AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2955690503
Éditeur : (17/04/2016)

Note moyenne : 3.96/5 (sur 14 notes)
Résumé :
Il y a trois types de journées : celles où il ne se passe rien, au point où on se demande pourquoi on s'est donné la peine de sortir du lit ; celles qui sont encombrées de complications, dont le seul but est de vous empoisonner l'existence, et puis, il y a celles où un seul événement peut faire basculer votre vie.
Aujourd'hui est une journée du troisième type : spectaculaire, inattendue, aux répercussions déterminantes pour moi, pour mes amis, pour mes ennemi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
Marie-Nel
  01 septembre 2016
Le résumé vous parle déjà beaucoup de l'histoire, et je n'aimerais pas tout dévoiler sur cette histoire. Je peux vous dire que je me suis régalée du début à la fin. Je découvre la plume de l'auteur et son style, un pur régal ! Une plume fluide, légère, un style rythmé, sans lourdeur, tout cela rend la lecture rapide et agréable. Sans oublier une bonne dose d'humour ! Ce roman m'a fait du bien, j'ai pris plaisir à le lire, il est rafraichissant, pétillant. Et pourtant il ne parle pas d'un sujet très joyeux ! On n'a pas tellement envie de sourire en parlant de vieillissement, mais l'auteur a eu cette trouvaille géniale de faire réfléchir le lecteur sur ce sujet tout en s'amusant !
Pour parler en gros de l'histoire, Mathilde et Sandy sont deux amies approchant la soixantaine. Sandy a recours à tout ce qui peut la rajeunir, produits de beauté, chirurgie esthétique, tout pour ne pas montrer les signes de l'âge. Mathilde, elle, n'adhère pas à tout cela, mais se demande quand même comment elle va passer le cap de son anniversaire !! Jusqu'à ce qu'elle rencontre par hasard une demoiselle flamboyante se présentant sous le nom de Férale, Lucy pour les intimes. Mathilde ne fait pas le rapprochement tout de suite de ce que représente cette jeune personne. Lorsque Lucy lui propose de lui rendre des années, et d'ainsi la rajeunir, Mathilde teste d'abord. Il suffit juste qu'elle donne le nom d'un des hommes qui l'a fait souffrir et elle rajeunit du nombre d'années vécues avec lui...Mathilde est ainsi embarquée dans un engrenage où elle se demande si elle va en sortir...
Un thème simple à première vue, mais tellement bien développé ici qu'il est vraiment accrocheur. Les personnages sont très touchants, Mathilde, Sandy, Philippe, les autres amis en couple, qui dépriment plus ou moins. À travers eux, on voit des réactions différentes face à la vieillesse, à la jeunesse qui part. Il y a ceux qui veulent la rattraper, qui essaient de séduire plus jeune qu'eux, qui se laissent aller et ne prennent plus soin d'eux, qui acceptent, qui regrettent les actes passés. C'est vraiment un développement qui fait réfléchir le lecteur, en tout cas ce fut mon cas.
En plus, Mathilde et Lucifer ont des discussions très intéressantes sur la religion, sur le rôle du Patron (Dieu), sur les différents faits relatés depuis des temps et des temps, Adam et Eve, Noé, etc..Lucifer explique qu'il a toujours eu un rôle à jouer dans tout cela, mais toujours caché. J'ai apprécié ces considérations, elles font voir les choses d'une autre façon, et nous montrent une fois de plus que tout peut être interprétable comme on le veut !! Leurs échanges sont vraiment très drôles aussi. J'ai trouvé au début le final banal par rapport à tout le reste du roman, jusqu'à ce que je lise la dernière phrase, Mathilde et Lucy vont revenir !! Alors là, j'attends impatiemment une suite, car je me demande si Lucy ne va pas réclamer un dû ! À suivre donc...
Tout le roman se passe à Montréal, et l'auteur a fait de très belles descriptions sur les différents lieux, si réalistes que l'on s'y croirait. Cela vaut aussi pour la galerie d'art, tout est parfaitement décrit, mais sans lourdeur. C'est un roman très imagé, je le verrai bien en film !
Je me suis vraiment régalée avec Mathilde, Lucy et tous les autres. Un très bon moment de lecture, une très belle leçon de vie aussi. À chacun son point de vue par rapport à l'histoire, mais pour ma part, elle m'a confortée dans le fait de vivre au jour le jour et de profiter de chaque moment de la vie pour ne pas avoir à regretter plus tard !
Découvrez vous aussi ce très bon roman et entrez dans l'histoire de Mathilde et Lucy...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
LeslecturesdeKevin
  12 juin 2016
Avant de donner mon avis sur ce roman, je tiens à remercie l'auteure qui m'a envoyé son livre dans l'optique que je livre mon ressenti dessus. Malgré un début fracassant sur des chapeaux de roue, la fin m'a laissé un peu pantois, insatisfait mais c'est mon avis personnel et je vais vous détailler maintenant les éléments clés de ce roman.
Tout d'abord, je pense qu'il est primordial de parler de l'histoire en elle-même, de la trame, du scénario pour que vous puissiez, vous, lecteurs, avoir une image assez précise. Et là, derrière mon écran, la vérité me saute aux yeux. La trame de fond est simple mais son utilisation est exceptionnelle. C'est un peu comme le corps humain. Chaque individu normalement constitué a un squelette, bon, ceux qui sont mal constitués aussi. Cette ossature est simple et par-dessus, on rajoute des muscles, des nerfs, d'autres tissus… pleins d'éléments qui font que le corps humain devient quelque chose de complexe, de nuancé, pointilleux et magnifique. le même phénomène se déroule avec ce roman. Nous avons en face de nous un scénario simple et facilement résumable mais les détails embellissent le squelette du récit, le complexifie. Au final, le simple squelette est caché derrière l'accumulation des détails, des péripéties, des descriptions et nous laisse sur un émerveillement non-feint, une découverte splendide et cette exploration est encore plus exceptionnelle lorsqu'après la lecture, on se prend conscience qu'une petite idée puisse donner un roman. C'est là qu'on se rend compte que l'auteur est quelqu'un qui a de la magie dans ses doigts, qui utilise les mots pour donner une consistance à leurs pensées.
Ensuite, ce qui était surtout détaillé dans le roman, plus que dans d'autres, était les personnages. Autre élément important de tout livre. J'ai des points que j'ai aimés, j'en ai d'autres que j'ai moins appréciés et je vais commencer par ceux-là pour terminer sur une note positive. Comme le dit le résumé, le personnage principal a 60 ans et pourtant, je ne trouve pas que le comportement de ce protagoniste ou de son entourage corresponde à cet âge. Personnellement, je ne me serais pas imaginé cela. L'effet est à la fois comique mais si absurde que le marrant s'est transformé en ridicule. Alors oui, c'est vrai, c'est moi qui ai décidé de le prendre comme ça. Certes, je ne peux pas vous donner tort et c'est ce que j'ai ressenti durant ma lecture, surtout dans le personnage de Sandy. Vous la découvrirez si vous décidez de lire le roman et peut-être que vous comprendrez mon point de vue. Elle, pour moi, n'a aucune crédibilité, vraisemblance avec de vraies personnes de 60 ans et j'étais tendu lorsque des passages nécessitaient son intervention. D'un autre côté, plus positivement, le personnage principal et certains secondaires ont une histoire, un passé et cela enrichit leur vraisemblance, leur identité, leur personnalité et on va plus facilement vers eux, on se les imagine plus facilement et ça, c'est quelque chose de bien. Grâce à eux, on s'imagine mieux le récit et surtout, notre représentation est plus précise, moins floue, comme si on les avait déjà vus une fois.
Pour terminer, le dernier point que je vais analyser dans cette chronique est le style de l'auteure et j'ai assez bien aimé, je dois l'avouer. Cela fait quelques chroniques que je le dise mais avoir un style proche du lecteur, sans condescendance, sans avoir un effort soutenu dans un registre langagier tout aussi complexe fait du bien. L'auteure a eu la bonne idée de privilégier un registre simple, pas familier, normal, et non aller dans des excès de performance dans la langue française Lyrisme et métaphores ne sont pas apparus dans ce roman et ça, c'est un bon point car pourquoi écrire pour donner une migraine ? Oui, personnellement, ça m'agace de voir ça car je dois faire des efforts pour comprendre le sens des mots et qu'en tant que lecteur, je ne veux que voyager et ce livre est un tremplin qui nous emmène du côté québécois, dans le Canada, et plus précisément dans la ville de Montréal. La plume légère de l'auteur donne vie aux détails et paroles des personnages, nous emportant dans le fantastique, le surnaturel et le comique de l'histoire et me sentir si à l'aise en lisant un roman alors que je n'ai pas énormément de points communs avec la situation ou les personnages n'était pas une tâche aisée. Bravo !
En conclusion, même avec quelques détails qui me chiffonnaient, qui étaient un obstacle, j'ai apprécié l'ensemble du récit et le recommande à la gent féminine âgée d'au moins 35/40 ans.
Lien : http://leslecturesdekevin.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
larubriquedolivia
  12 juin 2016
Mathilde et Sandy sont deux amies. Elles sortent souvent ensemble pour boire un verre et parler des hommes. Sandy est obsédée par son apparence et veut absolument ralentir les effets du vieillissement voir y remédier par toutes les façons possible. Mathilde est galeriste et moins soucieuse par la vieillesse contrairement donc à Sandy qu'elle retrouve pour un rendez-vous chez le Docteur Lhomme pour une séance de Botox. Dans la salle d'attente où elle attend que Sandy sorte du cabinet médical, Mathilde fait la rencontre de Mademoiselle Fériale, dite Lucy, tout à fait bizarrement en lisant des magazines et en se regardant dans les miroirs de la salle d'attente. Curieusement, Lucy sait comment elle s'appelle et lui dit être venue pour elle car Mathilde l'aurait appelée. Lucy lui dit être au courant de son rêve de la nuit précédente où Mathilde avait un désir intense d'arracher les pages et de récupérer le temps qu'on lui avait volé. Après une soirée à la galerie, Lucy débarque et propose de rajeunir Mathilde de X années correspondant au nombre d'années gâchées par un homme, elle n'a qu'à donner son nom et Lucy le tue. Ainsi, Mathilde rajeunirait et récupérerait ces années perdues, c'est appelé "le temps de la récompense bien mérité". Et Lucy doit recevoir 3 noms. Mathilde, sans prononcer un mot, pense à Xavier Michet et le lendemain il est retrouvé mort. Quelques jours plus tard, Lucy vient vers elle pour s'assurer le service après-vente...
Sandy, entre ses séances de botox, achats de crèmes en tout genre et une intervention chirurgicale cherche à rajeunir à tout prix tandis que Mathilde n'a qu'à donner un nom à sa nouvelle "amie" Lucifer pour rajeunir ! Ce n'est pas la même facture bien évidemment, pour Sandy elle doit payer l'opération du chirurgien alors que pour Mathilde... vous le découvrirez en lisant ce livre. de plus, les désagréments pour Sandy ce sont ses paupières qui ne se ferment plus et l'empêchent de dormir alors que pour Mathilde...
Ah pour rire, j'ai bien rit ! Je vous conseille absolument ce roman, j'ai piqué de ces fous rires. de plus, j'ai adoré les dialogues, ils sont si drôles. Beaucoup d'humour aussi pour décrire la création, les relations entre Dieu et Lucifer qui se décrit lui-même comme la/le gestionnaire du grand artiste gérant l'administration, l'intendance, la régie et bien sûr le développement des ressources humaines "naturellement" ! J'adore les conversations de Mathilde et de Lucifer.... Essayez de deviner le physique et le look de Lucy...
Mon été avec Lucifer est un petit joyau bourré d'humour avec de fabuleux dialogues très amusants. L'auteure, Edith Couture Saint André m'a fait beaucoup rire. J'ai très apprécié son style léger et humoristique voir ironique et ses tournures burlesques. J'ai très envie de lire la suite car c'est une histoire divertissante à souhait et ce fut un merveilleux moment de détente. C'est un véritable coup de coeur !

Lien : http://larubriquedolivia.ove..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Arktar
  16 octobre 2016
Avant toute chose, j'aimerais remercier Chrissou E.Bouqin qui m'a permis de découvrir ce roman et pour sa confiance. Mon été avec Lucifer a été une agréable surprise, tant par le style d'Edith Couture Saint-André que par les sujets abordés.
Mathilde et Sandy sont deux très bonnes amies. Si Sandy a passé le cap, c'est au tour de Mathilde de fêter dans quelques semaines son soixantième anniversaire, pour se retrouver aux portes de la vieillesse. Chacune combat à sa manière ce nouveau rapport qu'elles ont avec la vie.
Sandy s'est rapprochée du botox et des opérations chirurgicales. Mathilde se refuse à un tel combat, avec des armes artificielles face à un « ennemi » bien naturel. Les conséquences sont imprévisibles. Alors, tout en se mentant à elle-même, elle accepte avec fatalité son destin.
Mais l'autre Mathilde qui se cache au fond d'elle n'est pas résignée. Pris d'un étrange malaise dans le cabinet du docteur Lhomme, Mathilde va faire la connaissance de Lucy. Lucy Feriale. Alias Lucifer ! Cette dernière va proposer un deal à Mathilde : trois noms de personnes qui l'on fait souffrir dans la vie. En échange, le nombre d'années gâchées par elles sera déduit de son capital vieillesse. Ne voulant pas être la cause de disparitions mortelles (et n'y croyant pas une seconde), Mathilde refuse. Et puis, en dressant un rapide bilan de sa vie, elle constate que sa vie lui a été volée. Violenté par son premier mari, arnaqué par le second, elle se décide à entretenir une étrange relation avec celle qui se prétend être Lucifer.
Mon été avec Lucifer est un petit joyau livresque. Edith Couture Saint-André manie à merveille tous les ingrédients qui font de ce roman une superbe découverte : un humour léger et frais présent dans tout le roman, des personnages attachants et des sujets parfois moroses rendus divertissants.
Nous vivons actuellement dans une société où la vieillesse n'a pas sa place. Lorsque nous atteignons la soixantaine, nous appartenons au troisième âge, aux vieux, à ceux que la vie ne peut plus rien donner. Mais Mathilde et Sandy ne veulent pas finir en maison de retraite. Elles ont la pêche encore. Elles veulent sortir, faire les boutiques, se fringuer comme des minettes,… et profiter des hommes (une vrai couguar cette Sandy !).
Alors on pourrait se mettre à prier. Pour espérer que Celui qui se trouve là-haut nous permette de retrouver notre âge d'or. Mais à quoi cela servirait-il? Les prières sont rarement exaucées. Mathilde de son côté laisse tomber et accepte fatalement son destin. Mais Lucy Ferial se présente à elle avec son projet fou.
Et j'aimerai saluer le talent Edith Couture Saint-André qui nous amène sur un sujet sensible pour certains : la religion. Avec finesse, fraîcheur et saupoudrée d'un humour léger, l'auteure redéfinie avec nous la religion. Lucifer est une jeune femme magnifique, s'occupant de toute la partie administrative de l'entreprise familiale qui a le monopole sur l'au-delà. Comme ce que l'on nomme le paradis est complet, Lucifer vient chercher à la demande (selon ses conditions des deals qu'elle met en place) les âmes des voyous sur Terre. Mais à chacune de leurs rencontres, Mathilde essaye de comprendre un peu plus les travers de notre société auprès de celle qui a tout vu depuis la genèse. Tout y passe : notre bêtise a gaspillé notre temps, notre rapport à la vieillesse, à l'amour,…
Au début réticente, Mathilde finira par accepter le deal avec Lucy. Elle veut récupérer ses années de jeunesse gâchées par des choix souvent erronés, et par le manque de confiance en soit :un harceleur sexuel, un mari violent qui l'a détruite moralement et un homme qui l'a arnaqué financièrement et profitant de sa gentillesse. Mais Philippe, son amie depuis quarante ans, est à ses côtés face à ses doutes. Car Lucy semble en vouloir toujours plus. Leur complicité ne cacherait elle pas autre chose? L'amour avec un grand A ne serait-il pas le baume cicatrisant toutes blessures?
Si on devait souligner peut-être un point qui m'a laissé perplexe, c'est la fin du roman. Bien qu'intéressante car elle laisse la perspective d'une suite (ce qui sera le cas avec le dernier Noël de Lucifer), je l'ai trouvée à la fois un peu trop longue, et manquant un peu de la saveur que je dévorai tout le long du reste du roman.
Avec Mon été avec Lucifer, vous serez sûr de passer un bon moment de détente, avec de vrais sujets et une bonne dose d'humour.
Lien : https://dpecheculturelle.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
MarcBrucker
  12 juin 2016
Mathilde et Sandy sont deux copines, aux points de vue diamétralement opposés. Mathilde se résout, depuis deux ans, à une vie de célibataire, après un parcours amoureux qu'elle juge elle-même "pas brillantissime". Sandy, quant à elle, consomme de nombreux amants qu'elle qualifie "d'intermittents du spectacle".
En fin de compte, leur principal point commun réside dans leur âge. Elles n'ont plus vingt ans… loin de là !
À la recherche de la jeunesse perdue, Sandy décide de recourir à la chirurgie esthétique pour gommer les outrages du temps. Une idée qui est loin de plaire à Mathilde, apeurée par le scalpel et les injections de Botox et d'acide Hyaluronique.
La vie de Mathilde va basculer le jour de sa rencontre avec une jeune femme (à moins qu'il ne s'agisse d'un garçon qui s'habille en fille ??) aussi étrange que jolie, prénommée Lucy. Celle-ci (celui-ci ??) lui propose un jeu dont les règles sont très simples.
Mais ce jeu a un coût... et pas n'importe lequel !
Mathilde se laisse entraîner dans une spirale de plus en plus folle, à la limite du supportable. À-t-elle fait le bon choix ? Rien n'est moins sûr, car… le prix à payer est de plus en plus cher ! Malheureusement, il est trop tard pour faire marche arrière.
Elle va bien oser la tentative de la dernière chance, en essayant de contourner les règles du jeu. Bien mal lui en prend ! Va-t-elle pouvoir se sortir de cette situation inextricable ?
Je vous laisse le soin de le découvrir par vous-même
Edith COUTURE SAINT-ANDRE est une auteure montréalaise. L'humour est visiblement son violon d'Ingres, même lorsqu'elle s'aventure sur des sujets plus sérieux, voire parfois tabous, tels que : « l'inévitable déclin de l'être humain », « la création de l'univers », « les relations mère-fille » ou encore « les maximes d'hommes célèbres ».
L'histoire est agréable à lire. Elle mélange habilement, suspense, émotion, et franches parties de rigolade. le tout sur un rythme… endiablé
Je trouve ce roman très prometteur, et vous invite à le découvrir sans tarder."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
larubriquedolivialarubriquedolivia   28 mai 2016
Je soulève mes lunettes de soleil d’un micron, constate que ma tasse est blanche, signe d’une journée où tout est possible, ça me va tout à fait, je prends. De toute façon, le code est d’une grande simplicité, pas besoin d’un diplôme d’ingénieur : les tasses vertes, couleur de l’argent, sont pour l’espoir des bonnes affaires à la galerie, les bleues sont pour le beau temps ; aux jaunes j’ai attribué le bonheur simple d’une journée souriante et celles qui ont des pois blancs, peu importe la couleur de fond, c’est quand je suis de très bonne humeur sans raison précise.
Les tasses rouges représentent la passion, sachant que, depuis que j’ai jeté mon amant de poche, elles ne servent plus à grand-chose, sinon accumuler la poussière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
larubriquedolivialarubriquedolivia   28 mai 2016
Hier soir et ce matin, j’ai pisté les progrès de la vieillesse sur mon visage, senti les maux qui accompagnent désormais toutes mes journées : mal au dos, mal aux jointures ; yeux fatigués, dents déchaussées ; manque d’énergie, manque d’envies ; peau fripée, muscles flasques.
‘‘Docteur, j’ai mal là, j’ai une douleur aiguë ici, une névralgie sourde là ; j’ai du mal à marcher, je n’ai plus d’appétit ; je n’ai plus envie de me lever le matin. Docteur, auriez-vous un médicament contre la vieillesse ?ˮ
‘‘Mademoiselle, j’ai besoin d’un masque hydratant, d’une crème nourrissante, d’un sérum liftant, d’un massage revitalisant. Mademoiselle, auriez-vous un parfum anti-odeur de vieux ? Une senteur de jeune adulte ?’’
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
MarcBruckerMarcBrucker   12 juin 2016
« Où sont mes années ? Celles que je croyais infinies ? Emballées dans des cartons marqués ‘‘souvenirs’’ ? Touche pas c’est fragile ; attention de ne pas casser tu n’en auras pas d’autres. Je sais, elles ont été abîmées mais que veux-tu ? Rien à faire. Irréparables, irremplaçables. Vandalisme dis-tu ? Sabotage ? Dommage pour toi mais c’est fini. Terminé. Le train est en marche, tu ne peux plus descendre.
Non, la gentillesse et la générosité de cœur ne sont pas remboursées ; la maison décline toute responsabilité ; cette machine ne rend pas la monnaie ; au-delà de cette limite votre jeunesse n’est plus valable. Non-conformité, date de péremption, le guichet est fermé pour de bon ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
larubriquedolivialarubriquedolivia   28 mai 2016
... le code est d'une grande simplicité : les tasses vertes sont pour l'espoir des bonnes affaires à la galerie, les bleues pour le beau temps, aux jaunes j'ai attribué le bonheur simple d'une journée souriante... les tasses rouges représentent la passion, sachant que, depuis que j'ai jeté mon amant de poche, elles ne servent plus à grand chose sinon accumuler la poussière".
Commenter  J’apprécie          50
Amnezik666Amnezik666   19 septembre 2016
J’ai toujours pensé que si j’avais eu à choisir entre être un chien ou être un chat, j’aurais choisi très définitivement un abonnement chez les félins. La raison est toute simple : les chiens ont un maître, les chats eux, ont du personnel de maison.
Commenter  J’apprécie          80
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
986 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre