AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782743628994
272 pages
Éditeur : Payot et Rivages (30/11/-1)

Note moyenne : 3.34/5 (sur 28 notes)
Résumé :
« Deux panaches de fumée à une période de l’année trop douce pour les feux de cheminée nous surprennent à l’aube. Notre terre est cernée de flammes. »

En quelques jours, le pouvoir change de mains dans le village. Le bien et le mal s’inversent, au point de se confondre. Walter Thirsk doit déchiffrer les règles pour tenter de sauver sa peau. La violence fait rage, poussant l’âme humaine dans ses retranchements, engendrant une lutte sans fin entre l’in... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Sando
  06 novembre 2014
Alors que la moisson s'achève tout juste, un crime vient d'être commis au village. Un incendie criminel a ravagé les écuries et le pigeonnier de maître Kent, ne laissant pour tous vestiges qu'un tas de cendres. Et si Walter Thirsk a sa petite idée sur l'identité des coupables, il n'en dit rien et préfère se ranger du côté des villageois qui soupçonnent d'ores et déjà les trois étrangers, fraîchement installés en bordure du village et dont personne ne sait rien…

Cette femme envoûtante, au charme sauvage, et les deux hommes qui l'accompagnent ont forcément quelque chose à se reprocher, sinon ils ne se défendraient pas avec autant de véhémence contre les accusations dont ils font l'objet… Emmenés de force, les deux hommes se retrouvent condamnés au pilori pour une semaine. Mais l'incendie n'est que le début d'une série d'actes criminels qui vont voir la violence, la suspicion et la trahison s'installer au coeur de cette communauté paysanne…

Walter Thirsk, en tant que narrateur, est notre guide dans cet étrange village qui semble figé, coupé du monde et de ses lois. Arrivé il y a douze ans aux côtés de maître Kent, son frère de lait, ce veuf discret et volontaire a tout fait pour s'intégrer à la petite communauté, sans jamais se défaire totalement de son étiquette d'étranger. Car le village fait régner ses propres règles, confiant la justice aux mains du bienveillant maître Kent, mais voyant d'un mauvais oeil l'arrivée de nouvelles têtes, venues perturber un quotidien tranquille.

Rien ne nous est dit de l'époque ni du lieu où se déroule l'histoire, même si les indices font penser à un âge féodal où les serfs cultivent la terre grâce à des charrues pour le compte de leur seigneur et où la justice s'exécute de manière aléatoire et souvent barbare… le roman s'ouvre sur l'incendie, installant dès le début une tension et une violence palpables au sein de la petite communauté, qui ne vont faire que croitre jusqu'à l'apogée finale. Plus l'histoire avance et plus un malaise s'installe au sein du village mais aussi chez le lecteur, témoin impuissant d'actes qu'il ne parvient pas à comprendre. La confiance placée dès le début en Walter Thirsk et en son jugement s'étiole peu à peu, laissant planer un doute quant à sa lucidité… La folie s'installe peu à peu et ne semble épargner personne…

A la manière d'un conte, Jim Crace dépeint une réalité universelle, à travers une communauté fermée sur elle-même, vivant dans la crainte de la nouveauté et du changement, et cédant aux préjugés et à la violence pour s'en prémunir. Un roman d'ambiance efficace et oppressant, difficile à lâcher !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
trust_me
  07 décembre 2014
Une petite communauté agricole de soixante âmes isolée du reste du monde et vivant en totale autarcie. On ne sait pas où elle se trouve, on ne sait pas quand l'action se déroule. Ce pourrait être le Moyen âge, ce pourrait être le 19ème siècle préindustriel. En fait, le fonctionnement du village au fil des saisons a tout de féodal. le narrateur raconte l'arrestation de trois étrangers après un incendie ayant touché une partie du manoir du seigneur Ken. Accusés sans preuve, les deux hommes sont cloués au pilori et la femme parvient à s'échapper. Quelques jours plus tard apparaît maître Jordan, nouveau propriétaire des lieux voulant remplacer les cultures par l'élevage de moutons et faire basculer cette « bulle » hors du temps vers le progrès, vers le capitalisme de marché. Ces deux événements à priori sans rapport vont précipiter l'éclatement de la communauté.
Clairement, je me suis ennuyé. le narrateur loue les vertus de la nature triomphante, de la simplicité du travail de la terre. Il y a de longues descriptions des activités agricoles, des champs et des bois qui ont eu sur moi un effet soporifique indéniable. Après, je reconnais qu'il y a une forme de tension assez prenante par moment, que l'aspect intemporel donne une dimension mystérieuse et universelle au récit, que l'évidente allégorie dénonçant la mondialisation et le propos politique sous-jacent (notamment le racisme lié au repli sur soi) sont finement amenés. Mais pour le reste...
Lien : http://litterature-a-blog.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
mariecloclo
  11 mars 2015
Un roman très déroutant.
Aucune indication sur la situation géographique ni l'époque à laquelle cela se passe. Un village rural qui vit en autarcie : des serfs qui cultivent de l'orge pour un maître propriétaire d'un manoir et des terres. le narrateur, Walt, est un veuf frère de sang du maître.
Un jour 3 étrangers arrivent et les ennuis commencent. de plus, il y aurait un nouvel héritier du domaine qui voudrait apporter de gros changements et notamment l'élevage de moutons.
Une sorte de fable originale mais un peu ennuyeuse.
Commenter  J’apprécie          60
SophieBonheur
  15 mars 2018
Une très belle écriture, un livre que l'on lit plus pour le plaisir des mots et le fond, ce qu'il traite des relations humaines, que pour l'histoire en elle-même qui, bien que réaliste et précise, contient beaucoup de flou (quel lieu ? quelle époque ? on en a vaguement idée, l'Angleterre entre 1300 et 1600 ?). Walter vit, depuis 12 ans, avec ses prochains dans un village sans histoire, isolé des autres et du mal, où les saisons se suivent en harmonie. Il y a Maître Kent, avec qui il est arrivé, qui est bon avec ses serfs, il y a des coups durs et des mauvaises saisons, mais c'est ainsi que va la vie... jusqu'au jour où des étrangers vont passer au village au moment où des chenapans locaux font une grosse bêtise... Il est alors si facile d'accuser les inconnus, même si les preuves retenues sont de toutes évidences très bancales, personne n'ose rien dire... de plus, le pouvoir va changer de main et la vie du village risque d'être fortement bousculée par les nouveaux objectifs... Plus qu'une histoire, c'est une sorte de fable sur la société humaine, terriblement d'actualité (repli sur soi, commerce au-delà des frontières, conservatisme ou progressisme...) et raconté avec un grand lyrisme. Walter est le témoin privilégié de ces moments, il nous livre ses pensées, comment il agit ou non, pour quelle raisons, ce sont toutes nos faiblesses qui sont ainsi égrenées... et moi, j'aurais fait quoi à sa place ? Une lecture à la fois agréable par son , et oppressant par les sujets abordés, envoûtant à sa façon, vraiment, j'ai aimé !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Charybde2
  18 septembre 2014
Brutalement secoué par le hasard et par la nécessité, un village médiéval intemporel dévoile les ressorts d'une société et d'une histoire qui pourraient être les nôtres.
Sur mon blog : http://charybde2.wordpress.com/2014/09/18/note-de-lecture-moisson-jim-crace/
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Charybde2Charybde2   18 septembre 2014
Deux panaches de fumée à une période de l’année trop douce pour les feux de cheminée nous surprennent à l’aube, tout du moins ils surprennent ceux qui ne sont pas sortis faire des sottises dans la nuit. Notre terre est cernée de flammes. Au-delà des fossés qui marquent la limite de nos champs, à l’abri de nos bois, sur la terre commune, là où hier encore il n’y avait personne pour faire partir de la fumée, des nouveaux venus, à la lueur de la lune bienveillante des moissonneurs, ont monté une hutte – quatre planches de fortune, un bout de toit – et ont allumé le plus distant des deux feux. Il est humide. Ils auront mis du bois vert pour que le panache soit le plus noir possible et que nous le remarquions à coup sûr. Il s’élève en une colonne qui ne penche ni ne s’amincit avant d’atteindre la canopée. Il signifie, De nouveaux prochains sont arrivés ; ils ont construit un foyer ; ils connaissent la coutume et la loi. Ce premier panache de fumée leur donne le droit de rester. Nous verrons.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Charybde2Charybde2   18 septembre 2014
La moisson nous donne droit d’être grivois. Notre humour s’enhardit à mesure que l’orge tombe. Il n’y a pas de danger à répandre des rumeurs à voix haute, ni à appâter pour ensuite ferrer. Quels sont ceux qui partagent des épouses ? Quel célibataire barbu se montre bien trop amical avec sa chèvre ? Quel veuf (ils se tournent vers moi) a plongé le pouce dans le pot de confiture d’un autre ? Quels jeunes rougissants du village sont des "partagés", c’est-à-dire des enfants conçus dans un lit mais nés dans un autre ? Qui fait l’amour à des cageots de pommes ? Qui a épousé un sac de grain ? Rien n’est interdit quand nous fauchons l’orge.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Video de Jim Crace (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jim Crace
Interview dans l’émission The Book Show sur la chaîne Sky Arts (en anglais)
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3749 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre