AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782370553539
128 pages
Le Tripode (01/06/2023)
3.52/5   29 notes
Résumé :
Vövöl, c’est un long poème, la légende d’un amour à l’origine de nos vies ; l’idylle imprévue d’un poisson et d’une coquille ; un pied de nez fait à Dieu ; la quête d’un lynx et d’un hibou ; le tumulte des vagues et des volcans ; le secret d’une grotte ; la vie, la mort... Bref, Vövöl, c’est la rencontre d’un esprit naïf et d’une femme sauvage, une histoire mystérieuse qui – fatalement – précède la naissance d’un... >Voir plus
Que lire après VövölVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique


Bérengère Cournut, ses mots magiques, son brin d'insolence et sa capacité à nous transporter dans un univers onirique sont condensés dans ce court texte poétique.

On y comprend qu'il s'agit d'une Femme et d'un Esprit qui se sont connus dans plusieurs vies, sous plusieurs formes : minérales, végétales, animales, humaines. Il existe un lien charnel et sensuel entre eux avec néanmoins un lien de force qui se manifeste par deux caractères sauvages.

Un événement particulier me fait penser qu'il s'agit ici aussi d'un texte écologique et féministe, mettant en exergue la nécessité de toutes ces formes de vies à cohabiter ensemble. La Femme est appelée par l'homme car le Créateur attend d'elle qu'elle renfloue les étendues d'eau.

C'est un texte qui se vit, quasi mystique. le rythme oscille entre une sorte d'apaisement,
de méditation et de turbulences soudaines, intenses. le rythme de la vie peut-être.
Il y a bien des portes d'entrée dans ce magnifique texte, où chacun peut puiser une force précieuse.



Page 57 63

« J'ai compris un jour, en les regardant marcher derrière leur père, qu'après avoir piétiné mes viscères, ils allaient descendre et fouler les vallées que j'avais moi-même désirées. J'ai aimé et ri avec eux, comme on ne peut imaginer aimer et rire. Nous étions le même corps à la découverte du monde. Nous avions faim et soif au même moment. Quelque chose nous reliait, qui vibrait, par-delà le temps et la lumière. »
Commenter  J’apprécie          20
Bérengère Cournut livre ici une proposition afin d'appréhender la nature des croyances des premiers hommes, ceux des cavernes rupestres. Je considère ce livre comme un essai. Minéral, végétal, animal et leurs métamorphoses occupent sa vision de la création terrestre. C'est bien entendu poétique. On retrouve le phénomène de mouvement engendré par les éléments (je pense aussi à la maman devenue rivière dans Zizi Cabane), un mouvement perpétuel qui façonne le paysage. Ce court roman exalte avant tout l'image de la mère nourricière, celle des vénus paléolithiques symboles de la fécondité. L'eau finira par inonder la femme-caverne et l'esprit afin de donner naissance à Vövöl.
Commenter  J’apprécie          30
Assez triste de ne pas avoir accroché au dernier livre de B. Cournut. Après les deux gros coups de coeur que furent Zizi cabane et de pierre et d'os, j'en attendais beaucoup de ce court texte, présenté comme une très longue poésie. Je pense que ni la thématique, assez absorbé par un espace-temps mystique, ni la plume n'a réussi à me porter comme ça a pu être le cas dans le passé, dommage.
Commenter  J’apprécie          00
Que de douceur et de poésie dans ce récit plein de rêves et de sensualité qui nous relate la naissance des origines (et des hommes).

Tout part de l'idylle improbable ( et interdite) d'un coquillage et d'un poisson, qui se verront subir de nombreuses métamorphoses (humaines, animales ou végétales) et n'auront de cesse de se retrouver malgré la fureur du Créateur.

On se laisse embarquer dans ce magnifique dialogue amoureux entre les deux protagonistes.
Un vrai régal de lecture qui m'a enchantée.
Commenter  J’apprécie          20
Bravo, bravo, bravo, c'est ma plus belle découverte de l'été. Un texte magnifique, transportant. Les mots me manquent. Je suis allé embrasser ma libraire (à Die dans la Drôme) de m'avoir vendu ce livre. J'ai hâte maintenant de découvrir les autres qui semblent nombreux. Merci à l'autrice.
Commenter  J’apprécie          21

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Tout ce que je voulais, c’était chercher d’autres lumières. Durant la journée, celle du soleil me desséchait la gorge et me brûlait le cuir, mais dès que l’horizon s’enflammait à ma place, c’est mon regard qui s’assoiffait.
Commenter  J’apprécie          10
Je suis devenue une femme-arbre, très ligneuse, et formidablement joueuse.
Commenter  J’apprécie          10
Je me suis refermée comme savent le faire les huîtres, et lorsque je me suis rouverte quelque temps plus tard, mon poisson était cuit.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Bérengère Cournut (28) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bérengère Cournut
À l'occasion de la 33ème édition du festival "Étonnants voyageurs" à St-Malo, Bérengère Cournut vous présente son ouvrage "Vövöl" aux éditions le Tripode.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2808096/berengere-cournut-vovol
Note de musique : © mollat Sous-titres générés automatiquement en français par YouTube.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite
autres livres classés : poésieVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (68) Voir plus



Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
1192 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..