AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Une bête au paradis (27)

hcdahlem
hcdahlem   28 août 2019
Entendre le prénom d’Alexandre avait réveillé chez elle une bête, créature de désir et de larmes. Blanche se préparait: elle patrouillait au Paradis sans relâche. Lorsqu’elle s’arrêtait, épuisée, il lui fallait s’endormir vite; la figure si belle, si douce d’Alexandre la hantait. Ce visage n’en finissait pas d’agiter en elle des flammes vacillantes. 
Commenter  J’apprécie          140
montmartin
montmartin   04 septembre 2019
Aurore comprenait qu’elle ne soignerait pas Gabriel, qu’il y avait en lui un arbre noir depuis l’enfance, que la mort de ses parents avait arrosé de colère ; elle ne pouvait pas le tomber, cet arbre, seulement couper quelques branches quand elles devenaient trop encombrantes. Elle le rafraîchissait, le frictionnait de ses mots et de son sourire, elle le secouait pour que tombent de son âme des feuilles mortes et des fruits empoisonnés.
Commenter  J’apprécie          90
MissSherlock
MissSherlock   14 juillet 2019
Au premier étage, Blanche et Alexandre, nus, se serraient, enlacés, sachant quoi faire sans savoir comment faire, sachant que ce serait douloureux sans savoir comment rendre cette douleur plus belle. L'odeur du sang dans la cour rivalisait avec celles de la peau d'Alexandre, du sexe de Blanche, ils ne sentaient plus rien qu'eux-mêmes, n'entendaient que leurs souffles mêlés, tout à la fois apeurés et soulagés de se retrouver ensemble, enfin.
Commenter  J’apprécie          63
chat8noir
chat8noir   13 septembre 2019
Bonne nuit, mort aux mauvais rêves. (...) Bonne journée, mort aux mauvais moments.
Commenter  J’apprécie          40
gaelimberdis
gaelimberdis   11 septembre 2019
"Ce premier jeudi du mois de mai débordait de vie; une foule de gens, touristes et clients fidèles, marchands et paysans,enfants et vieillards, se pressaient devant les étals; on négociait trois pour le prix de deux, on se serrait la main sans se connaître , on s'embrassait sans s'aimer, à l'ombre du clocher de l'église qui sonnait chaque demi-heure. Les marchands jetaient un œil rapide aux comptes, le temps avançait et l'argent rentrait. Le printemps succombait vite, étouffé dans la moiteur d'un été qui s’annonçait caniculaire."
Commenter  J’apprécie          40
Kazcook
Kazcook   05 septembre 2019
Gabriel grandit tordu. Gentil, mais d’une gentillesse obligée, une gentillesse de celui qui ne sait rien faire que penser à ceux qui devraient être là mais ne sont pas là, une gentillesse qui signifie « ne me faites pas de mal, je suis déjà griffé ».
Commenter  J’apprécie          40
beamag87
beamag87   02 septembre 2019
Gabriel aurait pu prendre la place de Blanche mais il ne le pourrait pas, bien sûr que non, on ne gère pas un domaine avec des yeux plein de larmes et une pensée ralentie.
Commenter  J’apprécie          30
JustAWord
JustAWord   03 août 2019
C’est donc cela, les pleurs, les vrais. Des blessures en avalanche, les muscles, la peau, les os, le sang, qui tentent de sortir par les yeux, qui fuient ce navire à la dérive, cette épave incapable d’accueillir d’autres matelots que ceux du passé, dont le pont s’est depuis longtemps écroulé sous le poids de ce grelot, énorme à présent, monstrueux, une gigantesque boule qui grossissait encore. C’est donc cela, les pleurs : le sacre du désespoir.
Commenter  J’apprécie          30
Kazcook
Kazcook   06 septembre 2019
Alors elle abandonna tout, elle fut à lui, à eux deux, il n’était plus temps de se soucier des autres. Seuls comptèrent leurs moments : ces heures, dehors, dans la cuisine, ces morceaux de journée la remplissaient de joie, de fierté, de certitudes. Elle n’avait plus accueilli ces sentiments depuis si longtemps que les sentir si fortement dans sa vie, dans son âme et dans sa chair lui donnait une confiance absolue en l’avenir.
Commenter  J’apprécie          20
montmartin
montmartin   04 septembre 2019
Pour la fille Emard, Louis n’avait aucun charme, aucun pouvoir érotique, il occupait la place d’un animal domestique, intelligent et docile.
Commenter  J’apprécie          20




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox






    Quiz Voir plus

    Les Amants de la Littérature

    Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

    Hercule Poirot & Miss Marple
    Pyrame & Thisbé
    Roméo & Juliette
    Sherlock Holmes & John Watson

    10 questions
    3474 lecteurs ont répondu
    Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre