AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : Candaya (01/03/2009)

Note moyenne : 3.25/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Esta novela en la que Lázaro Covadlo —con su reconocida maestría— refiere las andanzas, batallas, amores y desventuras de Baruj Kowenski, tiene la rara virtud de atrapar al lector desde las primeras páginas y de convertirlo en testigo asombrado de algunos de los acontecimientos que convulsionaron la agitada primera mitad del siglo pasado. Roberto Arlt, Perón, Isaak Babel, Trotsky o Félix Dzerzhinsky —fundador de la Cheka— son algunos de los personajes reales que se ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Pecosa
  16 mars 2017
Quel souffle! Quel sens du verbe et du récit! Quand l‘Argentin Lázaro Covadlo part sur les traces de sa famille, il nous emporte littéralement avec lui et sa quête devient la nôtre. Alejandro Jodorowski nous avait déjà fait le coup avec L'arbre du dieu pendu, et on est en droit de s'interroger sur la recette secrète que possèdent les écrivains latino-américains pour nous laisser ainsi suspendus à leurs lèvres. Mais comment font-ils?
Nous voici donc collés aux basque du grand-père du narrateur, Baruj Kowenski, qui abandonna sa famille un jour de 1919 pour faire la révolution. Né à Kiev à la fin du 19ème siècle, Baruj a fui les pogroms et émigré en Argentine. Jeune militant , il participe à de nombreux combats sur les deux continents. Kowenski est un anarchiste, un contrebandier, un révolutionnaire insaisissable. Et quand le narrateur perd sa trace, il extrapole, et se réfère à ses illustres compagnons de route.
Covadlo ne ménage pas sa peine. Il nous offre une flamboyante épopée ashkénaze en Amérique du sud, une oeuvre magistrale, sur la communauté juive d'Argentine (Moises Ville, etc...), et sur l'anarchisme du début du vingtième siècle. Toutes les personnes que l'on a croisées un jour en octobre 1917 en Russie, ou sur le front en Espagne en 1937, nous les retrouvons sur la route sinueuse de Baruj Kowenski, à commencer par Simón Radowitzky.
Difficile de ne pas établir un parallèle entre les deux hommes aux origines et aux parcours similaires. Radowitzky, né en Ukraine, militant précoce, est l'un des prisonniers les plus connus de la terrible prison d'Ushaia, où il est incarcéré 21 années pour avoir vengé les nombreux morts de la Semaine Rouge de 1909 en tuant le chef de la police Ramón Lorenzo Falcón, responsable de la brutale répression de la manifestation. Engagé dans les Brigades Internationales, il termina ses jours comme ouvrier dans une usine de jouets au Mexique. On croise aussi Mika Feldman Etchebéhère, La Capitana, Robert Arlt, Juan Domingo Perón, Isaac Babel, l'auteur de Cavalerie rouge, Felix Dzerhinsky, le fondateur de la Tchéka, Nestor Makhno, Durruti, et d'autres militants tombés peu à peu dans l'oubli.
Las salvajes muchachas del partido est une histoire folle, une fresque magnifique qui déploie ses ailes sur deux continents, au tournant du siècle, sur les pas d'un nouveau juif errant, véritable enragé, survivant farouche et indomptable, qu'une femme et deux enfants ne parviennent pas à retenir sur un sol plus clément.
"Las muchachas salvajes del Partido te dan de comer, y de fumar, y se abren de piernas para que tú descanses. Gracias, salvajes muchachas del Partido”.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          4712
fga1068820
  19 octobre 2016
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : révolution d'octobreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Làzaro Covadlo (1) Voir plus