AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 235574162X
Éditeur : Akileos (17/04/2014)

Note moyenne : 4.2/5 (sur 27 notes)
Résumé :
Une relecture du mythe d'Herakles, fils de Zeus le roi des Dieux et de l'humaine Alcmène (fille d'Amphitryon et d'Electryon, lui-même fils d'Andromède et de Persée, lui-même fils de Zeus et de...).

Une version haute en couleurs pour découvrir ou redécouvrir l'histoire épique du plus célèbre des demi-dieux de l'antiquité grecque.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
okka
  27 septembre 2016
À peine accosté sur les terres du Roi de Paros qu'Herakles se fait tirer dessus de flèches, y perdant deux de ses camarades par les fils de Minos pour venger le meurtre de leurs frères Androgée. le Roi de Paros lui propose deux guerriers pour les remplacer et Herakles choisit… Sthénélos et Alcéos
Premiers travaux de ce tome, qui est le neuvième sur sa todo-list : obtenir " la ceinture d'or d'Hippolyte, reine des amazones ". La déesse Héra, alias sa tante et femme de son père à Herakles, vient y perturber la paix régnante, pour en faire un bain de sang.
En reprenant la route en bateau, Herakles rencontre Laomédon, le roi de Troie qui sacrifie de jeunes femmes vierges. Une par semaine pour se protéger des dieux Apollon et Poséidon. Une de moins pour le roi, et ce qui évitera à ces femmes les violences de ces mortels humains. Ces sacrifices durent depuis que Laomédon n'a pas respecté sa dette envers ces deux dieux. Condamner des dizaines, voire centaines d'innocents à cause d'un égoïste ! Qui en plus, ici présent, cette femme offerte en sacrifice est la fille du roi !
Par la suite Herakles devra capturer le troupeau de Géryon situé sur l'île d'Erythie au sud de l'Espagne. Puis les ramener jusqu'à Mycènes…
Son avant-dernier des travaux sera de récolter les pommes d'or du jardin des Hespérides. Lycaon fils d'Arès et frère d'Hippolyte sera sur son chemin…
Et le douzième et dernier des travaux sur sa liste, une fois accompli, il sera reconnu immortel par Zeus, son père.
Ça ne s'arrête pas là… car telle la 1ere de couverture, cette empreinte de main ensanglanté, même si sur les siennes il a beaucoup de sang dû à ses nombreuses mauvaises personnes et montres s'étant mis sur son chemin … le pire pour lui est d'avoir le sang de ses proches, qu'il aurait pu sauver, protéger, ou éviter de tuer.

On se rend compte que les dieux …sont une grande famille, pour avoir enfanté quantité d'enfants : des dieux, demi-dieux, créatures.

L'annexes des personnages rencontré tout du long et ils sont beaucoup mine de rien, est une source d'information enrichissant l'histoire de détail qui ne nous n'aurions pas remarqué. On en apprend beaucoup sur les liens étroits de la mythologie Grecque.
Le style de dessin, la couleur d'Edouard Cour, le tout rend ce livre formidable à lire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Vanilleceylan
  17 septembre 2014
Pour avoir offensé la déesse à qui il doit son surnom « Héraklès » (la gloire d'Héra), Alcide, demi-dieu à la force surhumaine, fils de Zeus et d'une mortelle, doit accomplir 12 travaux jugés insurmontables : vaincre un lion à la peau impénétrable, capturer une biche aux sabots d'airain, nettoyer les écuries d'Augias, etc.
Voilà un Héraklès qui ne fait pas dans la délicatesse : il tape avant de poser les questions mais sait quand même se servir de sa tête quand il faut. Partagé entre éclairs de génie et folie destructrice, il sème sur son passage pas mal de morts, amis ou ennemis… Même si on connaît déjà l'histoire d'Héraklès, on ne s'ennuie pas une seconde tant cette version dépoussière le mythe grâce à un style vif et plein d'humour.
(Critique également publiée sur la page Facebook de la Librairie Bulles et crayons où je travaillais.)
Commenter  J’apprécie          60
CineKino
  29 août 2017
(Chronique commune aux trois tomes de la série Herakles)
Les 12 travaux d'Hercule sont sans doute l'un des épisodes de la mythologie grecque les plus connus et les plus spectaculaires, leur mise en images sous forme de BD pouvait donc susciter la curiosité. L'auteur a cependant abordé l'histoire sous une forme humoristique, avec un demi-dieu blasé que rien n'arrête. le dessin crayonné un peu brouillon ne m'attirait pas au début, mais sous cet aspect se révèle rapidement une vraie recherche de mise en scène, avec des plans très travaillés, souvent surprenants. L'aventure est riche en action (et massacres sanglants) et assez amusante lors des premiers travaux. Malheureusement l'histoire comme le dessin deviennent de moins en moins structurés : si le premier tome m'a enthousiasmé, le troisième s'égare dans une multitude de directions, d'aventures (les travaux sont d'ailleurs terminés), de personnages, de délires, et j'ai beaucoup moins accroché.
Commenter  J’apprécie          30
lunch
  27 avril 2014
Initialement prévue en deux tomes, la saga d'Herakles contée par Édouard Cour se parachèvera dans un troisième opus. Non que le rythme, soutenu et incisif, soit revu à la baisse (les travaux sont abattus à une vitesse folle, le cap est bel et bien maintenu) mais il y avait trop a dire finalement...
Le mythe d'Hercule n'est pas seulement lié aux douze travaux : cette volonté d'affronter des épreuves surhumaines qui sont soumises par son pire ennemi (Eurystée) « pour la Gloire d'Hera » interroge. Pour quelle raison se laisse-t-il (mal)mener de la sorte ? Jusqu'à quel point est-il capable d'endurer la colère d'Héra ?
Ceux qui connaissent la légende savent qu'il n'a rien demandé sinon de naître et de vivre. Pourquoi eut-il fallu qu'il ait un destin aussi tourmenté ? C'est pour toutes ces raisons qu'un triptyque est nécessaire.
[...]
En achevant ses douze travaux, Alcide obtient le Graal suprême : la déconfiture d'Eurystée.
Si ces épreuves n'ont pas été de tout repos, elles paraissent presque trop faciles pour un héros tel qu'Herakles. Même une (ou deux) descente(s) en Enfer ne l'effraie pas.
Avec ce second volet de ses aventures, c'est l'assurance de poursuivre dans cette vision du mythe avec le même enthousiasme et les mêmes promesses :
Le dessin d'Edouard Cour est toujours aussi vif avec cette force de mouvement incroyable. Dans la continuité du premier tome, je n'ai pas grand chose à ajouter que je n'aurais déjà dit.
Quant au scénario, il se poursuit tambour battant. Les épreuves se succèdent et paraissent de plus en plus ardues (du moins pour le commun des mortels). Nous n'avons pas le temps de rêvasser et Herakles non plus.
Pourtant on ressent un changement de rythme en fin d'album : Alcide a accompli ses hauts faits. Est-il devenu un demi-dieu pour autant ou l'a-t-il au fond de lui toujours été ? Qu'est-ce que ça change à sa vie ? Une cassure qui laisse entrevoir un troisième tome plus orienté sur le personnage et sa quête intérieure (sur ses règlements de comptes ?) que sur ses démonstrations de force.

Le ciel lui est tombé sur la tête
Au-delà de la seule confirmation, Édouard Cour s'essaie aussi à de nouveaux effets narratifs.
[...]

La suite à lire sur BenDis... !
Lien : http://bendis.uldosphere.org..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
TelKines
  16 mai 2017
Voici la suite de notre brutal demi-dieu Herakles, continuant de mener à bien les importants travaux qui lui sont confiés. Et pour quel but : être bien vu des dieux, enfin, de Héra, jalouse comme pas deux de son mari (et frère) Zeus.
Alors pour cela, Herakles tape, trucide, voyage aux confins du monde connu, va faire un petit détour dans la demeure de Hadès et un gentil "coucou" à Cerbère. Pourtant, pendant quelques instants la violence laisse place à des moments tendres, remplis de nostalgie et aussi d'amertume. Et l'humour est toujours présent. Pas toujours fin mais il reste agréable ! Jusqu'à ce que Herakles passe à nouveau sous l'emprise brutale de Héra. Notre héros sème un nouveau carnage...
Je ne l'avais pas écrit dans ma précédente critique. Mais je ne trouve rien de surprenant dans le fait que Herakles soit illustré de cette manière : un être colérique, violent, amer. Pour je ne sais quelles raisons, pour moi cela le décrit assez bien.
Pour le style graphique, pas de changement et cela colle toujours bien au thème et à l'esprit voulu par l'auteur Edouard Cour.
J'ai plus apprécié ce tome que le précédent et j'attends de pouvoir lire la suite avec plaisir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (2)
BDGest   15 juillet 2014
Avec un rendu puissant et original qui demeure au service de la narration, une histoire à l’équilibre entre tragédie et comédie, Édouard Cour démontre un réel talent de conteur. L’annonce d’un troisième et dernier opus est une excellente nouvelle.
Lire la critique sur le site : BDGest
BoDoi   23 juin 2014
Avec un dessin anguleux et puissant, une palette de tons chauds, et beaucoup d’humour, l’habile Édouard Cour livre un récit qui demeure réjouissant, alors même que l’histoire est parfois difficile à suivre et que le lien entre les épisodes semble ténu. Un troisième et dernier volume est en préparation.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
TelKinesTelKines   21 avril 2017
- Beau guerrier errant...
- Partagerais-tu quelques instants avec nous ? Nous réaliserons tes fantasmes les plus fous... Nous te ferons découvrir les voies du plaisir !
- Hmm... Non merci, ça ira... Par contre, si vous savez où on peut trouver le jardin des Hespérides...
- C'est quoi le problème avec celui-là ? Par Vénus depuis quand les hommes sont-ils raisonnables ?
- Ah, la belle époque où ils nous suivaient sans que l'on ait à dire quoi que ce soit...
- Bah, peut-être qu'en étant moins nombreuses... ou qu'en chantant un truc un peu moins déprimant... ou tout simplement en sortant de l'eau de façon moins perturbante... On commence à savoir qu'il faut se méfier des filles qui...
- Merci, mais on va se passer de commentaires.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
okkaokka   26 septembre 2016
p.14.

Herakles tenant une tête d'un pilleur Brébyces par les cheveux :

Tiens, Lycos, pour l’accueil. J’ai trouvé ça sur les épaules de leur chef… mets-là sur un piquet devant chez toi, tu devrais être tranquille pour un bon moment.
Commenter  J’apprécie          20
okkaokka   26 septembre 2016
p.139.

Il est peut-être temps d’en finir avec la routine du guerrier errant, après tout. Qu’est-ce que ça t’a apporté ?
Commenter  J’apprécie          20
okkaokka   26 septembre 2016
p.120.

Hadès à Herakles :

Mon pauvre, on dirait que ta vie est encore plus déprimante que la mienne.
Commenter  J’apprécie          20
okkaokka   26 septembre 2016
p.29.

Et si je ne suis pas revenu avant la nuit… C’EST QUE JE M’AMUSE ENCORE PLUS QUE PRÉVU !
Commenter  J’apprécie          20
Lire un extrait
Videos de Edouard Cour (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Edouard Cour
Retrouvez vos "Live Books" du seizième numéro saison 2 de Gérard Part En Live ici :
Les Bidochon T22 : Les Bidochon relancent leur couple de Binet aux éditions Dargaud https://www.lagriffenoire.com/1002032-achat-bd-les-bidochon---tome-22---les-bidochon-relancent-leur-couple.html
Où se cache Mickey aux éditions Hachette Jeunesse https://www.lagriffenoire.com/1002564-divers-jeunesse-mickey---ou-se-cache-mickey-.html
Les os des filles de Line Papin aux éditions Stock https://www.lagriffenoire.com/146805-divers-litterature-les-os-des-filles.html
Le fils de L?Usari de Xavier-Laurent Petit, Cyril Pommet et Isabelle Merlet aux éditions Rue de Sèvres https://www.lagriffenoire.com/147052-achat-bd-fils-de-l-ursari-bd-le.html
Mort par la France de Pat Perna, Nicolas Otéro aux éditions Les Arènes BD https://www.lagriffenoire.com/112865-achat-bd-morts-par-la-france.html
La tuerie de Nicolas Otéro, Laurent Galandon aux éditions Les Arènes BD https://www.lagriffenoire.com/1000376-achat-bd-la-tuerie.html
Bad Man de Dathan Auerbach aux éditions Belfond https://www.lagriffenoire.com/142091-nouveautes-polar-bad-man.html
Les délices de Tokyo de Durian Sukegawa aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/79237-divers-litterature-les-delices-de-tokyo.html
Le rêve de Ryôsuke de Durian Sukegawa aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=109362&id_rubrique=338
L?enfant et l?oiseau Durian Sukegawa aux éditions Albin Michel https://www.lagriffenoire.com/1001195-divers-litterature-l-enfant-et-l-oiseau.html
O Senseï de Edouard Cour aux éditions Akileos https://www.lagriffenoire.com/42701-bd-o-sensei.html
Madame Zola d?Evelyne Bloch-Dano aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/14853-poche-madame-zola.html
Madame Proust d?Evelyne Bloch-Dano aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/15018-poche-madame-proust.html
Le dernier amour de George Sand d?Evelyne Bloch-Dano aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/7050-poche-le-dernier-amour-de-george-sand.html
Une jeunesse de Marcel Proust d?Evelyne Bloch-Dano aux éditions Livre de Poche 9782253091639
La fabuleuse histoire des légumes d?Evelyne Bloch-Dano aux éditions
+ Lire la suite
autres livres classés : mythologie grecqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Devenez très fort en citations latines en 10 questions

Que signifie Vox populi, vox Dei ?

Il y a des embouteillages partout.
Pourquoi ne viendrais-tu pas au cinéma ?
J'ai un compte à la Banque Populaire.
Voix du peuple, voix de Dieu.

10 questions
468 lecteurs ont répondu
Thèmes : latin , Citations latines , antiquitéCréer un quiz sur ce livre