AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782290102619
220 pages
Éditeur : J'ai Lu (11/03/2015)
3.6/5   15 notes
Résumé :
« Je suis assise avec Papa sur un banc en bord de mer. Je dois avoir environ trois ans. Un homme au chapeau blanc prend des photos. Papa rit. Cet instant s'achève très vite. Oncle Führer, qui nous observait, lance :
À moi !? Lui aussi veut sa photo avec moi. Il s'assied tout près. Je sens son souffle sur moi et j'essaie d'oublier sa présence. Je me détourne et regarde l'objectif. Je pense qu'il s'agit de mon premier souvenir. » Helga, l'aînée des filles de J... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Tinaju
  10 avril 2021
J'avais mis ce livre dans ma PAL car la couverture m'a interpelée. Cette photo m'intrigue énormément. On voit cette petite fille qui fait tout pour s'écarter de l'homme qui est derrière elle et son visage exprime à la fois une gène et un mécontentement mal dissimulé. C'est bizarre car à son âge, elle ne peut pas déjà savoir et comprendre quel genre de personnage se tient dans son dos...
C'est Helga elle même qui nous raconte son histoire en alternant les chapitres : une journée dans le bunker, une année de sa vie. Il y a aussi de longues interventions de sa grand-mère maternelle.
On est sur la corde raide entre le coté enfantin de la narratrice, la folie du nazisme et la profonde tristesse car on connait tous l'horreur de la fin qui se profile.
Le livre est bien écrit, très fluide. A la fin, l'auteure nous explique comment elle a procédé pour construire cette histoire, les éléments historiques et ceux romancés. On trouve même un glossaire dans lequel on en apprend un peu plus sur les personnages réels et ce qu'ils sont devenus après guerre.
Bref, une lecture difficile mais que je conseillerais malgré tout.
Pioche d'avril 2021 choisie par Coco574
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
lolols28
  17 janvier 2019
très beau livre, bien écrit, on comprend parfaitement le parcours de cette fille de 12ans, le texte est assez doux pour équilibrer la pitié qu'inspire le sort d'une gamine sans pour autant atténuer l'horreur du nazisme. Elle explique avec son regard d'enfant les 4 ans le guerre et cette fin ignoble pour des enfants entrainés par le destin et les choix de leurs parents
Commenter  J’apprécie          90
nad243
  10 octobre 2015
Ayant déjà presque tout lu sur le sujet, je ne m'attends pas à de grandes découvertes.Ce n'est d'ailleurs pas le propos de l'auteur qui déclaré d'emblée qu'elle s'est essentiellement basée sur les documents existants. Cependant, le récit, dans la bouche d'une enfant donne un éclairage un peu différent et peut-être moins rébarbatif pour des personnes ayant peur de se lancer dans une lecture trop documentaire. On s'attache d'autant plus à la petite Helga qu'on connaît la triste issue de son histoire. Une belle lecture.
Commenter  J’apprécie          70
plegall
  27 juillet 2018
Berlin, avril 1945 : Helga, 12 ans, va mourir avec toute sa famille, mais elle ne le sait pas encore. Réfugiée dans le bunker d'Hitler, elle joue, lit et goûte avec Oncle Führer et Tata Eva. Les journées sont longues et les souvenirs de sa vie d'avant l'envahissent.
Ce récit est raconté par une enfant et pas n'importe laquelle : Helga est la fille de Joseph Goebbels, l'un des dirigeants nazis les plus puissants. Dans son monde protégé et privilégié, elle assiste à l'ascension et à la chute du troisième Reich, avec le regard naïf et innocent de l'enfance. le décalage entre le ton de la narration et le fond de l'histoire est saisissant.
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
TinajuTinaju   10 avril 2021
D’après les autopsies pratiquées par les médecins russes, le corps des enfants ne portait aucune trace de contusion, sauf celui de Helga. Celle-ci avait des hématomes au visage, semblant indiquer que l’usage de la force avait été nécessaire pour lui faire avaler le poison.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   13 mars 2015
Les astrologues ont prédit qu’on gagnerait la guerre avant la fin avril. Ce n’est que dans une semaine. Apparemment, l’alignement des étoiles est exactement le même que lorsque Frédéric le Grand a remporté la guerre de Sept Ans par miracle.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   13 mars 2015
Ce que les gens doivent comprendre, c’est que le Reich est comme un patient atteint d’une maladie grave. Le patient doit prendre des médicaments. Parfois, ils ne sont pas agréables ; il faut du temps pour qu’ils agissent. Parfois, le patient a l’impression que son état empire. Mais il doit attendre et faire confiance à la médecine.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   13 mars 2015
J’aimerais une vie paisible. Peu m’importe où, tant qu’il n’y a pas de guerre. Ça ne me dérangerait pas d’être un arbre, tant que personne ne me coupe.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   13 mars 2015
C’est un vrai bonheur de se laisser glisser dans l’eau chaude et de tout oublier : la poussière, les gravats et l’odeur des soldats.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : goebbelsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2409 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre