AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2723425916
Éditeur : Glénat (31/07/1999)

Note moyenne : 4.14/5 (sur 104 notes)
Résumé :
Au bon temps du Roi Henri, l'étonnant destin d'Ariane de Troïl... Une jeune femme de caractère qu'un destin farceur incite à se parer des atours de L'Epervier, le justicier masqué... A la manière d'un Dumas, Cothias dénoue les fils d'une tragédie où se croisent personnages connus et héros de fiction nés de son imagination volcanique. Juillard signe une mise en scène où l'élégance et la beauté s'expriment ouvertement. Un chef-d'oeuvre romanesque incontournable qui es... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
BazaR
  23 février 2014
AAhh ! Une bonne cuvée que ce troisième opus, meilleur que le précédent à mon avis.
L'histoire est plus centrée sur Henri IV. Son Conseil, et avant tout Sully, insiste pour que le roi se rabiboche avec sa reine Marie de Médicis, afin d'apaiser les esprits comploteurs emplis du fiel des clivages religieux. Henri rechigne – le physique et le caractère de la reine sont des repoussoirs – mais il « fait son devoir ». C'est tout l'imbroglio politico-religieux qui sert de toile de fond. C'est délicieusement culturel.
Peu d'évènements majeurs du côté de l'Auvergne. Un pauvre hère est pendu pour avoir été confondu avec Masquerouge. Ce dernier aura tôt fait d'invalider l'hypothèse… avec ses pointes de fer. Il se rapproche d'Ariane et s'oppose violemment à son frère, le père d'Ariane étant plus que jamais persuadé de sa relation intime avec sa femme qui aboutit à la mort de celle-ci.
Le lien entre ses deux groupes de personnages commence à luire dans l'ombre. Un caporal des gardes du roi, Germain Grandpin, sauve la vie de son souverain et devient son compagnon de beuverie. Habile à l'épée, Germain évoque son maître d'armes qui n'est autre que… (dois-je le dévoiler ?) … qui opère du côté auvergnat.
Beaucoup de rigolade dans ce tome, surtout grâce à la truculence du roi et des dialogues avec Germain ; rigolade qui rafraichit le climat d'extrémisme religieux, de haines de cours et de cruauté nobiliaire gratuite, par ailleurs riche en Histoire.
Mais des éléments que je regrette malgré tout (les mêmes qu'auparavant) : l'enveloppement des évènements dans un fantastique léger mené par la sorcière aveugle qui passe son temps à annoncer à chacun son inéluctable futur (à quoi ça sert ? si ces évènements sont inéluctables, on va les lire bientôt !) et le dessin trop clair qui oublie les ombres et dont l'absence de contraste rend certaines images difficiles à saisir dans toute leur splendeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
cicou45
  14 juillet 2013
Troisième tome de la série "Les 7 vies de l'épervier", le lecteur voit ici apparaître un nouveau personnage, le caporal Germain Grandpin. D'autres, bien que secondaires, sont toujours omniprésents et ont un rôle non-négligeable dans l'intrigue. Parmi eux, l'on peut par exemple citer une vieille femme aveugle qui fit son apparition dès le début et qui a donné une de ses vies en offrant un oiseau de jour, à celui que tout le monde connaît maintenant sous le nom de l'épervier. Ce dernier, hors-la-loi, ne dévoile jamais son visage et le dissimule toujours sous un masque rouge.
Pour ce qui est du côté historique de la série, le roi Henri se décide enfin à faire sacrer sa femme, Marie de Médicis, reine de France...mais ce sacre se déroulera-t-il sans heurts ? Ce n'est pas ce que lui a prédit la vieille femme aveugle, qui, bien que dénuée du sens de la vue, a le don de voir bien plus de choses que de simples yeux pourraient le faire...Ses présages se réaliseront-ils ? Henri étant un ancien huguenot et ayant pris pour épouse, une fervente catholique, a ainsi converti le royaume de France au catholicisme mais si de tels affrontements devaient avoir lieu entre les deux partis, quel camp choisirait-il ?
Dans ce tome, bien des masques tombent et l'intrigue se resserre...Cependant, ne s'agissant que du troisième tome (sur sept), le lecteur peut fort bien s'imaginer qu'il est loin d'être au bout de ses surprises...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
Foxfire
  10 février 2020
Le 2ème tome m'avait un peu moins emballée que le 1er, c'est donc avec moins d'enthousiasme que je m'étais lancée dans la lecture de « l'arbre de mai ». Et bien, cette lecture m'a bien rassurée. Avec « l'arbre de mai » la série repart sur les chapeaux de roue.
Le contexte politique est bien exploité et sert vraiment de ligne directrice à un récit qui semble savoir où il va. Les intrigues de cour sont à l'honneur dans ce tome, ce qui est très plaisant. La partie relative à l'épervier est, dans ce volet, moins intéressante que ce qui se passe autour du roi mais je pense que cet aspect devrait gagner en épaisseur dans les volets suivants. En tout cas, je ne vais pas tarder à le savoir en m'attelant au 4ème tome.
Commenter  J’apprécie          202
Davalian
  19 décembre 2014
L'arbre de mai marque (enfin !) un cap intéressant après deux tomes en demi-teinte. le scénario, comme le laisse entendre le titre, s'intéresse à un événement : l'assassinat tout proche du roi Henri IV. Il ne s'agit pas là d'une révélation, puisque l'évènement est annoncé depuis quelque temps. Une grande partie de l'intrigue va être consacrée à l'approche de cet épisode de l'Histoire de France.
Le roi Henri IV tient la première place dans cet album qui est essentiellement consacré à la famille royale. La reine, son entourage, le dauphin tiennent ici la première place. Ce choix est la promesse d'une suite riche en actions. Des épisodes touchant à la vie quotidienne, aux moeurs du monarque, apportent une touche de légèreté qui agace toutefois, tant celles-ci sont convenues, mais néanmoins plaisantes.
Pendant ce temps, l'intrigue se développe un peu. Nous en savons un peu plus sur le justicier masqué. Ce qui est révélé n'est pas franchement palpitant et ne fait que confirmer ce que l'on avait déjà compris par le passé. Les quelques passages en Auvergne ne sont pas forcément les plus passionnants. La première scène en province, mérite le coup d'oeil, celles qui suivent se révèlent plutôt classiques. Quelques phrases jetées lors d'un guet-apens vont toutefois leur donner une autre dimension.
La mise en avant d'un second couteau déjà croisé par le passé, les dessins de grande qualité qui nous font plonger dans une époque et les intrigue de cour font de L'arbre de mai, un album plus réussi que les précédents. Il suscite la curiosité, donne envie de connaitre la suite de l'intrigue. Plus qu'à espérer qu'elle se révèle convaincante…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
goodgarn
  16 décembre 2012
1610, le royaume de France est miné par des querelles intestines qui opposent les catholiques et les réformistes.
Afin de ménager les sensibilités de chacun, Henri IV use de diplomatie, et ne prend point position ouvertement. Mais, autour de lui, les intrigues se multiplient, et n'annoncent pour le Roi que de mauvaises augures.
Les dés sont jetés, et rien ne pourra stopper la roue du destin.
Destin qui prend vie sous l'apparence d'une sorciére, manipulant à souhait la vie de certains par l'intermédiaire d'un oiseau: l'epervier( qui comptabilise sept vies). trois sont déjà distribuées.
La premiére appartient à un chevalier masqué qui défend les opprimés.
La seconde est vouée au dauphin Louis.
La troisiéme est promise à Ariane de Troil, jeune fille née le même jour que le futur Louis XIII.
Les piéces du puzzle se joignent au fur et à mesure, et annoncent une suite des plus intéressantes.
Commenter  J’apprécie          150
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
BazaRBazaR   22 février 2014
[Relax67: Sully essaie de convaincre le roi Henri IV de "faire la paix" avec sa reine Marie de Médicis]

SULLY: Vous avez du gascon la légèreté d'humeur et la vivacité, la bravoure et l'amour des plaisirs de la vie tandis que votre épouse, bien que née florentine, n'a de son chaud pays que l'accent déplorable et le goût du complot... un sang flamand et glacé coule lentement dans ses veines et nuls tempéraments n'auraient jamais pu être en plus grand désaccord. Mais il faut vous résoudre...
HENRY IV: N'insiste pas Sully! Elle est vraiment trop vilaine!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
DavalianDavalian   22 décembre 2014
- Son cas me laisse de bois, ses tétons me dépriment ! (Henri IV)
- Gare... la voilà qui vient ! (Sully)
- Monsieur, il faut que je vous parle... (Marie de Médicis)
- Et moi aussi Madame ! Prêtez à mes prières ce que vous n'avez jamais voulu accorder à mes menaces !... (Henri IV)
Commenter  J’apprécie          70
goodgarngoodgarn   15 décembre 2012
- Je ne suis pas à plaindre... Les yeux ne servent à rien à une cervelle aveugle ! L'aveugle dont les yeux s'ouvrent regrette vite ses tènèbres...
Commenter  J’apprécie          100
litolfflitolff   27 septembre 2010
L'herbe repousse toujours, qui recouvre les vieilles traces, soupira la Sorcière.
Personne ne peut lutter contre l'herbe qui pousse. Les sept chemins s'effacent derrière nos personnages... Oui, ajouta le Diable. Le temps n'est plus très loin où ils se croiseront tous. Le sang va pisser dru et nous allons bien rire ! ...
Commenter  J’apprécie          30
cicou45cicou45   14 juillet 2013
"Le temps n'a plus aucune importance pour les morts..."
Commenter  J’apprécie          180
Videos de Patrick Cothias (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Patrick Cothias
Scénaristes : Patrick COTHIAS, Patrice ORDAS Dessinateur : Alain MOUNIER
Chirurgien, il affirme le pouvoir de la vie dans l'enfer des tranchées.
Il s'appelle Louis-Charles Bouteloup. Fraichement diplômé de la faculté de médecine, il se retrouve en première ligne, à Fleury, en janvier 1916. Il commande une ambulance hippomobile, surnommée l'As de Pique parce qu'elle est connue aussi bien pour le courage de ses infirmiers, que pour leur manque de soumission au Règlement. Bouteloup est un nom qui compte en politique, car le baron Horace, père de Louis, est député, lieutenant-colonel et proche du général Pétain. Cette relation privilégiée, loin de le protéger, fera du jeune officier une cible désignée pour les ennemis de l?élu, entre autres le redoutable Georges Clemenceau. Néanmoins, Louis accomplira la tâche épouvantable que la guerre lui impose, en essayant de préserver un humanisme auquel il est attaché jusqu?à la rébellion?
Lire des extraits ici : http://www.angle.fr/bd-l-ambulance-13-tome-1-5830732.html
+ Lire la suite
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3623 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre