AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791026213970
Éditeur : Librinova (20/11/2017)

Note moyenne : 3.6/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Clara est devenue tétraplégique à l'âge de 9 ans. Elle a dû se battre contre sa famille mais également contre le corps médical pour s'en sortir. Elle a dû lutter contre les freins et les discriminations dans le cadre de son métier. A cet égard, elle a témoigné sur son parcours personnel et sur son travail auprès des étudiants de Grandes Ecoles pendant plusieurs années. Elle s'est reconstruite en résistant et en rencontrant l'amour.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
coquinnette1974
  01 décembre 2017
Prisonnière est un court roman, (plus une nouvelle qu'un roman), découvert grâce au site net galley et aux éditions Librinova, que je remercie.
Ce petit ouvrage de 30 pages m'a beaucoup plu et traite du handicap.
L'auteure est elle-même handicapée et ce manuscrit est inspiré par sa vie. le titre s'explique car quelque part elle est prisonnière de son corps, ce dernier refusant de lui obéir comme elle le souhaiterait.
Au lieu de faire un témoignage classique, Geneviève Coutant a préféré mettre en scène Clara, une femme tétraplégique. Cette dernière nous emmène sur un plateau, dans une émission de type "ça se discute" où elle répond à des questions.
J'ai trouvé très intéressant, et crédible. Pour côtoyer une personne handicapé, j'ai retrouvé dans ces questions et ces réponses beaucoup de vérité.
C'est clair, c'est franc, les choses sont dites sans chichis et j'ai apprécié la liberté de ton de l'auteure.
Ce n'est pas parce qu'une personne est handicapé qu'on doit l'aider à tout prix, sans prendre en compte sa volonté et son handicap.
C'est un court ouvrage mais vraiment très actuel et criant de vérité.
Il y a quelques défauts, par exemple le style en lui-même n'est pas exceptionnel, il y a quelques phrases sont un peu trop longues. Mais ce n'est pas très important car le contenu est vraiment percutant.
J'ai aimé que l'on soit sur un plateau de télé, avec des questions fortes, parfois dérangeantes, avec une liberté de ton que l'auteure n'aurait peut-être pas eu dans un témoignage classique.
Un peu trop court à mon goût, mais réussi, et je mets quatre étoiles à Prisonnière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
larubriquedolivia
  27 novembre 2017
Le récit se déroule sur le plateau de télévision de l'émission "On n'est pas rendus". En plus de Roland le présentateur, deux chroniqueurs Neva et Yannick font parti de l'émission. Le sujet se porte sur le handicap et Clara Guitton ainsi que le cinéaste Pierre Bardau sont invités. De plus, le film "Infaisable" sur l'intégration d'une personne handicapée en entreprise sera présenté. Ce film a été réalisé avec l'aide de Clara atteinte de tétraplégie.
Clara commence par se présenter et parle de son enfance malheureuse, puis de sa maladie. En effet, à l'âge de 9 ans elle tombe malade et le diagnostic est rendu, elle a contracté la tétraplégie. Nous sommes dans les années 60 et elle passera plusieurs années dans un centre de rééducation et sera malheureusement maltraitée. Elle fera tout de même une bonne rencontre, sa professeure de français qui l'encouragera à lire en lui amenant très souvent divers ouvrages.
Ensuite, Clara répond aux questions des chroniqueurs et sans mâcher ses mots, dénonce les problèmes d'accessibilité qu'elle a pu rencontrés dans le métro, en allant à des spectacles, dans la rue... et raconte le souvenir d'un chauffeur de taxi qui voulait bien faire la course mais sans prendre ses béquilles parce qu'elles auraient pu dégrader son véhicule, non mais franchement !
De plus, dans sa profession, elle a mené plusieurs débats de sensibilisation dans des établissements auprès d'étudiants. Elle témoigne toujours en étant réaliste et sans caresser dans le sens du poil dans le but de faire évoluer les choses.
L'auteure, Geneviève Coutant, révèle avec éloquence les incompréhensions qu'elle a rencontrées dans sa vie. Ce roman ne contient que 32 pages mais l'essentiel est dit et le message est puissant comme le titre "Prisonnière"... C'est un récit de vie à découvrir !
Lien : http://larubriquedolivia.ove..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Elodie-Liseuse-Lifestyle
  10 décembre 2017
Un court roman qui m'a été gentiment proposé par la maison d'autoédition Librinova. Je tiens à les remercier de leur confiance.
Nous sommes ici avec une biographie sous forme d'émission de télévision. Des animateurs posent les questions, Clara y répond ainsi que d'autres invitées qui parlent de leur parcours et leurs tranches de vie. C'est rapide, incisif et criant de vérité. Car ici pas de faux-semblant, ni des moments édulcorés. Elle nous livre sa vie, les rejets de ses parents, ces années en institutions spécialisées et les maltraitances subies au quotidien. L'étouffement et l'impression d'être emprisonné.
Le regard d'autrui, les moments gênants, l'aide non désirée, et cet homme qui lui fera connaître l'amour. Une vie contée en quelques lignes, quelques pages, mais dites de façon percutante.
À lire, pour comprendre la vie d'une personne tétraplégique et sont ressentis.
Commenter  J’apprécie          00
Clioze
  10 janvier 2018
C'est un texte très court, moins de 50 pages, qui raconte le parcours de Clara. Mais, c'est surtout le parcours de l'auteur qui est devant nous, Geneviève Coutant ! Il s'agit donc d'une sorte de biographie romancée.
C'est une biographie mais c'est surtout un plaidoyer sur le handicap. En écrivant son récit par le biais d'une émission de télé, l'auteur se permet ainsi d'être le plus cru possible et de se livrer. L'idée est intéressant et permet de faire intervenir d'autres acteurs que la narratrice pour alimenter le débat, en quelque sorte.
Clara raconte son histoire, de sa maladie aux situations handicapantes qu'elle a pu vivre et son ressenti. C'est très intéressant.
Le seul bémol (et encore) concerne le style. On sent que l'auteur a voulu faire passer son message mais le style est un peu brouillon. Les mots lui viennent en masse et s'écrivent les uns après les autres. C'est cohérent, évidemment.
En résumé : Un plaidoyer sur le handicap, à lire pour être moins bête !
Lien : https://les-livres-de-zelie...
Commenter  J’apprécie          00
FLaureVerneuil
  14 février 2018
Ce n'est pas un roman, ni une nouvelle. C'est comme si nous n'avions pas pu voir l'émission "On n'est pas rendus" et qu'un compte-rendu écrit nous était proposé.
Un montage intéressant qui donne à Geneviève une certaine liberté de parole.
Dans "Prisonnière", l'auteure veut sensibiliser le lecteur et la société sur le monde du handicap.
Elle ne prend pas de gants, elle est franche et dit les choses clairement.
Elle nous explique avoir subi les assauts, pour l'aider, de personnes bien intentionnées sans prendre en compte sa volonté. À méditer !
On imagine cet enfermement dans un corps qui ne veut plus lui obéir et qui la prive de la liberté qu'elle a tant désirée, malgré son éducation, jusqu' à l'âge de 9 ans.

Lien : https://vie-quotidienne-de-f..
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
coquinnette1974coquinnette1974   01 décembre 2017
Je voudrais que les personnes handicapées se réveillent car ce n'est pas avec une manifestation tous les 10 ans qu'on obtiendra quelque chose. Je rêve que les choses changent vraiment pour cette population oubliée et invisible, mais oui, je sais : "It's a dream !"
Commenter  J’apprécie          90
larubriquedolivialarubriquedolivia   23 novembre 2017
Cette période en centre était non seulement militaire car on ne pouvait rien faire, tout était interdit, mais en plus, j'étais souvent punie car j'étais insolente, je répondais, je ne voulais pas obtempérer. Les punitions, quand on est allongé et qu'on ne peut pas bouger, c'est vite fait, il n'y a pas 36 solutions. Soit j'étais emmenée dans une pièce seule et là j'attendais qu'on vienne me rechercher. J'avais peur qu'on m'oublie et comme je ne pouvais pas bouger, je voyageais dans ma tête en m'inventant une autre vie. Ou alors, j'étais privée de lecture et là c'était pire car c'était le seul plaisir que j'avais. C'est à ce moment-là que je me suis fait une promesse : quand je sortirai de cet enfer, plus jamais je n'accepterai de dépendre des autres, plus jamais je n'accepterai une seule soumission.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
FLaureVerneuilFLaureVerneuil   14 février 2018
les gens, voyant que j'ai des difficultés, veulent m'aider.
ils se précipitent sur moi pour m'aider de force.
Je pense qu'il faudrait qu'il y ait des campagnes de sensibilisation dans le grand public comme on le fait pour la préservation de la planète afin que les gens appréhendent mieux la situation de cette population.
C'est pour ça que j'ai beaucoup aimé le film "Intouchables" car je m'y suis retrouvée.
Il est indispensable de parler des "mauvaises pratiques" qui blessent les personnes handicapées et qui créent des malentendus.
je veux montrer une autre facette des personnes handicapées, celle que les médias ne montrent jamais, c'est-à-dire le juste milieu.
Bien sûr on va me dire que je caricature mais j'ai quand même du recul, je suis handicapée depuis plus de 50 ans et j'ai vu les choses évoluer à tous petits pas !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
coquinnette1974coquinnette1974   01 décembre 2017
Vous représentez dans les médias des personnes qui ont un handicap qui se voir parce que dans les médias, il faut que ça se voit, sinon comment y croire, donc vous montrez des personnes en fauteuil ou avec une canne mais il y a énormément de personnes qui ont des handicaps invisibles et là, ce n'est pas intéressant pour les médias car ça ne se voit pas.
Commenter  J’apprécie          10
coquinnette1974coquinnette1974   01 décembre 2017
Je sais que certains ne pourront pas travailler, car physiquement cela leur est impossible mais pour ceux qui peuvent il y a vraiment un effort à faire car le chômage des personnes handicapées est un chômage record, c'est le chômage le plus important toutes catégories confondues. Et là, les gouvernants doivent s'y atteler.
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : tétraplégieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
854 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre