AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782070120918
240 pages
Éditeur : Gallimard (10/04/2008)
3.6/5   5 notes
Résumé :

Dix nouvelles où la magie du style baroque de Couao-Zotti donne forme tourbillonnante à la vie, nous entraîne au cœur du peuple grouillant des zones frontières, hommes, enfants, femmes en marge de tout et dont l'auteur nous fait partager les fabuleux et diaboliques lambeaux d'humanité. Réalisme étourdissant, vertiges, paniques, beautés : quand les femmes mises au ban de la société deviennent des h... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Charybde2
  17 mars 2013
Dernier recueil en date de Couao-Zotti, empli de plages, de trafics et de superstitions délétères.
Publié en 2008, le dernier en date des recueils de nouvelles de Florent Couao-Zotti - sans doute l'auteur béninois le plus intéressant aujourd'hui - poursuit les pistes lancées dès "L'homme dit fou et la mauvaise foi des hommes" (2000), et explore de nouvelles facettes des réalités africaines contemporaines.
Ici, le pouvoir délétère de la religion et de la tradition en prend pour son grade (et tout particulièrement la force absurde des préjugés irrationnels dans "Femelle de ta race", "Le fils de l'ancêtre", et surtout la magnifique "Enfant-siège, enfant-sorcier"), tandis que le tribut prélevé sur les humbles par les duretés du tout-monétaire sont à nouveau mises en exergue (dans le superbe "Barbecue blues"), et que les cocasses absurdités du quotidien, ou les terribles foudres de la passion amoureuse, et leur poésie souvent tragique, rythment le recueil ("Les amants du soleil", "Métal répiécé", "Le retour du mort", "Sortir de la nuit", "Brèves de mur", ou encore l'étrange et inhabituellement sahélienne "La femme étoile").
Bien marqué par la source présence de la mer au long de la route des Pêches de Cotonou, ce recueil enchante et désole souvent simultanément, dans ce qui devient de plus en plus la marque de fabrique de l'auteur de Porto-Novo (Bénin).
"Dans la pièce, il y avait le désenvoûteur. Un immense corps de cocotier drapé dans une soutane blanche. Pasteur christianiste-céleste, qu'il s'intitulait. Prêtre officiant qui alliait Christ et vaudou, chapelet et gris-gris, sourates et incantations. Il était debout, les mains jointes sous le menton, les lèvres tordues par des prières. Ton enfant, ton petit bout de citron pleurait. Il libérait de gros traits de larmes, écarquillait le son de sa voix à tous les coins de la pièces. Avait-il mal ? L'épreuve était-elle supplice ? Pourquoi tant de pleurs, petit espoir de ma vie ? (...)
Le gourou étendit alors ses bras, éxécuta, d'un geste empesé, le signe de croix et pointa son index sur le front de son jeune patient. Et la litanie monta, injonctive, libérée à fureur :
- Je t'ordonne de quitter cet ange ! Je t'ordonne, vipère horrible, d'abandonner le corps de cet enfant que tu souilles !
Les deux assistantes, sur le même ton enfiévré, reprirent aussitôt en choeur :
- Alléluia !
- Je te somme de ta casser, affreux salopard !
- Alléluia !
- Je t'intime l'ordre d'aller te faire mordre ailleurs !
- Alléluia !
- Je te dis d'aller te faire tirer la queue en enfer !
- Alléluia ! Luia ! Luia !
Et en hurlant, le gourou frappait de son poing le "diable" à travers le buste de l'enfant. Des coups de poing pointus. Des coups de poing marteau."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
clodermer
  20 novembre 2020
Avec ce recueil de nouvelles, Florent Couao-Zotti nous plonge au coeur de la vie de Béninoises et Béninois. Les protagonistes sont issus de milieux modestes et ils doivent se débrouiller pour subsister. de plus, le poids des traditions et des croyances ancestrales est un handicap supplémentaire.
Florent Couao-Zotti est un conteur de talent. Ses personnages sont truculents. Leurs vies ne sont pas banales. Les rebondissements sont nombreux. Et quand tout semble vouloir s'arranger, une nouvelle tuile surgit.
Mais j'ai beaucoup aimé son style d'écriture et j'ai littéralement dévoré ses nouvelles.
Commenter  J’apprécie          00
myriampele
  29 août 2015
Non, cet univers m'est trop pénible à découvrir, je n'ai pas pu avancer...
Commenter  J’apprécie          40
LN
  08 septembre 2010
Une plongée inquiétante dans l'univers des magiciens béninois. Leurs pratiques font froid dans le dos, mais heureusement le style impeccable de l'auteur permet d'aborder ce sujet avec poésie...
A découvrir...
Lien : http://lecturissime.over-blo..
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
clodermerclodermer   20 novembre 2020
Les baraquements, construits avec du matériel de récupération, s'étalent à perte de vue, exactement comme des tas d'immondices émanant d'une même usine. Bois, tôle, carton, polystyrène, contreplaqué, tout. Comme si l'urgence interdisait de former un projet de vie. Comme si la nécessité imposait la consommation rapide du temps.
Commenter  J’apprécie          10
clodermerclodermer   20 novembre 2020
Il fallait que je revienne pour affranchir ma mémoire de la douleur ; il fallait que je revienne me retremper dans les terres mouvantes de ma destinée. T'interroger, Akuété. Interroger Essivi. Interroger la mer. Interroger le ciel. Et demander à tous pourquoi la passion rend l'homme si aveugle. Pourquoi l'égoïsme rend la nature si méconnaissable.
Commenter  J’apprécie          00

Video de Florent Couao-Zotti (1) Voir plusAjouter une vidéo

Florent Couao-Zotti : Les Fantômes du Brésil
Dans le décor du Rostand, Olivier BARROT présente l'ouvrage de Florent COUAO-ZOTTI "Les Fantômes du Brésil" paru chez Ubu.
autres livres classés : littérature béninoiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox