AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2205043153
Éditeur : Dargaud (24/08/1996)

Note moyenne : 3.9/5 (sur 53 notes)
Résumé :
La baronne Ariane de Troïl qui s’était, dans le précédent tome évadé de son asile de fortune, part sur les traces de son père qui serait aussi son « pseudo assassin ». Elle franchir l’océan pour tenter de renouer avec son passé.

Arrivée sur place à la toute jeune ville de Québec, on l’informe que son père pourrait être le dénommé Chevalier Condor aussi nommé « oiseau-tonnerre » par les tribus indiennes locales.

Espérant en découvrir d’a... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
BazaR
  15 septembre 2019
Changement complet d'atmosphère cette fois, et pour le meilleur.
Ariane ne traine pas dans les zones de Nouvelle-France gouvernées par les Français. On la retrouve rapidement voyageant avec les Iroquois. C'est le choc des cultures. Des jésuites se chargent d'expliquer le point de vue français.
Fascinant de voir évoluer cette confédération de tribus, ces mohawks, algonquins, hurons et iroquois à la structure sociale moins simple qu'on pourrait le penser. Entre paix et guerre, elle applique les mêmes recettes que l'Europe, et probablement que toute l'humanité. le passage le plus marquant est la torture subie par un indien prisonnier des iroquois, appliquée par l'ensemble de la tribu, surtout les femmes, et tout à fait acceptée par le prisonnier qui prouve ainsi sa valeur. Comme d'habitude, Cothias ne fait pas dans la dentelle.
Quelle est la part de réalité historique là-dedans ? J'ai des doutes vu les erreurs trouvées dans le premier épisode. Certaines critiques vues sur internet massacrent la série sur ce plan là. Attention donc, à ne pas prendre tout a pour argent comptant.
Chez les iroquois, l'homme domine la femme de la tête et des épaules. Avec Ariane, ils sont mal tombés. Pas facile pour elle, cependant, d'empêcher un indien de s'offrir ses trésors. le fait de s'intituler fille de l'Oiseau-Tonnerre, ce père ancien qu'elle espère retrouver, la protège... un certain temps. Mais son père a « mal vieilli » depuis le temps de Masquerouge. Il est plus fanatique anti-français, anti-occidentaux, que jamais.
J'ai été surpris de découvrir ici une héroïne d'une autre série de Cothias, Coeur-brûlé. J'avais entendu dire que Cothias avait créé tout un univers incluant de nombreuses séries mais c'est la première fois que je le vois concrètement.
Malgré les doutes sur la véracité historique, ce récit m'a enthousiasmé. La suite devrait nous porter plus loin dans les terres indiennes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
cicou45
  11 juin 2013
Après leur traversée de l'Atlantique, la baronne Ariane de Troïl et celui qui se veut être son protecteur, Taillefer, arrivent au Canada, accompagnés naturellement de tous ceux qui voyageaient à bord du navire et notamment des membres du clergé. Nous sommes alors en 1626.
A leur arrivée, ils sont tous accueillis avec courtoisie (du moins, au départ) par les différentes tribus indiennes qui, pour tout vous dire, sont loin d'être en très bons termes.
Cependant, elles font du troc avec les hommes blancs et c'est ainsi que le peuple des Iroquois se propose de racheter la femme blanche, Ariane. Cette dernière, apprenant que son père se trouve peut-être au sein de leur tribu, n'étant plus connu sous le nom de chevalier de Condor mais sous celui de "L'oiseau-tonnerre", refuse d'être vendue comme une vulgaire marchandise mais accepte de les accompagner pour tenter de retrouver son géniteur.
L'arrivée à Onontawé, le village des Iroquois ne sera pas une partie de plaisir car ici, la vie des femmes est loin de celle qu'a connu Ariane jusqu'à présent mais se rapproche tout de même assez de celle qu'elle a connu lorsqu'elle était à l'hospice (voir ma critique du tome 1). Les femmes, c'est-à-dire les squaws, sont en quelque sorte uniquement bonnes à faire à manger et à être à la disposition des hommes ! C'en est bien sûr trop pour Ariane qui ne l'entend pas de cette façon mais que peut bien faire une femme dans une tribu ou les femmes n'ont pas droit à la parole face aux hommes ? Y retrouvera-t-elle son père et la reconnaîtra-t-il ?
Un deuxième tome tout aussi intriguant, très bien travaillé graphiquement mais parfois assez complexe à comprendre en ce qui concerne les relations qui existent entre les cinq tribus indiennes. Très prometteur pour le troisième tome. A découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
Vexiana
  01 mars 2019
L'entrée en matière de ce tome est assez déconcertante, alors que l'on pense retrouver Ariane à son arrivée dans le Nouveau Monde, nous sommes au contraire directement plongés des tractations à son sujets entre deux Indiens. On comprend de suite que l'équilibre mental de notre héroïne a de nouveau été perturbé et s'en suit un long flash back qui nous retrace les premiers moments de la Baronne de Toïl en terres iroquoises.
L'histoire est toujours très bonne et agréable à suivre même si ce petit effet de style (histoire-flash back- histoire) me semble un peu inutile.
J'ai une affection particulière pour ce tome dans lequel on croise pour la première fois le personnage de Beau-Ténébreux, un des personnages les plus intéressants de cette série.
Dessin impeccable, comme toujours.
Commenter  J’apprécie          90
reve2003
  22 janvier 2019
Ariane est sur les traces de son père qu'elle est partie rejoindre dans le Nouveau Monde. Elle a maille à partir avec les Indiens. J'ai moins aimé ce tome que le précédent mais cela reste une lecture agréable. J'ai beaucoup aimé les dessins.
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
BazaRBazaR   12 septembre 2019
— A défaut d'être aussi beaux que vous et moi, ces sauvages ne sont point les êtres monstrueux que certains livres décrivent.
— Ils ne sont point velus comme des ours, ils n'ont même pas de barbe ! Leur peau est apparente.
— Oui, mais elle n'est point claire !
— A en croire Champlain, leur couleur viendrait des peintures dont ils s'enduisent le corps. Or les fards sont les instruments du mensonge ! Ces usages ont été jugés blasphématoires par le bon Moïse, cat ils altèrent l'image que Dieu nous a donnée. En se rendant coupable de tromper la nature, ces primitifs témoignent à leur insu de la nécessité du sacrement du baptême.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
cicou45cicou45   11 juin 2013
"Vieux-Castor pense que chaque nation est libre de choisir sa voie, et dans chaque nation, chaque être humain est le maître de son destin."
Commenter  J’apprécie          150
reve2003reve2003   22 janvier 2019
-...Tu seras mon épouse ! Je te donnerai des bracelets et des colliers de perles et des parures de cuivre !...
...Qu'est-ce qu'une femme peut réclamer de plus à un homme ?...
-La liberté, Monsieur !!!
Commenter  J’apprécie          30
cicou45cicou45   11 juin 2013
"Les regrets sont stériles."
Commenter  J’apprécie          141
reve2003reve2003   22 janvier 2019
Et nous ne pouvons même pas prier pour son âme... puisqu'il nous faut admettre que les femmes en sont absolument dépourvues.
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
Videos de Patrick Cothias (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Patrick Cothias
Scénaristes : Patrick COTHIAS, Patrice ORDAS Dessinateur : Alain MOUNIER
Chirurgien, il affirme le pouvoir de la vie dans l'enfer des tranchées.
Il s'appelle Louis-Charles Bouteloup. Fraichement diplômé de la faculté de médecine, il se retrouve en première ligne, à Fleury, en janvier 1916. Il commande une ambulance hippomobile, surnommée l'As de Pique parce qu'elle est connue aussi bien pour le courage de ses infirmiers, que pour leur manque de soumission au Règlement. Bouteloup est un nom qui compte en politique, car le baron Horace, père de Louis, est député, lieutenant-colonel et proche du général Pétain. Cette relation privilégiée, loin de le protéger, fera du jeune officier une cible désignée pour les ennemis de l?élu, entre autres le redoutable Georges Clemenceau. Néanmoins, Louis accomplira la tâche épouvantable que la guerre lui impose, en essayant de préserver un humanisme auquel il est attaché jusqu?à la rébellion?
Lire des extraits ici : http://www.angle.fr/bd-l-ambulance-13-tome-1-5830732.html
+ Lire la suite
autres livres classés : nouveau mondeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3600 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre