AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782258077621
336 pages
Presses de la Cité (13/11/2008)
3.78/5   23 notes
Résumé :
En banlieue parisienne, le quotidien d'un lycée et la cohabitation riche mais souvent tendue entre un proviseur d'un autre temps, des élèves chahuteurs, des professeurs débordés et une assistante sociale particulièrement zélée...

Jeune assistante sociale, Joëlle Mazart trouve son tout premier poste dans un lycée. Elle a de l'énergie à revendre, une cause à défendre et un enthousiasme à toute épreuve.

Autour d'un café - d'où son surnom... >Voir plus
Que lire après Pause-caféVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
[Critique valable pour la trilogie]

"pause-café", surnom donné par les élèves, s'appelle en réalité Joëlle Mazart. Jeune assistante sociale, elle est envoyée dans un lycée où elle devra prendre ses marques et, surtout, dompter son caractère et son zèle. Car Joëlle ne supporte pas l'injustice et ne peut pas s'empêcher, lorsque quelque chose la dérange, de le dire haut et fort. On suivra ainsi son évolution professionnelle, passant d'un lycée à un lycée d'enseignement professionnel puis, quelques années plus tard, à un bureau d'aide social municipal. de même, dans sa vie privée, un changement interviendra puisque de Mademoiselle Mazart, elle deviendra, dans "Pause-Café Pause-tendresse", Madame Calvet, heureuse maman d'un petit Bastien.

Je suis certaine que vous connaissez la série télévisée. Ah, oui, je sais, on prend un coup de vieux ! J'adorais regarder les téléfilms à l'époque, non seulement pour l'histoire mais aussi pour le jeu d'actrice de Véronique Jannot que je trouvais (et que je trouve toujours, même si on ne la voit plus trop) très sympathique et naturelle. Alors, bien sûr, on pourra dire que les péripéties du personnage ne sont pas vraiment réelles, qu'aucune assistante sociale ne travaille ainsi... Mais on s'en fiche ! La fiction sert aussi à cela : s'évader.

J'ai acheté récemment les livres de Georges Coulonges. Je ne savais même pas qu'ils existaient. J'ai retrouvé avec plaisir, sous la forme écrite, tous ces personnages que je regardais évoluer dans les années 80. Je n'ai pas réussi à savoir si les livres ont été écrits en premier car les dates d'édition et celles de la série sont identiques. Mais peu importe...

Et si on m'avait dit, à cette époque, que j'habiterais à côté du lieu de tournage, je ne l'aurais pas cru.

Allez sur mon site si vous voulez écouter les génériques.

À très bientôt !
Lien : http://www.lydiabonnaventure..
Commenter  J’apprécie          425
pause-café de Georges Coulonges
Une belle histoire
Une histoire qui montre bien la vie d'un lycée difficile en zone prioritaire dans les années 1990 2000 avec la pauvreté la drogue et alcool et en prime une petite histoire d'amour de notre assistante sociale. Une belle histoire qui peut plaire a tous autant adolescents que les adultes
Commenter  J’apprécie          252
la vie d'une assistante sociale dans un lycée :
il s'en passe des choses !!!!
et son histoire d'amour va t-elle bien se terminer ?
Commenter  J’apprécie          90
J'avais découvert la série à la télévision quand j'étais ado et je l'avais aimé. Alors pourquoi pas le livre ?
C'est une belle histoire qui peut plaire aux adultes et aux jeunes. L'histoire a quand même un peu vieillit et je ne pense pas que des encadrants dans un lycée puissent encore agir comme cela de nos jours.

Commenter  J’apprécie          20
il y avait la série à la TV, "pause-café" j'adOrais c'était l'histoire d'une jeune assistante sociale dans un lycée....

Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Il se promet d'expliquer à Antoine Couderc que changer d'année au 31 décembre c'est une coutume qui a dû être inventée à la ville. Par des technocrates de l'époque. Parce que, entre nous, je me demande bien ce qu'on peut voir le 31 décembre à minuit!... Non le changement d'année, ce n'est pas le 31 décembre. Ce n'est même pas le 21 mars dont nous approchons. Le véritable changement c'est le 21 juin : passez votre soirée sous les étoiles, dans le large ciel de la campagne. Vous verrez : c'est un grand jour. Un aboutissement. Et les soirs suivant, vous verrez bien que les jours repartent vers les heures sombres. Et vous pensez : l'année s'en va.
Commenter  J’apprécie          130
Non le changement d'année, ce n'est pas le 31 décembre. Ce n'est même pas le 21 mars dont nous approchons. Le véritable changement c'est le 21 juin : passez votre soirée sous les étoiles, dans le large ciel de la campagne. Vous verrez : c'est un grand jour. Un aboutissement. Et les soirs suivant, vous verrez bien que les jours repartent vers les heures sombres. Et vous pensez : l'année s'en va.
Commenter  J’apprécie          20

Video de Georges Coulonges (1) Voir plusAjouter une vidéo

BOURVIL "Du côté de l'Alsace"
BOURVIL chante "Du côté de l'Alsace", en présence des auteurs de la chanson Michèle AUZEPY et Georges COULONGES
Les plus populaires : Littérature française Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus


Lecteurs (77) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
3690 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..