AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782723426190
48 pages
Éditeur : Glénat (20/08/1996)

Note moyenne : 3.06/5 (sur 8 notes)
Résumé :

Tchen Qin est un homme puissant à la cour du Khan Kubilai qui règne en maître absolu sur d'immenses territoires. Officier supérieur et commandant de la garde personnelle du Khan, il est l'objet de bien des jalousies. Ainsi, Tête-Noire et Sire Ahmed, le trésorier du Khan, conspirent pour le détruire. Tchen Qin jure fidélité à sa femme Mara mais il a bien du mal à résister aux provocations de Pimik... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Diabolo44
  16 janvier 2021
— Tu es devenu quelqu'un de très important dans la cité, Tchen-Qîn !
— Oui, le Khan Kubilaï m'a élevé au rang d'officier supérieur et commandant en chef de sa garde personnelle...
Voilà une accroche qui a le mérite de rappeler où nous en sommes, tout en montrant le naturel des dialogues, puisqu'il s'agit d'une conversation entre Tchen-Qîn et Kaï, qui ne se sont plus quittés depuis plusieurs tomes.
C'est un peu comme si j'avais une conversation avec mon fils, que nous appellerons par convention Raymond.
— Tu es quelqu'un d'important pour moi, diabolo44 !
— Oui Raymond, en effet, je suis ton père.
Rien de bien nouveau sous le soleil de Cambaluc, donc, c'est toujours aussi mauvais.
Ahmed avait décidé à la fin du tome précédent de ne plus s'en prendre à Tchen-Qîn et de laisser Tête Noire seul avec sa vendetta, mais il a entre-temps (très nettement) changé d'avis, et l'on ne saura pas pourquoi.
Le chevalier occidental envoyé pour tuer Tchen-Qîn dans un duel d'honneur en simulant l'affront, on ne comprend pas bien où se trouve l'affront. Représentation des combats : nulle, comme d'hab.
On nous refait le coup des délires oniriques avec Tchen-Qîn qui parle (pour ne rien dire, ou pour raconter à nouveau des trucs qui se sont passés il y a 8 tomes) à son ombre pendant pas moins de 10 pages quand même, sur 48 que comprend l'album, et là on se dit : fallait occuper l'espace.
Kaï a ajouté une nouvelle phrase à son arsenal, ce qui fait doubler son répertoire. Maintenant, en plus de dire "cette diablesse de Pimiko Zu te perdra, tu devrais la tuer", il regrette aussi les attributs masculins qu'il s'est coupé de façon un peu cavalière – c'est le moins qu'on puisse dire – au tome précédent.
Pimiko et Mara ont de nouveau changé de tronche, plutôt en mieux. Disons que Pimiko ressemble à nouveau à une femme, ce qui est déjà bien. Par contre, maintenant, elles sont toutes les deux identiques. Bon, on ne peut pas tout avoir. le fond du problème, je pense, c'est que Gioux ne sait pas dessiner les visages asiatiques. le personnage de Marco Polo, par exemple, un blanc occidental, est lui parfaitement reconnaissable et ne change jamais d'un album à l'autre, voire d'une page à l'autre.
Bref, tout cela fleure bon l'amateurisme, de même d'ailleurs que le scénario, toujours aussi indigent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50


Lire un extrait
Videos de Patrick Cothias (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Patrick Cothias
Scénaristes : Patrick COTHIAS, Patrice ORDAS Dessinateur : Alain MOUNIER
Chirurgien, il affirme le pouvoir de la vie dans l'enfer des tranchées.
Il s'appelle Louis-Charles Bouteloup. Fraichement diplômé de la faculté de médecine, il se retrouve en première ligne, à Fleury, en janvier 1916. Il commande une ambulance hippomobile, surnommée l'As de Pique parce qu'elle est connue aussi bien pour le courage de ses infirmiers, que pour leur manque de soumission au Règlement. Bouteloup est un nom qui compte en politique, car le baron Horace, père de Louis, est député, lieutenant-colonel et proche du général Pétain. Cette relation privilégiée, loin de le protéger, fera du jeune officier une cible désignée pour les ennemis de l?élu, entre autres le redoutable Georges Clemenceau. Néanmoins, Louis accomplira la tâche épouvantable que la guerre lui impose, en essayant de préserver un humanisme auquel il est attaché jusqu?à la rébellion?
Lire des extraits ici : http://www.angle.fr/bd-l-ambulance-13-tome-1-5830732.html
+ Lire la suite
autres livres classés : marco poloVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3929 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre