 1916, en pleine bataille de Verdun, puis de la Somme... Au bois des Caures, en se portant au secours des fameux chasseurs du Lieutenant-colonel Driant, l'ambulance 13 va déplorer ses premières pertes et les prendre avec philosophie. Le lecteur aussi, d'ailleurs, tant il est vrai que les petites mains qui entourent Bouteloup sont finalement assez peu caractérisées depuis le début de la série, hormis sans doute le curé Satan (ça ne s'oublie pas). La faute sans doute à des digressions qui seront encore présentes dans ce tome, sous forme d'allusions sans lendemain à Marie Curie, à l'aviation, aux luttes de pouvoir entre Foch et Joffre, aux manœuvres occultes de Clemenceau. Aux généralités sur les évènements, aussi, et par endroits l'album veut se faire "pédagogue".
C'est bien mené malgré tout, mais il faut faire attention à ne pas y perdre son âme en abandonnant le côté intimiste des tribulations d'un médecin avec son petit groupe de bonshommes.
À déplorer deux anachronismes malheureux avec les mots "communiste" et "génocide".
Cependant, le dessin, toujours très bon, les enchaînements narratifs, absolument irréprochables et c'est assez rare pour le dire, et le texte, toujours puissant et littéraire, avec des répliques d'orfèvre, compensent ces quelques errements.
Commenter  J’apprécie          40



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (4)voir plus