AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782020982610
160 pages
Éditeur : Seuil (21/08/2008)

Note moyenne : 2.7/5 (sur 5 notes)
Résumé :

Vingt-Quatre heures de la vie d'une actrice. Lors du dernier jour de tournage d'un film, Dorine M. revisite toute sa carrière et s'interroge: qui est-elle vraiment? Elle a interprété plusieurs dizaines de rôles, et ses personnages interfèrent parfois dans sa vie réelle, au gré d'une réplique ou d'une image qui lui reviennent en tête. Et puis elle a été différentes femmes selonles périodes de... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
isanne
  29 novembre 2019
Un film. La fin d'un tournage, la dernière journée, les dernières prises. On pourrait dire de ce roman qu'il parle de "vingt-quatre heures de la vie d'une femme", d'une actrice , de toutes les femmes qu'elle a incarnées au cours de sa carrière.
Un récit qui parle des relations vraies ou supposées entre les acteurs, les techniciens, le réalisateur. Une histoire d'interprétation : mais finalement, on joue un rôle dans les décors ou dans la vraie vie ?
Un récit qui raconte cette actrice, ses questionnements, ses failles, ses certitudes, sa vie, ses choix, ses pertes. Est-il facile de se "déshabiller" de son personnage , entre les prises, est-il simple d'oublier la femme que l'on est pour en devenir une autre fictive mais à qui on donne tant ?
Un roman sur la solitude, aussi. Cette actrice, arrivée à la maturité, la subit-elle ou la peuple-t-elle de tous les rôles qu'elle a joués ?
Une écriture toute sobre mais si précise, si riche d'images et de couleurs qu'elle en est presque poétique.
Une belle rencontre avec cette auteure que j'avais découverte lors d'un reportage sur John Steinbeck, et dont les paroles m'avaient beaucoup touchée...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
Fredg73
  10 novembre 2019
Première découverte de cet auteur. « Les mille-vies » raconte 24 heures de la vie d'une femme, Dorine M, actrice de cinéma. La protagoniste, à la première personne, nous livre un mélange de sa vie personnelle et de sa vie d'actrice. En haut de l'affiche depuis de nombreuses années, elle partage avec le lecteur des anecdotes de tournage, à travers le prisme des multiples rôles féminins qu'elle a endossés. Tour à tour, avec elle, nous nous mettons dans la peau d'Emma, de Maria ou d'Angèle, les 3 héroïnes qui ont le plus marqué la vie de Dorine.
Qui transforme qui ? Qui est qui ? Delphine Coulin, dans un (trop) incessant va et vient entre la réalité et la fiction cinématographique s'interroge sur la relation entre une femme et son double d'actrice au travers des personnages qu'elle a incarnés tout au long de sa vie, au travers d'exemples choisis de scènes et de films (fictifs ou réels) dans lesquels elle aurait tourné.
Ce jonglage littéraire entre passé et présent, entre vie réelle et vie d'actrice, nous perd un peu à certains moments. Il est difficile de suivre la narratrice dans ses pensées, dans cette introspection de ces 30 ans de carrière et de tournages.
Dorine a interprété des dizaines de rôles et l'interférence avec sa vie d'actrice laisse des empreintes sur sa vie réelle et sur sa vie amoureuse. L'imaginaire se fond dans le réel.
La vie n'est-elle finalement qu'une grande scène de cinéma ?
L'écriture de Delphine Coulin est agréable, le roman se lit aisément. Mais le lecteur a du mal à partager l'interrogation et l'auto-analyse de l'héroïne.
A découvrir pour les cinéphiles avertis et ceux qui ont un peu de temps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
isanneisanne   28 novembre 2019
Un jour, petite, j'étais allée au théâtre et j'avais surtout été fascinée par la souffleuse, que je voyais de mon siège, très mal situé : j'avais passé la représentation à épier cette femme vieillie chuchotant des mots qui virevoltaient au dessus de la scène avant d'entrer dans les crânes des acteurs par le labyrinthe de leurs oreilles, et d'y trouver ton et rythme, puis de ressortir par leurs bouches. Les voix qui murmurent semblent être plus sorcières que les autres ; celle-là avait le pouvoir de faire parler les hommes, de suppléer à leur mémoire défaillante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
isanneisanne   28 novembre 2019
Le parc ne sent plus le parfum des fleurs, mais l'humus. Des feuilles s'envolent sous un coup de vent comme une nuée d'étourneaux lumineux, les minuscules éventails jaunes du ginkgo se détachent et tournoient avant de tomber à terre. Je chantonne en moi-même, au rythme de mes pas.
Commenter  J’apprécie          134
isanneisanne   29 novembre 2019
Le mal que j'avais eu à retenir ce drôle de texte. Ces phrases ne me seraient jamais venues naturellement, je ne parlais pas de cette manière. Mais comme aurait dit Truffaut, " si c'était naturel, on ne prendrait pas des acteurs, on demanderait à des gens ".
Commenter  J’apprécie          120
Fredg73Fredg73   10 novembre 2019
J’aurais pu être photographe, moi qui ai toujours préféré regarder qu’être regardée. Je l’ai dit plusieurs fois. J’aime le travail de la lumière, celui du cadre – isoler une partie de la réalité. Subjectivité du regard. J’aime les visages. Ceux des inconnus, et ceux de mes amis, mes amours, mes proches, tant de visages autour de moi. Et puis mes visages à moi, qui continueront d’exister sur la cellulose et dans les traits de mes enfants – même quand je ne serai plus là pour les voir, plus là pour le savoir. Des gens prononceront encore mon nom – de moins en moins souvent. Je vivrai en eux, ceux que j’ai côtoyés et ceux qui ne me connaissent qu’à travers mes rôles. Mon souvenir se dissipera peu à peu et s’évanouira aussi quand ils disparaîtront à leur tour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Fredg73Fredg73   10 novembre 2019
J’étais passée par tous les états amoureux. Pour les vivre tous en vrai, il eût fallu avoir mille vies.
Prodige d’être une actrice. Une mille-vies.
Fantasme absolu de notre époque, où chacun court après le temps pour vivre le plus possible. Où tout est démultiplié.
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
Videos de Delphine Coulin (22) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Delphine Coulin
Entre réalité et fiction, découvrez le sixième roman de l'écrivaine et réalisatrice, Delphine Coulin : « Une fille dans la jungle ». Publié chez Grasset, celui-ci retrace le destin de six enfants réfugiés près de Calais. L'ouvrage est en lice pour le Prix Médicis 2017.
autres livres classés : introspectionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Petit quiz

Je n'avais jamais ôté mon chapeau Devant personne / Maintenant je rampe et je fais le beau Quand elle me sonne. / J'étais chien méchant elle me fait manger Dans sa menotte. / J'avais des dents de loup je les ai changées Pour des quenottes ! ... Qui chante "Je me suis fait tout petit" ?

Georges Brassens
Léo Ferré
Jean Ferrat
Bernard Lavilliers

14 questions
30 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , chanson française , cinema , musée , chiensCréer un quiz sur ce livre