AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782757890011
360 pages
Éditeur : Points (20/05/2021)
3.89/5   18 notes
Résumé :
À l'orée de leurs 30 ans, Florian Coupé et sa compagne décident de rallier à vélo l'Océan Pacifique depuis Paris. Au fil des jours, le relief révèle la réalité des peuples, de l'histoire et de la carte : les Balkans, la Turquie, l'ancien Empire perse, les Indes, la péninsule indochinoise... À mesure que la route déroule ses kilomètres, les voyageurs se délestent du superflu en même temps que prennent vie les récits des écrivains-aventuriers.

Diplômé d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
skieurfou
  23 novembre 2020
Remarquable, ce livre rend intelligent
Cet ouvrage n'est pas le descriptif d'une aventure extraordinaire , c'est une réflexion sur la façon de voyager intelligemment, ce livre modifiera votre façon d'aborder vos prochaines migrations touristiques, après l'avoir lu vous comprendrez que voyager doit être un art. En ces périodes de confinement (passées et à venir) vous pourrez vous échapper sans justificatif, un vrai luxe à partager sans modération !
Commenter  J’apprécie          10
CarolineCJ
  16 novembre 2020
J'ai voyagé depuis mon canapé ! Je recommande vivement ce roman très bien écrit. le périple, la découverte des cultures et même de l'histoire qui a façonné les pays parcourus, les paysages et les "routes", les rencontres, les choix, les impressions, les allusions à d'autres explorateurs et auteurs qui ont entre autre participés à cet élan d'escapade, les réflexions personnelles, les imaginations et divagations...
"Un art de parcourir le monde" donne envie de voyager et changer notre façon de le faire et ça fait du bien dans l'époque actuelle. Excellente lecture !
Commenter  J’apprécie          00
MartinAJC
  24 novembre 2020
Par sa plume, Florian nous emmène avec lui dans sa traversée du continent Eurasiatique, et nous y fait part de ses découvertes, de ses peines et des choix auxquels il est confronté. Carnet de voyage entrecoupé de textes poétiques et de réflexions empruntées à des aventuriers, ce livre est une invitation au voyage, donnant envie d'enfourcher son vélo et de s'essayer à l'insécurité du voyage et au rythme du pédalier.
Commenter  J’apprécie          10
NielsD
  06 novembre 2020
Très bien écrit et aux références inspirante, je ne peux que recommander ce témoignage d'aventure, transportant le lecteur dans une véritable Odyssée littéraire.
Les défis physiques, techniques, culturels et personnels de l'auteur plongeront le lecteur dans les nombreux méandres de la vie.
"La vie est un défi à relever, un bonheur à mériter, une aventure à tenter."
Bonne aventure, bonne lecture !
Commenter  J’apprécie          10
Maelannr
  05 novembre 2020
Un livre juste incroyable qui nous fait voyager tout au long de la lecture. On ressent tout ce qu'a vécu Florian dans cette aventure et cela est très agréable. Bravo !!
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
MontagnardFMontagnardF   06 novembre 2020
En les suivant docilement, nous découvrons une procession fabuleuse, exubérante, une fête effrayante et dionysiaque. Dans la rue principale, toute la foule indienne célèbre un dieu inconnu, dans la folie pure, un festival de couleurs, de formes, de bruits, d’odeurs. En tête du cortège, des éléphants parés de mille atours avancent nonchalamment dans le hourvari, suivis de chevaux et de dromadaires pareillement vêtus. Ensuite viennent crescendo des chars ébouriffants. Dans des décors somptueux, toutes les couleurs de l’arc-en-ciel sont réunies et mélangées pour représenter des scènes vivantes du panthéon hindou. Des hommes, des femmes, des enfants sont tout entier peints en bleu, en vert, en rouge, en jaune, en fuchsia. L’un Brama, l’autre Vishnou, le dernier Ganesh, ils sont grimés d’un pagne, d’un habit de lumière, d’armes dorées, de coiffures improbables, de rivières de bijoux, sous des flots de peinture. Entre ces êtres merveilleux, tout droit sortis de la plus haute antiquité védique, des sonos à fond et des groupes d’adolescents en transe, l’oeil extatique, se
trémoussant comme dans une rave party.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MontagnardFMontagnardF   06 novembre 2020
L’expression « au milieu de nulle part » prend ici toute sa profondeur. C’est le genre de coin où tout pourrait mal tourner si nous faisions une mauvaise rencontre. Sous le préau, nous partageons un plat de riz et de lentilles avec les parents, la grand-mère et les ouvriers. Ce soir-là, nous dormirons dehors, sous l’auvent, juste à côté des travailleurs qui se coucheront sur les bancs où nous avons mangé. Je serai allongé entre eux et Laura, mais elle n’est pas bien rassurée par cette situation. La présence des femmes et des enfants reste un gage de sécurité lorsque nous nous endormons dans la nuit la plus noire que nous n’ayons jamais connue.

C’est peut-être ça, une bonne définition de l’aventure. Si vous vous trouvez dans une situation où, dans l’éventualité où vous vous faites découper en petits morceaux, vos parents ne retrouveront aucune partie de vous, c’est que vous êtes en train de vivre une aventure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MontagnardFMontagnardF   06 novembre 2020
Dans quelle direction partir, dans ces conditions ? Si Laura pense au Nouveau Monde, je ne jure que par l’Est. Pauvres hères rejetés au bout de la péninsule eurasiatique, il suffit d’une chiquenaude et nous tombons dans les eaux de l’Atlantique. Partir vers l’Ouest, c’est commencer l’aventure terrestre en prenant l’avion, c’est aller parler les langues du futur, l’anglais et l’espagnol. Vers le levant, ce sont dix mille kilomètres sans interruption qui s’ouvrent au départ de Paris, c’est se plonger dans un amas de langues exotiques : allemand, yougoslave, grec, turc, géorgien, farsi, ourdou, dérivés du sanskrit, birman, karen, thaï, khmer, viet, mandarin et nippon. C’est remonter toutes les migrations qui nous ont jetés sur ce promontoire extrême.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Frank_AllardFrank_Allard   16 septembre 2021
Le touriste est celui qui sort son portefeuille pour qu'on lui procure un monde en coïncidence avec l'idée qu'il s'en fait, le voyageur celui qui prend le risque d'aller voir par lui-même si le monde réel correspond à ce qu'on lui en a dit.
Commenter  J’apprécie          00
Frank_AllardFrank_Allard   16 septembre 2021
Il viendra un temps où la terre sera bien ennuyeuse à habiter, quand on l'aura rendue pareille d'un bout à l'autre, et qu'on ne pourra même plus essayer de voyager pour se distraire un peu...
Commenter  J’apprécie          00

Video de Florian Coupé (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Florian Coupé
Florian Coupé, par ABM TV
autres livres classés : voyage à véloVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura




Quiz Voir plus

la mythologie grecque

Qu i sont les premiers enfants d'Ouranous et de Gaia ?

les titans
les cyclopes
les titans et les titanides
les titanides

50 questions
429 lecteurs ont répondu
Thèmes : mythologie grecqueCréer un quiz sur ce livre

.. ..